Partir en auto aux États-Unis : le top 10 des conseils pour vous aider à bien planifier votre voyage

VOYAGES par Sylvie Rainville, novembre 14, 2017

Ça y est! Vous êtes décidé? Un voyage en auto aux États-Unis demande un peu plus de préparation, et ce, peu importe la distance de votre itinéraire, et encore plus si vous voyagez avec des enfants ou des animaux de compagnie. Passeports, certificats de naissance, visas (si les membres de votre famille et vous n’êtes pas citoyens canadiens). Tous les documents de la famille doivent être valides et en vigueur, même le carnet de vaccination de votre toutou. Bien entendu, ne partez pas à l’aventure sans vous être assuré que votre véhicule est en ordre et que vos pneus sont en bon état.

Avant de prendre la route, voici quelques conseils supplémentaires pour vous aider à bien planifier votre périple. Espérons qu’ils vous permettront d’optimiser votre expérience de voyage et de profiter pleinement de votre séjour. Bon voyage!

Avez-vous pensé à faire une copie?

Vous avez tous les documents de la famille en main et ils sont valides? Avant de partir, envoyez-vous par courriel une copie des passeports, des assurances voyage et des autres documents de la famille (permis, cartes d’assurance maladie, d’étudiant, etc.). Apportez également une copie de vos documents avec vous.

Notez que le passeport ou la carte NEXUS sont obligatoires, par voie aérienne, maritime ou terrestre, pour tous les citoyens canadiens âgés de 16 ans ou plus. Les détenteurs de cartes NEXUS, un programme permettant d’accélérer le passage à la frontière, peuvent utiliser cette carte comme preuve d’identité et de citoyenneté pour l’entrée au Canada au lieu du passeport. Tous les citoyens canadiens âgés de 15 ans ou moins n’ont qu’à présenter l’original ou une copie de leur certificat de naissance ou une carte de citoyenneté canadienne.

Ne quittez pas votre demeure sans avoir pris des mesures sécuritaires

Vous partez longtemps? Avez-vous pensé à votre courrier et à votre journal? Des plantes doivent être arrosées? Avez-vous coupé l’eau et vidangé toutes les installations et tous les appareils? Avez-vous pris les moyens pour qu’une personne compétente vienne chez vous chaque jour pour s’assurer que le chauffage fonctionne? Remettez votre double de clés à une personne de confiance qui pourra remplir ces tâches et donner un peu d’amour à Minou. Mieux encore, la présence de son véhicule dans votre entrée lors de ses visites ou du mouvement dans votre logis découragera les malfaiteurs. Assurez-vous que cette personne peut communiquer avec vous facilement en cas de problème. Par ailleurs, été comme hiver, vous devez penser à faire entretenir votre cour et veiller à ce que votre gazon soit coupé ou votre entrée déneigée. Un extérieur bien entretenu n’éveillera pas les soupçons des voleurs.

AVANT DE FERMER LA PORTE

Les bagages sont prêts, bien alignés devant la porte d’entrée, signe que vous êtes prêt à partir. Faites un dernier tour de votre résidence en vous assurant de vérifier si les fenêtres sont bien fermées. Activez le système d’alarme, s’il y a lieu, et verrouillez la porte.

Avez-vous avisé votre institution financière?

Si vous comptez utiliser vos cartes bancaires ou de crédit, prenez le temps d’aviser vos institutions financières de votre séjour à l’étranger pour éviter de mauvaises surprises. En effet, votre institution peut bloquer votre carte si ses systèmes détectent une transaction « frauduleuse » effectuée à des centaines de kilomètres de chez vous.

Avez-vous calculé le temps d’attente à la frontière? 

Consultez le site Internet de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) pour vous aider à planifier votre passage à la frontière. L’ASFC vous offre des outils pour vous aider à éviter les files d’attente aux 26 points d’entrée terrestres les plus fréquentés, notamment un tableau des temps d’attente pour chacun de ces points et qui est mis à jour une fois l’heure.

Informez-vous des frais d’itinérance pour le téléphone cellulaire

Si vous n’avez pas de forfait spécifique, utilisez votre téléphone cellulaire à l’étranger peut engendrer des frais astronomiques. Informez-vous auprès de votre fournisseur de service pour savoir si votre forfait comprend un plan d’itinérance et comment vérifier votre utilisation des données cellulaires. Certains fournisseurs peuvent vous proposer des solutions pour votre voyage.

Votre animal de compagnie fait partie du voyage?

Si vous comptez vous arrêter en cours de route, dans un camping ou dans un hôtel, consultez les différents sites Internet de ces établissements pour connaître les règlements concernant les animaux. Nombreux terrains de camping américains les acceptent, mais si vous allez à l’hôtel, vérifiez la disponibilité des chambres réservées aux personnes qui voyagent avec des animaux. De plus, pour traverser la frontière, votre animal de compagnie doit avoir un carnet de vaccination à jour.

On vous demande un code pour l’essence?

Si vous payez directement à la pompe aux États-Unis, certains systèmes demandent d’entrer votre ZIP code. Vous devez demeurer et avoir une adresse aux États-Unis pour avoir un ZIP code. Les Canadiens doivent utiliser leur code postal, mais retirer d’abord toutes les lettres. Ainsi, entrez les 3 chiffres de votre code postal et ajoutez deux zéros (00). Par exemple, si votre code postal est le G1C 2W6, vous entrez 12600.

Vous avez de la nourriture avec vous?

Vous devez déclarer la nourriture, notamment tous les fruits et légumes lorsque vous traversez la douane. Si votre glacière contient des fruits et légumes, les produits cultivés au Canada sont généralement admissibles. Consultez le site gouvernemental américain de l’agriculture United State Department of Agriculture pour obtenir plus d’information. De même, à votre retour au Canada, vous devrez déclarer toute nourriture à bord aux agents frontaliers. Vérifiez auprès de l’Agence canadienne d’inspection des aliments pour obtenir l’information sur les produits admissibles. Le fait de ne pas déclarer ces produits ou de ne pas fournir les permis ou certificats requis peut entraîner une confiscation, une amende ou même une poursuite judiciaire.

Vous rapportez des biens au Canada?

Tous les résidents canadiens doivent faire une déclaration à leur retour au Canada. La déclaration doit inclure la valeur totale de toutes les marchandises (y compris les cadeaux) que vous avez achetées, reçues ou acquises à l’étranger ou dans les boutiques hors taxes et que vous apportez au Canada. Pour connaître tous les détails, consultez la publication en ligne « Je déclare » sur le site de l’Agence des services frontaliers du Canada.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez visiter la page Web Canada.ca/pensez-y-et-declarez.

Votre police d’assurance auto est-elle adéquate pour un séjour aux États-Unis?

Avant de partir, vérifiez la couverture de votre assurance auto aux États-Unis. Par exemple, si un accident survenait aux États-Unis, avez-vous droit à un véhicule de location ou à des frais de taxi? Et si vous blessez quelqu’un, quelle est la portion réservée à la couverture de votre responsabilité civile? Par ailleurs, si vous devez débourser des sous pour récupérer votre véhicule accidenté, pour poursuivre un voyage ou revenir à la maison, êtes-vous bien couvert? Mieux vaut vous informer auprès de votre représentant du type d’assurance et des avenants de votre assurance auto et de ce qu’il vous faudra pour parer à toute éventualité, selon que vous voyagez au Canada ou à l’étranger.