Mitsubishi RVR 2012 : la forme avant le contenu

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, avril 30, 2012

APPRECIATION DE: Mitsubishi - Rvr 2012

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Appréciation générale:

Mitsubishi frappe fort avec son RVR. Les consommateurs se sont habitués au faux sentiment de sécurité ressenti par la position d’assise haute des véhicules utilitaires, mais le prix de l’or noir a un fort pouvoir dissuasif. Alors que certains s’apprêtaient à retourner à une voiture conventionnelle, Mitsubishi a déballé le RVR : un utilitaire compact reprenant plusieurs éléments de la berline Lancer.

Une allure qui laisse croire à un tempérament bouillant

À l’instar de la Lancer, le Mitsubishi RVR propose une silhouette dynamique. Le dessin de la calandre et des phares laisse même croire à un tempérament bouillant. Les flancs gagnent en hauteur vers l’arrière, jusqu’au hayon qui semble avoir été embouti par un poids lourd. La quasi-absence de porte-à-faux à l’arrière accentue l’impression que le RVR ne demande qu’à bondir en avant rapidement.

Si toute cette agressivité projetée vous angoisse, vous pouvez vous détendre : ce petit Mitsubishi ne vous coincera pas au fond de votre siège si vous effleurez l’accélérateur. Pas même ai vous l’enfoncez au plancher d’ailleurs.

La mécanique du Mitsubishi RVR est plutôt discrète, du moins en termes de performances. En effet, lorsque l’on réveille tous les ânes vapeurs qui dorment sous le capot, on a droit à une pluie de décibels assez spectaculaire, mais pas particulièrement mélodieuse.

C’est en tout cas un bon incitatif pour adopter une conduite en douceur qui aura aussi l’avantage d’économiser quelques précieux litres de carburant. Si au lieu de cela vous utilisez la puissance de l’impressionnante chaîne audio pour camoufler les hurlements du moteur et conduisez au rythme de quelqu’un de pressé (ça arrive parfois, vous savez), sachez que la consommation de carburant peut facilement grimper à 15 litres par tranche de 100 km. Avec un peu de modération, il est possible de s’en tenir à 10 litres aux 100 km, mais avec tout près de 1 500 kg à traîner, impossible d’obtenir les performances d’une berline ou d’une familiale à motorisation équivalente. Être haut perché a un prix!

Sous une bonne étoile

Le Mitsubishi RVR 2012 jouit d’une généreuse garantie du groupe motopropulseur de 10 ans ou 160 000km, de quoi rouler longtemps l’esprit tranquille sous une bonne étoile. Justement, la version d’essai « garnie jusque-là », était équipée du toit panoramique qui donne une vue imprenable sur le ciel, pour les passagers, s’entend.

Ces derniers devraient idéalement avoir de petits genoux s’ils prennent place à l’arrière. À l’avant par contre, rien à redire sur le confort. Les sièges sont bien moulés et élégants lorsque tendus de cuir. Un élément fort populaire avec notre climat est celui qui chauffe les sièges et qui se retrouve de série sur toutes les versions. Pour en profiter, il faut cependant trouver le commutateur, caché sur le flanc du siège tout près de la console centrale plutôt que sur celle-ci ou sur le tableau de bord comme le veut la tendance. Ce petit détail d’ergonomie, tout comme certains bruits émanant des plastiques durs qui tapissent la planche de bord, rappelle certains produits de la concurrence… il y 10 ans. Rien de dramatique, le Mitsubishi RVR est compétent et agréable à utiliser dans l’ensemble. Pris seul, il est convaincant, mais il souffre de la comparaison avec ses rivaux.

Proposé dans un format compact, avec une bouille sympathique, un bon équipement de série et une garantie réconfortante, le Mitsubishi RVR 2012 sait se faire des amis. Il peut même être muni d’un rouage intégral très efficace chez nous. Malheureusement pour les plus exigeants, il démontre aussi qu’une bonne idée avec une exécution moyenne perd beaucoup de son charme. Saurez-vous l’apprécier ou êtes-vous du genre pointilleux?

FICHE TECHNIQUE

MITSUBISHI RVR 2012

  • Prix de base : 19 998 $
  • Prix du modèle essayé : 32 658 $
  • Entraînement : traction ou intégral
  • Moteur : 4 L, DACT, 2 L, 148 chevaux, 145 lb-pi de couple
  • Boîte : manuelle ou CVT