Nissan Maxima 2016 — Dans une catégorie à part

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, février 13, 2016

APPRECIATION DE: Nissan - Maxima 2016

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Beatifulnesslol:
  • Appréciation générale:

La Nissan Maxima 2016, maintenant dans sa huitième génération et remaniée considérablement, a bien peu en commun avec la première. En revanche, depuis l’apparition de la 2e génération, en 1984, la Maxima est demeurée fidèle à ses cylindres en V et ses roues avant motrices. Toutefois, la course à la puissance a fait naître des générations aux mécaniques de plus en plus musclées, jusqu’à en arriver aujourd’hui au chiffre magique des 300 chevaux.

À son arrivée sur le marché, la Nissan Maxima a contribué à changer la perception des Américains pour les voitures nippones. Elle n’était pas une spartiate alternative aux voitures américaines afin de se déplacer à faible coût, mais plutôt une berline de luxe un peu plus sportive que ses concurrentes nées sur notre continent. 

2016 Nissan Maxima C’était en 1981, elle s’appelait alors Datsun 810, juste avant de changer l’année suivante pour Datsun Maxima, puis finalement Nissan Maxima. On retrouvait bien un moteur à six cylindres, mais ces derniers se tenaient sur un seul rang et la puissance était acheminée aux roues arrière par l’intermédiaire d’une boîte manuelle ou automatique. Son équipement était plus que complet pour l’époque. En fait, la Maxima peut se vanter , tellement qu’elle la première voiture parlante vendue chez nous, une mode qui dura l’instant d’une décennie ou à peu près. 

Une tradition

2016 Nissan Maxima Chez Nissan, la Maxima représente une belle tranche d’histoire. Elle a en effet connue ses heures de gloire. Comme au milieu des années 90, alors que son moteur V6 de 3 litres atteignit les 190 chevaux, de toutes les berlines japonaises vendues en sol américain, c’est elle qui offrait la meilleure accélération avec un sprint 0-100 km/h bouclé en environ 7 secondes. Malgré que les ventes ne sont plus ce qu’elles étaient, Nissan continue de la peaufiner et de la renouveler. Un peu comme si, pour ce qu’elle a fait pour la marque, la marque lui devait maintenant. 

Aujourd’hui, la Nissan Maxima 2016 est une voiture drôlement impressionnante et sophistiquée. Un peu comme Porsche qui s’est entêté à poursuivre avec le « tout à l’arrière » et ainsi prouver au monde entier que même avec une configuration qui présente des inconvénients majeurs, des prouesses d’ingénierie peuvent faire des miracles. Ainsi, bien qu’on reprochait aux deux générations précédentes de la Maxima d’envoyer beaucoup trop de puissance aux roues avant, avec 265, puis 290 chevaux, la nouvelle venue remet ça avec 300. On s’attendrait au pire, mais non. C’est mieux. Par parfait, mais on voit qu’on a fait nos devoirs. 

Un comportement routier aiguisé

2016 Nissan Maxima La Nissan Maxima 2016 fait preuve d’un comportement routier aiguisé. À commencer par la direction, qui n’est pas trop assistée et qui permet de bien sentir la route au travers du volant au généreux pourtour qui autorise une bonne prise. Changement de direction, slalom, virage serré, grande courbe, peu importe : la suspension travaille merveilleusement bien et vient qu’à nous faire oublier qu’on est au volant d’une voiture aussi imposante. Bien sûr, la douceur de roulement en prend pour son rhume, mais voilà : c’est une sportive et elle ne s’en cache pas. Remarquez, elle est loin d’être inconfortable. Les sièges sont excellents et les amateurs de gadgets, utiles ou pas, seront satisfaits par le haut niveau d’équipement.  

La Nissan Maxima 2016 représente un grand pas en avant par rapport à celle qu’elle remplace. Il n’en demeure pas moins qu’il nous arrive encore (surtout lorsqu’on a le pied droit au plancher) de nous dire que le résultat serait encore meilleur si on avait envoyé la puissance aux roues arrière ou, ultimement, aux quatre roues. D’ailleurs, dans la famille Nissan, il y a aussi Infiniti et si on aime les produits de ce constructeur, on serait tenté de comparer la Maxima et la Q50, surtout qu’un peu moins de 2000 $ seulement les sépare.

Fiche technique de la Nissan Maxima 2016

Prix de base 35 900 $

Prix du modèle essayé 41 100 $

Entraînement : traction

Moteur : V6, DACT, 3.5 L, 300 chevaux, 261 lb-pi de couple

Boîte : CVT