Toyota Supra 2020 – Lancement de la cinquième génération au Salon de Détroit

PROTOTYPES par Sylvie Rainville, novembre 4, 2018

En juillet dernier, à l’occasion du Festival of Speed de Goodwood, au Royaume-Uni, Toyota dévoilait le prototype de la 5e génération de la Toyota Supra, confirmant ainsi son intention de faire renaître de ses cendres ce modèle produit jusqu’en 2002. Tetsuya Tada, l’ingénieur en chef de l’équipe de développement de la future Supra travaille sur ce projet – son bébé – depuis maintenant 2012. Après toutes ces années à vivre dans le secret, imaginez sa fierté, son excitation et le sentiment d’adrénaline lorsqu’il a pris le volant du véhicule sur le parcours en élévation du Hill climb, un des événements populaires du festival.

Du concept au prototype

ft-1-7 LorsqueToyota a présenté la première version du concept FT-1, au Salon de Détroit, en 2014, la machine à rumeurs s’est actionnée. Le constructeur la présentait comme la « voiture pilote spirituelle de la nouvelle orientation de la division Toyota Global Design profitant du riche héritage des coupés sport Toyota, qui remonte à la 2000GT, de même qu’aux modèles Celica, Supra, MR2 et 86 ». Puis une deuxième version a fait son entrée sur la scène automobile quelques mois plus tard. Également de configuration à moteur avant et à propulsion arrière, elle se différenciait principalement de l’autre par des éléments de finition intérieure et extérieure. Finalement, la FT-1 a fait la tournée des salons automobiles, ce qui avait convaincu les amateurs du retour imminent de la Supra.

Bien que Toyota et BMW ont travaillé conjointement au développement d’une plateforme commune pour la Supra et la prochaine Z4, l’ingénieur Tada affirme que les deux véhicules offriront une expérience de conduite totalement différentes. Habituellement, le cycle de développement d’un véhicule est d’environ trois ans. Cependant, la Supra n’est pas une voiture comme les autres. Lorsqu’on fait renaître une légende, il ne faut pas manquer son coup.

05-toyota-a90-supra-at-goodwood-03 Tetsuya Tada, aussi responsable du projet Toyota 86, a tiré profit de ses apprentissages acquis durant le développement de la petite voiture sport. Avec la Supra, l’objectif était de la rendre supérieure dans tous ses aspects.  « Les amateurs étaient heureux du très bas centre de gravité de la GT86…Mais celui de la Supra est encore plus bas, sans oublier que sa structure est deux fois plus rigide » précise l’ingénieur en chef. En fait, la rigidité structurelle de la Supra de 5e génération est la même que celle de la supervoiture Lexus LFA.

« Nous avons réussi à lui offrir le même degré de rigidité que la LFA, mais sans recourir à la fibre de carbone; ceci pour ne pas faire grimper le prix d’achat. C’est ce qui a été le plus difficile à accomplir. », explique M. Tada.

Une incarnation moderne qui conserve son héritage

07-toyotasupra-a90-2hr-fb En plus de son centre de gravité très bas, la nouvelle Supra hérite de voies plus larges, et l’ingénieur Tada ajoute : « Les gens seront peut-être surpris d’apprendre que l’empattement de la Supra est plus court que celui de la GT86 ». Ce n’est ni le confort, ni les commodités qui ont été priorisés dans ce projet, mais plutôt tous les aspects de la dynamique de conduite pour créer l’expression d’une véritable sportive,  incluant une distribution du poids du véhicule 50:50.

« Dans ces temps où la tendance est à la conduite autonome, l’électrification et l’intelligence artificielle, je crois que la Supra est probablement le dernier cadeau de Toyota à ceux qui aiment entendre le son plaisant d’un vrai moteur à essence à haut régime. » dit l’ingénieur Tada qui a consacré les six dernières années à ce projet.

Les nostalgiques se souviennent de la Supra et aussi de son moteur. Tetsuya Tada affirme que la nouvelle Supra poursuit la tradition. Sous son capot, on retrouvera encore un six-cylindres en ligne de 3 L. Les concepteurs ont réussi à concevoir une interprétation contemporaine dont le design reprend plusieurs traits caractéristiques qui l’identifie clairement comme une Supra. Malgré son allure moderne, des éléments de style extérieurs font un clin d’œil aux générations précédentes.

Des commandes, déjà!

Après avoir reçu la confirmation que la Supra était de retour, en mars dernier, lors du Salon de Genève, les acheteurs intéressés se sont manifesté. Toyota leur a confirmé que les réservations en ligne dans le Site officiel de la Toyota Supra débutaient le 2 octobre 2018. Malheureusement, les 900 premiers exemplaires destinés aux marchés européens, sont déjà tous commandés, mais les visiteurs du site peuvent s’inscrire sur la liste d’attente ou à l’infolettre.

La production des 900 premiers exemplaires commencera l’an prochain et les acheteurs européens devraient recevoir leur véhicule au cours de l’été. Ces 900 privilégiés feront partie d”un groupe exclusif, le Club Supra 900, qui profitera d’avantages spéciaux et de surprises en attendant la livraison de leur véhicule.