Mitsubishi Lancer AWC 2014 – Dix ans, c’est long!

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, novembre 11, 2013

APPRECIATION DE: Mitsubishi - Lancer awc 2013

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Beatifulnesslol:
  • Appréciation générale:

À moins que vous n’ayez ni vu ni entendu aucune des publicités de Mitsubishi, vous savez sans doute que la marque offre une garantie de 10 ans sur ses groupes motopropulseurs. 10 ans de garantie, c’est long, mais 10 années au volant du même véhicule peuvent l’être aussi, surtout si on regrette son choix. 

La Mitsubishi Lancer 2014 se décline en plusieurs versions et c’est l’une des plus intéressantes qui a fait l’objet de cet essai. Pourtant, je dois admettre être resté sur mon appétit. Si la Lancer de base peut se bomber le torse devant ses rivales compactes avec sa garantie, sur la plupart des autres tableaux, elle fait pâle figure. La concurrence est forte.

Par contre, lorsqu’il est question de compacte à rouage intégral, les Mazda 3, Ford Focus et plusieurs autres sont éliminées sur le champ et la Lancer n’a plus que la Subaru Impreza comme rivale. C’est là où il serait possible pour la Lancer AWC de tirer son épingle du jeu, mais malheureusement pour elle, elle souffre du même problème que sa grande sœur Evolution : la qualité n’est pas tout à fait à la hauteur du prix demandé. 

Des sièges d’un grand renfort 

mitsubishi-lancer-awc-2014-05 L’habitacle de la Lancer GT AWC 2014 ressemble à s’y méprendre à celui d’une Lancer de base se détaillant pour 13 000$ de moins. Si les plastiques sont de qualité misérable, il faut accorder une bonne note aux sièges qui sont plutôt confortables, et chauffants par-dessus le marché. La position de conduite idéale est facile à trouver et la visibilité sur les côtés et vers l’avant n’est pas un problème.

Vers l’arrière, le coffre élevé qui est de surcroît orné d’un aileron assez imposant ne permet d’avoir qu’une idée approximative de ce qui se trouve derrière soi. L’équipement est certes complet, la présentation est si moche qu’on aurait l’impression d’être à bord d’une version dépouillée, peu importe les gadgets en présence. C’est simple : la Lancer a besoin d’un nouveau tableau de bord et panneaux de contre-portières. Si possible avec des textures plus souples. 

Une mécanique éprouvée 

La Mitsubishi Lancer GT AWC 2014 retient les services de son bien connu 4 cylindres de 2,4L développant 168 chevaux. Non seulement fiable, cette mécanique permet aussi à la Lancer de se positionner exactement où Subaru a laissé un trou béant dans sa gamme Impreza depuis le renouvellement de cette dernière. En effet, depuis la diminution de la cylindrée de la compacte Subaru qui est passée de 2,5L à 2L, la Lancer gagne la manche des performances face à son éternelle rivale. Pour ceux qui ne conduisent qu’à un pied, vous serez ravis de savoir que ce n’est pas une transmission automatique classique, mais plutôt une CVT qui est au programme. Elle améliore le rendement du moteur, mais elle n’aide certainement pas à le rendre discret. L’insonorisation de la Lancer étant déjà perfectible, le régime soutenu du moteur en accélération peut devenir un irritant.

J’aimerais bien vous conseiller de vous tourner vers la boite manuelle, mais elle brille par son absence! Pour ceux qui recherchent une transmission manuelle dans une Lancer à quatre roues motrices, il faut débourser un peu plus de 40 000$ pour accéder à l’Évolution et malgré le prix demandé, on na’ droit qu’à 5 rapports.

À moins d’avoir un amour aveugle pour la marque aux diamants ou de se la faire offrir en cadeau (à voiture donnée, on ne regarde pas la bride), rien ne justifie vraiment l’achat d’une Lancer. Pas même la garantie,

Fiche technique de la Mitsubishi Lancer GT AWC 2014

  • Prix de base 14 998 $ 
  • Prix du modèle essayé 27 998 $ 
  • Entraînement : intégrale 
  • Moteur : L4, DACT, 2.4 L, 168 chevaux,  167 lb-pi de couple 
  • Boîte : CVT