Système IntelliLink de Buick – Tout pour assurer la satisfaction du conducteur

par Rédacteur invité, January 5, 2015

Un ordinateur gelé est frustrant, mais un écran tactile gelé dans une automobile l’est encore plus. C’est la raison pour laquelle les ingénieurs appuient sur les boutons de l’écran tactile du système d’infodivertissement IntelliLink de Buick plus de 2 millions de fois chaque semaine pour s’assurer qu’il répond aux commandes de l’utilisateur.

Les systèmes à écran tactile multifonction, qui regroupent les commandes et les menus de plusieurs systèmes dans une interface, sont de plus en plus communs dans les véhicules. De la lecture de fichiers MP3 aux appels téléphoniques, à la planification d’un itinéraire et au réglage des commandes de température, les écrans tactiles doivent réaliser des fonctions plus complexes de manière transparente pour l’utilisateur.

Tout comme l’ouverture d’un trop grand nombre de fenêtres sur votre ordinateur personnel, la gestion mobile de plusieurs tâches peut être ardue pour certains systèmes d’infodivertissement et forcer le redémarrage du système.

« Les consommateurs s’attendent que leur système d’infodivertissement embarqué offre une gamme complète de caractéristiques de commodité tout en étant fiable et fonctionnel, a déclaré Karl Brauer, rédacteur en chef de Kelley Blue Book. Ils exigent une réponse rapide aux entrées de l’utilisateur et des composants qui répondent toujours aux exigences des consommateurs. »

Pour assurer la fiabilité du système IntelliLink, les ingénieurs de General Motors l’ont soumis à des tests exhaustifs à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule. L’interface homme-machine du système IntelliLink, qui comprend l’écran tactile à affichage à cristaux liquides ou ACL, est raccordée à un banc d’essai automatisé à la fine pointe de la technologie qui comprend des caméras qui surveillent constamment l’écran tactile.

Le banc d’essai reproduit entièrement les différents modules et composants connectés à l’interface lors de la mise à l’essai d’IntelliLink à une vitesse qu’aucun ingénieur ne peut égaler. Le laboratoire de stabilité peut simuler 210 jours d’utilisation continue à bord de la voiture dans un délai d’une semaine. Selon l’essai effectué, le laboratoire peut aussi soumettre le système IntelliLink à l’équivalent de plus de 2 millions de pressions sur l’écran tactile pendant la même période.

« Nous faisons l’essai de nos systèmes dans de véritables véhicules, mais comme nous sommes des hommes, nous ne pouvons rester qu’un certain nombre d’heures à l’intérieur d’une voiture, explique Robert Rimkus, directeur de l’ingénierie des systèmes d’infodivertissement de prochaine génération de GM. Ces postes d’essai automatisés nous aident à repousser les limites du système IntelliLink, en s’assurant que les clients obtiennent un système fiable dans leurs véhicules. »

Ces pressions de doigt reproduisent ce qu’un utilisateur fera sur la route d’après les commentaires des clients et les procédures d’essai. Par exemple, une simulation reflète les commandes d’un utilisateur liées au système sonore, au système de chauffage et de climatisation et au système de navigation lors d’un voyage de Detroit à Chicago.

D’autres essais reproduisent des situations que les propriétaires pourraient rencontrer inconsciemment dans le monde réel.

« Lorsque vous éteignez le moteur et sortez de la voiture, trois ou quatre minutes peuvent être nécessaires pour que le système d’infodivertissement s’éteigne complètement, comme n’importe quel autre ordinateur, ajoute M. Rimkus. C’est un luxe qu’on ne peut pas toujours se payer. Qu’arrive-t-il si vous vous arrêtez à une station-service pour acheter une boisson? Le système n’est pas entièrement hors fonction, mais il doit redémarrer rapidement lorsque vous tournez la clé de contact. »

Le laboratoire d’automatisation reproduit un grand nombre d’autres situations potentielles en demeurant à proximité des ingénieurs d’essai sur route de GM qui conduisent les véhicules avant leur production. Les problèmes mentionnés lors de ces essais routiers peuvent être facilement reproduits dans le laboratoire d’automatisation, ce qui permet aux concepteurs de trouver et résoudre rapidement les problèmes de logiciel ou de matériel afin d’assurer la satisfaction du conducteur.