Mitsubishi Lancer Evolution 2012 – Une voiture… d’exception!

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, mai 22, 2012

APPRECIATION DE: Mitsubishi - Lancer evolution 2012

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Appréciation générale:

Mitsubishi a pignon sur rue chez nous depuis près de 10 ans. Cependant, nous avons connu certains de ses modèles bien avant que le constructeur fasse son arrivée au Canada. Il s’agit de véhicules qui portaient les bannières Dodge ou Eagle. Quant à la Lancer actuelle, elle n’a rien d’une débutante puisqu’elle est la neuvième génération de cette grande lignée. Même si elle se décline en variantes plus sages, c’est la Evo qui a été retenue pour cet essai. À un prix pouvant atteindre le triple de celui du modèle de base et une puissance presque doublée, à quoi peut-on s’attendre?

La Mitsubishi Lancer Evolution 2012 n’est définitivement pas pour tout le monde. Loin d’être une voiture exotique, on peut néanmoins qualifier son acquéreur d’exception. Performante à souhait, cette Mitsubishi est plus à l’aise sur circuit que sur la route. Vous connaissez beaucoup de gens qui achètent d’abord une voiture pour la piste? Ce n’est pas qu’elle se débrouille mal pour les déplacements quotidiens, mais elle ne présente pas d’avantage marquant par rapport à une Lancer SE à traction intégrale beaucoup moins onéreuse. Qui plus est, son appétit en hydrocarbures est à des années lumières de ce que l’on s’attendrait d’une berline compacte.

Sa vraie raison d’être, on la découvre pied au plancher. Tout près de 300 chevaux qui se déchainent par l’entremise de 4 roues motrices, ce n’est pas rien. Le compte-tours grimpe à un rythme endiablé et la motricité ne semble pas avoir de limite. Elle en a une bien sûr, mais il faut faire une petite session sur circuit pour l’atteindre.

Des boites à surprise

Après avoir conduit l’an dernier une Lancer Evolution MR équipée de la transmission séquentielle à double embrayage qui fait grimper la facture au-delà des 50 k$, j’étais resté quelque peu sur ma faim. Les changements de rapport étaient rapides comme l’éclair, pour ça, pas de doute. Toutefois en mode automatique, l’embrayage semblait commandé par un ordinateur qui reproduisant la souplesse et l’habileté d’un élève au volant. Les secousses étaient des plus désagréables et je regrettais de n’avoir pu mettre la main sur une version GSR à boite mécanique qui aurait permis de mieux comparer la EVO à sa rivale de chez Subaru tant sous l’aspect technique que budgétaire. Cette fois, c’est ce que j’ai fait et le constat est plutôt triste.

D’abord, la transmission manuelle de la Evo ne compte que 5 rapports comparativement à 6 pour la STi du côté de Subaru. Connaissant la prouesse technique que peut représenter l’ajout d’un rapport à une boîte devant être à la fois compacte et capable de résister à une grande puissance, j’ai d’abord cru que cette limitation était le résultat du grand souci que porte Mitsubishi à la robustesse de ses mécaniques. Pourquoi alors mon véhicule d’essai, avec moins de 4 000 km au compteur avait-il une faiblesse au niveau du synchro de la 3e vitesse? J’ai trouvé assez rapidement le bon régime à adopter afin d’engager le rapport fautif sans grichement, mais ça augure plutôt mal.

Dans l’habitacle, la Lancer Evolution réserve une agréable surprise, pour les passagers avant du moins. Les sièges signés Recaro sont une pure merveille et devraient être intronisés au temple de la renommée des sièges, s’il en existe un. Pour les apprécier, il faut demeurer dans l’esprit de la voiture d’exception conçue pour la piste : fermeté et soutien sont au rendez-vous.

Pour le confort, on repassera. De toute façon, ce n’est pas le mandat de cette Lancer vitaminée, qui s’adresse à une clientèle qui prend surtout la route afin de se rendre à un circuit.

 

FICHE TECHNIQUE : MITSUBISHI LANCER EVOLUTION 2012

  • Prix de base  41 998 $
  • Prix du modèle essayé 41 998 $
  • Entraînement : intégrale
  • Moteur : 4L, DACT, 2 L turbocompressé, 291 chevaux, 300 lb/pi de couple
  • Boîte : manuelle 5 rapports