Volkswagen e-Golf 2018 — L’électrique presque parfaite

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, février 13, 2018


APPRECIATION DE: Volkswagen - E golf 2018

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Appréciation générale:

Après la saga des moteurs diesel, Volkswagen se devait de redorer rapidement son blason. On sait finalement que d’autres constructeurs ont aussi eu des comportements reprochables en matière d’environnement, mais le premier nom à être sorti demeure plus profondément gravé dans la mémoire des gens. Est-ce que la Volkswagen e-Golf 2018, une voiture tout électrique lancée sur le tard, fera tout oublier?

13-volkswagen-e-golf2018 Si on en juge par les scandales vites oubliés dans le monde politique et notre opiniâtreté à redonner le pouvoir à certains partis, je dirais que Volkswagen n’a rien à craindre. De toute façon, même si les souvenirs persistent, la Volkswagen e-Golf est drôlement convaincante. Plutôt que de concevoir un nouveau modèle exclusivement électrique, comme la Tesla, la Bolt et la Leaf par exemple, on a choisi d’adapter une voiture à moteur thermique qui figurait déjà au catalogue. Et ce n’est pas une mauvaise chose, d’autant plus le modèle retenu pour cette transformation est déjà fort populaire dans ses autres variantes. Est-ce que l’électrification de la Golf lui aura fait perdre son tempérament attachant?

Discrète, elle cache bien son jeu…

06-volkswagen-e-golf2018 La Volkswagen e-Golf 2018 ressemble à s’y méprendre à une Golf à essence. L’œil averti remarquera la bande bleue qui orne la calandre, les discrets emblèmes « e-Golf » ainsi que les roues particulières, mais dans l’ensemble elle se fait discrète. Il est donc possible de prendre soin de la planète sans avoir à rouler au volant d’un véhicule aux allures de vaisseau spatial. Du coup, on conserve l’excellente visibilité qui est l’apanage de la Golf.

À propos des choses qui ne changent pas, la solidité de l’ensemble est non seulement toujours au rendez-vous, mais mise davantage en évidence en raison du silence de roulement. Sans le grognement de moteur à combustion, les bruits de caisse auraient libre cours à s’exprimer, mais comme toute Volkswagen qui se respecte, il n’y en a pas. Les portières se ferment toujours avec la même précision et sensation d’étanchéité, tandis que toutes les commandes sont classiques, élégantes et douces à manipuler.

Verte et amusante, c’est possible!

08-volkswagen-e-golf2018 La Volkswagen e-Golf 2018 offre un heureux mélange de conscience environnementale et de plaisir, sans trop de compromis. Tout en préservant le vaste espace intérieur, on a substitué le moteur à essence et son réservoir pour une pile de 35,8 kWh et un moteur de 134 chevaux et 214 lb-pi. Bien que le chrono s’arrête dans les 9 secondes lors du sprint 0-100 km, l’accélération initiale est spontanée et on a l’impression d’être à bord d’un bolide bien plus puissant. L’agrément de conduite est bel et bien au rendez-vous et si ce n’était de l’autonomie, on se baladerait toute la journée. Surtout que les 200 kilomètres de distance théorique fondent dès que notre conduite est le moindrement inspirée et qu’on utilise le chauffage. Si vous conduisez normalement sans tenter de battre des records de distance, vous devriez faire 120 kilomètres environ.

Comme il y a toujours place à l’amélioration, un détail en particulier devrait être corrigé, surtout que ce serait simple et peu coûteux : la commande pour mettre hors fonction l’antipatinage devrait être un bouton physique. Vous savez lorsque c’est glacé, vous êtes arrêté dans une pente et que les véhicules derrière vous s’impatientent parce que l’antipatinage s’entête à faire du sur place? On cherche alors le bouton avec le symbole de voiture qui surfe sur les petites vagues ondulées, on appuie, et on se tire rapidement d’affaire. Sauf que ce bouton brille par son absence dans la e-Golf. Ici, il faut passer par divers menus dans l’ordinateur de bord avant de pouvoir désactiver l’antipatinage et c’est vraiment agaçant.

La Volkswagen e-Golf 2018 est la preuve qu’une voiture électrique peut être amusante à conduire. Parce que oui, il y a encore une petite minorité qui prend plaisir derrière un volant malgré qu’une large partie de la production automobile actuelle soit aussi stimulante dans le siège conducteur qu’une chaise de salle d’attente vissée au sol face à un mur beige. Parlant de couleur, allez voir l’outil de configuration sur le site de Volkswagen; il y a quarante coloris proposés et quelques-uns sont pour le moins éclatés.

Fiche technique de la Volkswagen e-Golf 2018

Prix de base : 36 355 $

Prix du modèle essayé : 41 375 $

Entraînement : traction

Moteur : électrique, 100 kW (134 chevaux), 214 lb-pi de couple