SUITE SÉRIE SUPREME 2002(Plus de $$$ pour tous)

SPORT AUTO par Communiqué, janvier 21, 2003

On ne peut penser à regrouper deux catégories de voitures, CASCAR et LMS, sans apporter de changements importants. C'est exactement ce qu'ont fait les dirigeants de la Série SUPREME ADL Tobacco. Cependant, ces derniers ne se sont pas arrêtés seulement à la réglementation des voitures, mais ils ont également élaboré des programmes qui devraient plaire à tous et rendre encore plus compétitif, ce premier championnat provincial. Le changement le plus radical se situe sans aucun doute au niveau des pneumatiques. Il a donc été convenu que les voitures CASCAR continueraient d'utiliser des pneus lisses de neuf pouces alors que les LMS devraient être munies de pneus lisses de huit pouces. Bien plus, afin de répondre à certaines interrogations et surtout dans le but d'obtenir une certaine parité entre les deux groupes, des tests ont été effectués sur deux pistes différentes, soit l'autodrome St-Eustache et le circuit Ste-Croix. Également, afin de donner une chance aux plus réticents, le conseil d'administration, sur la recommandation de Donald Forté, le directeur de course, a accepté que les pilotes LMS ayant des pneus rainurés puissent prendre part aux deux premières épreuves du calendrier qui se tiendront au circuit Ste-Croix, le 18 mai et 1er juin. Plus $$$ Naturellement, l'aspect monétaire a été examiné de près. Plusieurs majorations et de nouveaux bonis ont été instaurés afin que tous les participants, champions ou pas, puissent y trouver leur compte. Bien entendu, la première majoration est survenue au niveau des pilotes qui se retrouveront sur le podium d'honneur à chaque course. C'est ainsi que pour une épreuve de 150 tours (jaunes inclus), le gagnant méritera la jolie somme de 1 700 $. Quant au fonds de points, il est demeuré à 25 000 $. Cependant, la recrue de l'année touchera un montant de 1 000$ , soit le double par rapport à la saison dernière. Pour tous Puis, pour tous les pilotes participant et ceci afin de les inciter à participer à toutes les épreuves inscrites au calendrier, grâce à la bonne volonté des propriétaires de piste et de leurs commanditaires, un boni de participation de 300 $ par course sera remis à ceux qui n'hésiteront pas course après course à se pointer. Bien entendu, ce boni de participation cessera à la première absence. Sur un aspect plus particulier, un autre programme a été développé à l'intention de ceux qui sont toujours en quête d'une première présence sur le podium. S'adressant à des participants n'ayant pas connu cette joie dans le passé, une bourse de 600 $ sera répartie parmi les pilotes éligibles et selon le classement obtenu. C'est donc dire que le premier selon ce programme " nouveau champion " touchera un boni supplémentaire de 200 $ et six pilotes seront récompensés à chaque occasion. À cela, il faut ajouter les riches frais de déplacements accordés par les propriétaires de piste faisant partie de cette Série SUPREME ADL Tobacco. C'est beaucoup plus que ce qui se paie ailleurs. En résumé, tout en excluant les frais de déplacements et les bonis accordés selon le programme "nouveau champion ", aucun pilote ayant pris le départ d'une finale recevra une somme inférieure à 600 $ par course alors que le gagnant pourrait mériter jusqu'à 2 000 $. Les courses En plus, dans le but d'obtenir une certaine homogénéité, le calendrier a subi une dernière modification après impression. Les épreuves de 100 tours sur le vert seront dorénavant de 150 tours incluant les drapeaux jaunes. Elles seront disputées en une seule étape au circuit Ste-Croix et à l'autodrome St-Eustache alors qu'à l'autodrome St-Félicien, elles seront, comme par le passé, disputées en deux étapes, 75 tours (jaunes inclus) avec résultats inversés. Il y a deux exceptions, soit le Grand Prix de Québec couru sur le circuit routier de Ste-Croix et la course du lundi soir, toujours à Ste-Croix, qui garde sa propriété de quatre épreuves de 25 tours chacune. Cependant, afin de minimiser les retards, les deux premières étapes auront lieu successivement avant l'entracte et les deux autres par la suite. Un autre amendement important a été apporté afin de ne pas pénaliser inutilement les pilotes et les spectateurs qui ont droit à un spectacle de premier choix. Lors d'un ralentissement, les marqueurs cesseront de comptabiliser les tours après huit. Cependant, les pilotes pourront accuser la perte de tours tant sur la piste que dans les puits avant ce maximum de huit tours sous le jaune. À noter que toutes ces confrontations devront se terminer avec les trois derniers passages sous le vert (vert, blanc, quadrillé). En ce qui a trait aux courses de 200 tours et plus, elles se dérouleront d'un seul trait. Pour le Cari-All 300 de l'autodrome St-Eustache, le promoteur Claude Aubin a tenu à spécifier que les douze (12) premiers au cumulatif de la Série SUPREME ADL Tobacco seraient assurés d'une position de départ lors de cet événement dont la part du vainqueur sera de 5 000 $. Il en sera ainsi pour les douze (12) premiers au classement du championnat national Carquest pièces d'auto. Sensible à cette modification, Denis Lachance a décidé d'en faire autant, mais avec une légère modification. Aucun problème pour les douze (12) premiers au championnat provincial de la Série SUPREME ADL Tobacco, mais ce sont les douze (12) premiers au classement du Tour Dodge de l'ACT qui seront également assurés d'une place sur la grille. Système de pointage Dernière modification, mais mineure cette fois, le système de pointage demeurera le même que par le passé lors des finales alors que celui des épreuves de qualification a été réduit à six (6) points pour le gagnant et en diminuant d'un point à chaque position. Le mot de la fin appartient certainement au commanditaire :" Cette Série provinciale SUPREME ADL Tobacco n'est que l'aboutissement logique de notre implication dans cette discipline motorisée afin de lui donner la notoriété que ses participants méritent. Pour intéresser les amateurs, pilotes, équipiers, etc nous devons demeurer professionnels afin d'être reconnus et respectés dans tout le Québec", de souligner Marc Bélisle, le directeur du développement chez ADL Tobacco.