Salon de l’auto de Québec 2020 – La Toyota Mirai 2021 en première canadienne

par Sylvie Rainville, mars 7, 2020

THE CANADIAN IMAGES/Jacques Boissinot

C’est à Expocité, dans le cadre du Salon de l’auto de Québec 2020 ,que le constructeur japonais a choisi de dévoiler la 2e génération de sa voiture alimentée par une pile à hydrogène, la Toyota Mirai 2021. Outre son allure actualisée au design plus aérodynamique, la berline a subi une véritable transformation sur les plans mécanique et technologique qui lui confère plus de puissance, mais également une expérience de conduite plus stimulante.

Au premier coup d’œil, vous remarquerez son style modernisé, mais la plus grande différence entre la première et la deuxième génération de la Mirai, c’est qu’elle repose désormais sur la plus récente plateforme de luxe à propulsion arrière de Toyota.. La première mouture était à traction avant. Cette plateforme accueille une carrosserie robuste au profil abaissé et allongé qui lui assurera des performances et une tenue de route améliorées. Attendez-vous à un changement radical dans la conduite et dans la maniabilité. Grâce à la nouvelle plateforme, les passagers profiteront aussi de plus d’espace intérieur.

« Nous nous sommes attachés à créer une voiture que les clients auraient envie de conduire tout le temps, qui se caractérise par un design émotionnel et attrayant, ainsi que par des performances fougueuses et dynamiques, pour le plus grand bonheur des conducteurs », a déclaré Yoshikazu Tanaka, ingénieur en chef responsable de la Mirai. « Je veux que les clients disent : “J’ai choisi la Mirai, non pas parce que c’est un FCEV, mais parce que je voulais vraiment cette voiture, et qu’il se trouve que c’est un FCEV.” »

Autonomie supérieure

L’équipe d’ingénierie a intégré un nouveau système de pile à combustible et a augmenté la capacité de stockage de l’hydrogène, ce qui rehausse l’autonomie du véhicule de 30 pour cent de l’autonomie par rapport à la Mirai actuelle qui offre déjà une autonomie de 500 kilomètres avec un réservoir plein d’hydrogène.

L’intérieur de la nouvelle Mirai profite également d’un remaniement. Les concepteurs ont misé sur un agencement moderne et luxueux intégrant des technologies de pointe. À cette fin, l’amélioration du silence de l’habitacle contribue à rehausser l’ambiance de luxe qui règne à l’intérieur. Le système multimédia haut de gamme Toyota de série, qui utilise un écran tactile TFT haute résolution de 12,3 po, comprend la navigation et un système audio JBL à 14 haut-parleurs. De plus, des efforts ont été déployés sur le plan de l’insonorisation, pour offrir un habitacle plus silencieux aux occupants.

FCEV : un véhicule électrique qui ne se branche pas  

La Mirai est un véhicule électrique à pile à combustible (FCEV), c.-à-d. qu’elle est équipée d’un moteur électrique, mais on ne la branche pas. La différence, c’est que le carburant du FCEV est de l’hydrogène comprimé, et non pas de l’essence. Un système de piles à combustible combine l’hydrogène stocké avec l’oxygène de l’air. Ce mélange produit (1) du courant électrique, (2) de la chaleur et (3) de l’eau.

Pour le faire fonctionner, il faut remplir le réservoir à hydrogène – le remplissage prend environ 5 minutes, comme celui d’un réservoir à essence traditionnel. L’hydrogène se mélange à l’oxygène dans la pile à combustible, ce qui crée une réaction chimique, soit la production d’électricité et de l’eau.

« Toyota et le Québec continuent de transformer le secteur automobile pour introduire la Mirai de seconde génération, un véhicule à pile à hydrogène qui offre une option additionnelle électrifiée aux Québécois », a déclaré Jocelyn Daneau, directeur régional du Québec pour Toyota Canada Inc. « Grâce à ce partenariat, des dizaines de berlines Toyota Mirai à la pointe de la technologie, pratiques et très propres circulent déjà sur les routes du Québec, et la Mirai de nouvelle génération fera de nouveaux adeptes de l’hydrogène comme carburant de l’avenir. »

Cinquante Toyota Mirai de première génération circulent en ce moment sur les routes du Québec. La deuxième génération sera mise en vente à la fin de 2020 et sera suivie par d’autres modèles à motorisation FCEV. Toyota. En effet, le constructeur travaille au développement d’une gamme de véhicules électriques à batterie et inclut les FCEV dans sa feuille de route de l’électrification. Toyota prévoit que la technologie électrique à pile à combustible sera un jour aussi courante que la technologie hybride électrique l’est aujourd’hui.