Subaru WRX 2015 — performante et civilisée

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, septembre 10, 2014

APPRECIATION DE: Subaru - Wrx 2015

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Beatifulnesslol:
  • Appréciation générale:

daniel-charetteAvec la dernière génération de sa populaire compacte Impreza, Subaru a proposé un produit répondant mieux aux critères d’achat des consommateurs. Ainsi, on a augmenté la taille de la voiture afin d’offrir plus d’espace et on a aussi diminué la taille du moteur afin de réduire la consommation. Une recette simple, qui fonctionne, mais qui ne plaît pas nécessairement à ceux qui recherchent de la performance. C’est ici que la Subaru WRX 2015 entre en jeu.

La Subaru WRX 2015 – un rôle majeur dans la gamme 

subaru-wrx-2015-22 À ses débuts, la WRX était une variation ultra-sportive de l’Impreza. Au fil du temps, c’est la STi qui a pris ce rôle, reléguant du coup la WRX à une position d’entre-deux. Maintenant que l’Impreza a vu sa puissance réduite, la WRX retrouve un rôle majeur au sein de la gamme.

Les plus radicaux en auront toujours que pour la STi, mais les conducteurs un peu plus enthousiastes que la moyenne trouveront leur compte avec la WRX. C’est d’ailleurs dans cet état d’esprit que l’on propose en option une transmission CVT sur la nouvelle WRX 2015.

WRX tout court

subaru-wrx-2015-07 La Subaru WRX 2015 reprend les grandes lignes de l’Impreza, ce qui saute d’ailleurs aux yeux, même si on a décidé qu’elle s’appellerait désormais Subaru WRX, tout simplement. Visuellement, on remarque que les voies sont élargies et que le capot accueille comme à l’habitude une imposante entrée d’air afin de gaver le refroidisseur d’air du turbocompresseur. On reconnait la façon de faire Subaru et c’est toujours visuellement très dynamique.

Considérant que son public cible ne tient pas à rouler dans une voiture qui semble s’être échappée d’un circuit de rallye, on a sagement décidé d’épargner le coffre de la présence d’un gros aileron et c’est franchement bien plus joli ainsi.

À l’instar de l’Impreza, WRX tire sa puissance d’un moteur de cylindrée inférieure, passant de 2.5 à 2 L. De son côté, la STi conserve le 2.5 L, question de suprématie. Il ne faudrait pas voir ce changement comme une mauvaise chose. Au contraire, le nouveau moteur de la WRX dispose de plus de puissance et surtout plus de couple que celui qu’il remplace, tout en consommant moins de carburant.

subaru-wrx-2015-08 La Subaru WRX 2015 à l’essai disposait de la transmission CVT, question de plaire à un public à la recherche d’un surplus de puissance, mais pas d’une troisième pédale. Heureusement pour les puristes, une transmission manuelle à 6 rapports est également au programme. Ceci étant dit, il faut admettre que la CVT est d’agréable compagnie. Puisqu’elle ne remplace pas la boîte manuelle, mais qu’elle joue un rôle qui aurait pu être tenu par une transmission automatique conventionnelle, on peut se réjouir de sa présence au catalogue.Par contre, son seul petit côté agaçant est justement de ne pas s’assumer entièrement et de tenter d’imiter une transmission automatique.

Alors que la beauté d’une CVT réside dans le fait qu’il n’y a jamais de changements de rapports et permet ainsi de stabiliser le moteur au meilleur régime possible selon qu’on roule à vitesse constante ou qu’on enfonce l’accélérateur au plancher, la CVT qui équipe la WRX 2015 simule des changements de rapports. C’est non seulement un gaspillage d’efficacité, mais les changements de rapports sont plutôt secs et irritants. Bref, c’est toujours un peu plus rapide qu’une transmission automatique classique, mais il serait souhaitable que Subaru décide de modifier la programmation de cette CVT afin qu’elle agisse comme une CVT.

Adieu hayon

subaru-wrx-2015-10 La Subaru WRX 2015 se présente avec un choix de transmission qui n’existait pas auparavant, mais en contrepartie, est maintenant proposée uniquement en berline. Ce choix sera peut-être applaudi par les irréductibles qui ont toujours préféré la STi berline à la familiale, mais dans le cas présent, il est question de la WRX, celle qui s’assagit et veut désormais rejoindre un public plus large.

Avec l’option de la CVT, on pourrait croire que la WRX deviendrait le choix de quelques jeunes familles qui ont encore une petite envie de performance… mais aussi un besoin d’espace qui requiert un hayon. Les gens de la mise en marché doivent connaître des données qui nous échappent…

Sur la route, la Subaru WRX 2015 est beaucoup plus conviviale que sa devancière. L’empattement accru la rend plus confortable, mais aussi plus stable. L’amortissement semble moins raide, quoique le roulis soit toujours bien contrôlé. Le volant transmet juste ce subaru-wrx-2015-21 qu’il faut d’informations sur la route pour mettre le conducteur en confiance. Dans la même lignée, les petites fenêtres de coin placées près des montants de pare-brise autorisent une bien meilleure visibilité. C’est en reprenant le volant d’un autre véhicule par la suite que l’on réalise à quel point les montants de pare-brise et les rétroviseurs sont devenus obèses et gênants sur les voitures modernes. Chapeau Subaru.

Comparativement à celle qu’elle remplace, la Subaru WRX 2015 est, on s’en doute, beaucoup plus spacieuse. L’aménagement intérieur est tout nouveau, mais on reconnait le style de la marque. La nacelle des instruments est facile à consulter et agréable à l’œil. En revanche, l’accoudoir central est si reculé qu’il semble conçu pour les singes, comme s’il fallait avoir les bras aussi longs que les jambes afin de s’y appuyer. L’assemblage est précis et la qualité des matériaux en progrès, bien que certains plastiques soient toujours très rigides.

Plus docile, plus conviviale, mais toujours performante, la WRX 2015 s’adresse aux jeunes familles ou aux couples qui y songent prochainement. Souhaitons que le modèle à hayon reprenne du service, question d’y ranger une poussette.

Fiche technique de la Subaru WRX 2015

Prix de base 29 995 $

Prix du modèle essayé 31 295 $

Entraînement : intégrale

Moteur : 4 cylindres à DACT, turbocompressé, 2 L, 268 chevaux, 258 lb-pi de couple

Boîte : CVT