Une Fiat 500 électrique pour l’Amérique du Nord

NOUVELLES par Sylvie Rainville, mars 23, 2010

«Petite et légère, la Fiat 500 est la plateforme idéale pour intégrer la technologie des véhicules électriques» croit le vice-président du Groupe Chrysler LLC, M. Scott Kunselman. Ainsi, l’alliance entre Fiat et Chrysler va donner fruit à un véhicule électrique reposant sur les bases de la 500. Chrysler compte la commercialiser aux États-Unis à compter de 2012, soit deux ans suivant l’arrivée de la version alimentée à l’essence.

Avant son union avec le groupe Fiat, Chrysler était à bout de souffle financièrement, mais sa division  ENVI (pour les quatre premières lettres du mot « environnement ») créée en 2007 faisait le sprint pour développer un système de propulsion uniquement électrique.  La technologie de Chrysler peut être appliquée sur des véhicules de différents segments et de types d’entraînement – traction, propulsion et à 4RM ou intégral. Pour le démontrer, trois prototypes ont été présentés en 2008 – un biplace sport, une Jeep et une fourgonnette sept passagers – avec le serment d’en produire un pour l’année 2010.

Cependant l’ancien Chrysler ne nous a pas quittés sur des promesses en l’air. Son mariage avec Fiat lui permettra de les respecter.  Le concept Fiat 500EV (Electric Vehicle), dévoilé lors du salon de l’auto de Détroit cette année, en est la preuve.  D’ailleurs, le développement de la version de production y compris l’ingénierie liée au groupe propulseur sera effectué aux quartiers généraux de Chrysler à Auburn Hill, au Michigan.  

Le système de propulsion de la 500EV comporte trois composantes principales : un moteur électrique de grande puissance, un bloc-batterie au lithium ion et un bloc de réglage EV pour gérer le transit de puissance. Le moteur électrique alimenté par un bloc-batterie au lithium-ion permet au véhicule de se déplacer sans carburant, mais Chrysler n’a pas révélé quelle sera l’autonomie de la 500 EV.  Par ailleurs, le constructeur ne précise pas si le système de la petite citadine fera appel à un moteur auxiliaire à essence à titre de générateur pour augmenter son autonomie sur plusieurs centaines de kilomètres.

La commercialisation de la Fiat 500 EV commencera aux États-Unis en 2012. Cependant, il est possible que la petite voiture soit aussi vendue chez nous.  Selon Daniel Labre, porte-parole de Chrysler Canada, le constructeur étudie présentement la possibilité de la proposer au Canada et à d’autres marchés.