Subaru Impreza WRX 2004 : une évolution constante s’impose à toute référence

ESSAIS ROUTIERS par Gilles Olivier, août 22, 2003

Une évolution constante s’impose à toute référence, dans l’automobile

Reconnu mondialement pour l’excellence de son système de traction intégrale à prise constante, le constructeur Japonais Subaru est également devenu au cours des dernières années, une sommité dans la monde du rallye avec ses multiples victoires obtenues à travers le monde. Il y a deux ans, le marché Nord-Américain recevait enfin la version rallye du modèle Impreza, appelé WRX , disponible en versions berline et familiale. Aujourd’hui, on retrouve ces dernières profitant d’une structure renforcie et de dimensions sensiblement rehaussées, cachés sous une carrosserie aux lignes familières, bien que ses nouvelles rondeurs lui octroient une silhouette plus haute et surtout plus massive, voire nettement plus agressive par l’apport d’une nouvelle calandre au design nettement plus explicite. Ces dernières s’ajoutent aux versions Impreza berlines 2.5 RS et familiales 2.5 TS ainsi que la séduisante Outbach Sport. Tout récemment la foudroyante version WRX Sti s’y est ajoutée avec ses 300 cv…

Finition améliorée, moins plastique et présentation à cachet sportif

L’accessibilité ne pose problème et ce tant à l’avant qu’aux places arrière. La position de conduite idéale est le résultat d’une assisse extrêmement enveloppante et d’un ajustement manuel en hauteur du siège-conducteur. La finition a été légèrement améliorée par l’utilisation de matériaux plastiques de meilleure qualité et surtout par l’utilisation de recouvrements plus généreux. Côté présentation, cette berline demeure fidèle à sa vocation très sportive, tout en étant sobre avec son habitacle, tout de noir vêtu. Le confort est assuré par des sièges baquets offrant une assise ferme et d’une hauteur raisonnable pour une berline de cette vocation. La banquette nous octroie une assisse un peu plus haute et très confortable, même sur longs trajets. L’habitabilité est celle d’une berline cinq places, qui peut accueillir avec grande aisance quatre adultes profitant de généreux dégagements et ce tant aux places avant que pour les occupants des places arrière. Les espaces de rangement sont nombreux, malheureusement ils sont plutôt de dimensions réduites et surtout fort peu pratiques. De son côté la malle est grande et très profonde avec accès relativement généreux à ses 311 litres d’espaces de chargement. Le tableau de bord est de conception de plus en plus courante, au sein de l’industrie automobile Japonaise, elle se veut un croisement axé vers le principe Européen en la matière, qui se veut à la fois fonctionnel et ergonomique. Bien que disposant d’appliqués en aluminium, sa sobriété demeure abusive. L’instrumentation analogique est d’une lisibilité sans reproche, tandis que les différentes commandes sont généralement à la portée du conducteur et facilement repérables en circulation nocturne. La visibilité est bonne et ce dans tous les angles, les rétroviseurs nous octroient un champs de vision moyen et les phares éclairent avec grande puissance.

La WRX fait honneur aux versions rallye, dont elle perpétue la tradition…

Le moteur utilisé pour propulser cette berline sport, est un puissant quatre cylindres opposés horizontalement, de type boxer à refroidisseur d’air, dont la cylindrée est de 2.0 litres à double arbres à cames en tête/16 soupapes, turbocompressé à injection multipoint et séquentielle, dont la puissance est de 227 cv à 6 000 tm et 217 lb-pi de couple à 4 000 tm. A la fois compact et léger, en plus d’être logé plus bas au niveau du chassis, ce dernier permet d’optimiser la répartition des masses, un apport essentiel à la stabilité d’un véhicule, surtout en virages serrés. La boîte de vitesses manuelle à cinq rapports est d’une impressionnante synchronisation et dont la souplesse contribue au plaisir de conduire cette berline sport, et ce malgré un étagement plutôt long entre les différents rapports. Le principe de traction intégrale à prise constante, si cher aux ingénieurs de Subaru, consiste en des composantes alignées en axe longitudinal allant du moteur au différentiel arrière, qui a pour fonction de diriger instantanément le couple-moteur aux roues qui offrent le plus d’adhérence, ce qui assure un comportement des plus sécuritaire, sans devoir pour autant devoir défier les humeurs de dame nature… L’insonorisation a été légèrement améliorée sur cette version renouvelée, notamment au niveau des ailes, sans pour autant faire disparaître le son fort agressif, dégagé par son système d’échappement, lorsque le moteur est sollicité, un incontournable pour une berline à vocation sportive, voire à hautes performances. Les performances offertes par cette bombe à moteur quatre cylindres sont de très haut niveau. De leur côté, les accélérations sont très vives bien que légèrement embarrassées par le poids de la voiture. Toutefois, les reprises offertes par cette dernière sont extrêmement puissantes et là nous avons bel et bien affaire à une berline hautes performances pur et dur, qui a su faire ses classes dans le monde trépident des rallye internationaux. (Consommation moyenne : 12.5 li/100 km ou 23 mi/gal.) La direction est à crémaillère avec assistance variable. C’est ce genre de direction dont tous les véhicules devraient obligatoirement disposer. D’une part elle se veut relativement ferme, sans pour autant nuire à sa bonne agilité en circulation urbaine, ainsi qu’au niveau des manœuvres de stationnement, sans oublier sa grande précision sur la route à moyennes et hautes vitesses. La suspension est entièrement indépendante et renforcie, sur les modèles WRX. A l’avant, on retrouve des jambes de force MacPherson, associés à un bras inférieur en L et barres stabilisatrices. A l’arrière, on retrouve un bras de liaison parallèle. Sa fermeté n’est pas excessive, ce qui permet à ses occupants de profiter d’une portée fort bien équilibrée, ne voulant pas non plus nuire, à la tenue de route qui se veut être très saine, très homogène et des plus sécuritaire, compte tenu de la vocation avouée de cette berline, pas tout à fait comme les autres… Les freins sont assistés à disques, avec freinage antiblocant et répartiteur de puissance de freinage. Ainsi, le freinage est extrêmement puissant et la stabilité de cette dernière, lors d’arrêts d’urgence ne peut être prise en défaut. Les pneumatiques toutes saisons de dimensions P205/55R16, sont fermes, pas trop bruyants et d’une adhérence sans faille. A ne pas utiliser, en saison hivernale.