Mini Cooper S Countryman ALL4 2013 – Elle n’a de mini que le nom

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, mai 5, 2013

APPRECIATION DE: Mini - Cooper s countryman all4 2013

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Beatifulnesslol:
  • Appréciation générale:

Les variations sur un même thème, vous connaissez? Chez Mini en tout cas, on ne pourrait prétendre le contraire puisque les huit « modèles » sont dérivés de seulement deux plates formes. La Coutryman est la plus imposante de la famille avec ses cinq portières et sa garde au sol élevée qu’elle partage maintenant avec la Paceman, cette dernière comportant trois portes seulement. 

Qui sait, peut-être auront nous droit à une variante décapotée sur châssis surélevé? Ou pourquoi pas deux comme c’est le cas avec la « petite » Mini, proposée à la fois en Cabriolet et Roadster? Plus sérieusement : si on veut accéder facilement aux places arrière d’une Mini, la Coutryman est le modèle avec lequel il faut prendre rendez-vous. D’ailleurs, l’espace dans l’habitacle est tout à fait convenable pour quatre adultes. La vaste surface vitrée contribue aussi à donner une impression d’espace, tandis que l’assise surélevée permet d’avoir une excellente visibilité. Les amateurs de Mini sous sa forme traditionnelle en quête d’une plus grande polyvalence n’apprécieront peut-être pas cette position de conduite hautement juchée qui fait beaucoup plus VUS et préféreront peut-être se tourner du côté de l’Audi A3 pour disposer à la fois d’une conduite sportive, de cinq portes et… d’un rouage intégral. L’un des meilleurs atouts de la Coutryman comparativement aux petites Mini, c’est justement la possibilité d’opter pour la traction intégrale ALL4. En transférant une partie du couple vers l’arrière, on gagne en agilité et bien sûr en motricité. Voilà qui sonne bien avec notre climat. 

Même recette, format familial 

Dans l’habitacle de la Mini Coutryman, on retrouve une présentation familière qui est tout aussi soignée que l’assemblage, ce qui n’est pas peu dire. Le petit compte-tours placé juste devant les yeux règne en maître, même s’il est plus ou moins utile avec la boite automatique. En son centre, on retrouve un indicateur de vitesse numérique très clair qui rend plutôt futile la présence du second, plus gros et analogique, placé en pourtour de l’impressionnant cadran circulaire central. Au milieu de celui-ci, on retrouve l’écran de navigation ainsi que les diverses fonctions audio, mais on regrette qu’il ne soit pas tactile, car les deux petits boutons circulaires sur le tunnel central ne sont pas très intuitifs. 

Pour mouvoir toute la petite famille dans cette Mini de 1475kg équipée du rouage intégral et de la boite automatique, c’est la version turbocompressée du 1,6L qui se trouve sous le capot. Les performances sont bonnes, mais évidemment pas aussi brillantes que lorsqu’on prend rendez-vous avec cette même mécanique dans une Cooper S dans sa forme classique. La boîte mécanique aiderait sans doute à donner un peu plus de pep à l’ensemble. Si le train avant est incisif, l’arrière a par contre tendance à valser en slalom, le centre de gravité n’aidant en rien. Il faut oublier l’idée conçue qu’une Mini se conduit comme un kart, car la Countryman est définitivement un petit VUS, avec la dose de roulis qui accompagne ce genre de véhicule. 

La Mini Cooper S Coutryman ALL4 est une réponse à une question que personne n’avait posée, mais la mode pour les petits utilitaires urbains lui sourit. On se demande bien ce qu’Alec Issigonis, le créateur de la Mini originale penserait de ces nouvelles interprétations, bien loin du concept de base de la voiture diminutive et agile.

Fiche technique de la Mini Cooper S Countryman ALL4 2013

  • Prix de base 29 900 $ 
  • Prix du modèle essayé 41 555 $ 
  • Entraînement : intégrale 
  • Moteur : 4L, DACT, 1,6 L, turbocompressé, 181 chevaux, 177 lb/pi de couple 
  • Boîte : Automatique 6 rapports