Toyota – Une centrale de production d’électricité et d’hydrogène alimentée par des sources d’énergie 100 % renouvelables

NOUVELLES par Rédacteur invité, décembre 4, 2017

(Communiqué de Toyota) Toyota Motor North America, Inc. (TMNA) va construire la première centrale à piles à combustible à carbonate d’une capacité de plusieurs mégawatts au monde, accompagnée d’une station de ravitaillement en hydrogène pour soutenir ses activités au port de Long Beach. Annoncée aujourd’hui au Salon de l’auto de Los Angeles, la centrale Tri-Gen utilisera des biodéchets provenant de l’agriculture pour produire de l’eau, de l’électricité et de l’hydrogène.

Lors de sa mise en service, en 2020, Tri-Gen produira environ 2,35 mégawatts d’électricité et 1,2 tonne d’hydrogène par jour, soit une quantité d’énergie suffisante pour alimenter l’équivalent de 2 350 foyers de taille moyenne et satisfaire les besoins en carburant quotidiens de près de 1 500 véhicules. La centrale énergétique, première installation de Toyota en Amérique du Nord à fonctionner exclusivement grâce à des énergies renouvelables, servira à alimenter les activités de Toyota Logistics Services (TLS) au port de Long Beach.

« Si Toyota est à la pointe du développement de la technologie des piles à combustible depuis plus d’une vingtaine d’années, c’est parce que nous avons su saisir son immense potentiel pour réduire les émissions et améliorer la société », a déclaré Doug Murtha, vice-président du groupe, Planification stratégique. « Tri-Gen représente à la fois une avancée importante vers la mobilité durable et une réalisation clé de notre Défi environnemental 2050, qui est l’élimination complète des émissions de CO2 provenant de nos activités. »

Tri-Gen est une étape décisive vers la société fondée sur l’hydrogène envisagée par Toyota. En plus de servir de « preuve de concept » pour la production locale d’hydrogène 100 % renouvelable à grande échelle, la centrale alimentera tous les véhicules à pile à combustible de Toyota qui sont employés dans les installations portuaires, en particulier les nouvelles versions de la berline Mirai et le camion lourd à hydrogène de classe 8 de Toyota appelé « Project Portal ». Pour assurer le ravitaillement de ces activités, Toyota a également construit, avec le concours d’Air Liquide, l’une des plus importantes stations de ravitaillement en hydrogène sur place au monde.

Tri-Gen a été réalisée par FuelCell Energy, avec le soutien du ministère américain de l’Énergie, de divers organismes gouvernementaux de Californie, dont le California Air Resources Board, le South Coast Air Quality Management District, l’Orange County Sanitation District, et de l’Université de Californie à Irvine, dont les recherches ont permis de mettre au point la technologie de base. La centrale dépasse les strictes normes de qualité de l’air de Californie et promeut les objectifs généraux du California Air Resources Board, de la California Energy Commission, du South Coast Air Quality Management District et du Bay Area Air Quality Management District, qui sont à la pointe des efforts visant à réduire les émissions et à améliorer la qualité de l’air dans cet État.

À l’avenir, Toyota reste engagée à soutenir la mise en place d’une infrastructure destinée au grand public permettant de réaliser le potentiel des véhicules à pile à combustible. La Californie compte actuellement 31 stations-service d’hydrogène, et Toyota continue de s’associer à un large éventail de sociétés pour ouvrir de nouvelles stations, comme son partenariat avec Shell, qui représente la première collaboration du genre entre un grand constructeur automobile et une grande compagnie pétrolière.