Mini Cooper S 2015 — Mettre l’intemporel à jour

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, septembre 29, 2014

APPRECIATION DE: Mini - Cooper s 2015

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Beatifulnesslol:
  • Appréciation générale:

daniel-charetteSi on fait abstraction de la Mini Austin originale et qu’on se concentre sur les Mini de l’ère moderne sous la gouverne de BMW, on en est déjà à la troisième génération. Évidemment, personne ne peut s’y méprendre : il s’agit bien d’une Mini. Toutefois, l’œil averti remarquera que les choses ont bien changé… et grossi. Mini Cooper S 2015

En 2002, la Mini construite par BMW a fait un tabac à sa sortie. Avec raison : elle reprenait le style d’une icône de l’automobile. Cette petite boîte aux coins arrondis a eu droit à un restylage en 2007 et du coup est devenue plus imposante avec un capot moins plongeant et une gueule plus massive.

p90139361 Ensuite, il y eut aussi des variations plus costaudes, plus hautes, plus « multisegmentées », appelées Countryman et Paceman. Finalement, pour 2015, la Mini traditionnelle, la vraie, la trois-portes à hayon, arrive sous une nouvelle forme. Les premières réactions recueillies autour de moi ressemblaient à peu près à ça : « Ce n’est pas la vraie petite Mini ça, non? C’est une des grosses versions VUS, n’est-ce pas? Coutryman, ou Paceman c’est bien ça? »

La Mini Cooper S 2015 n’a plus grand-chose de Mini

La Mini Cooper S 2015 reprend les grandes lignes de ses devancières en matière de style, mais s’éloigne encore un peu plus de ce qui a fait sa renommée : elle n’a plus grand-chose de Mini. D’ailleurs, je l’ai garée côte à côte avec une Porsche 944 et la Mini paraissait énorme. Pourtant, la 944 n’a jamais été considérée comme une petite voiture. Visuellement, la Mini Cooper 2015 se reconnait avec sa calandre, ses phares et ses feux arrière, tous biens plus grands. Du premier coup d’œil, elle semble déjà plus agressive.

Pour tous les gabarits

p90139315 La Mini Cooper S 2015 peut accueillir pratiquement n’importe qui derrière son volant. Il est révolu le temps où un costaud travailleur de la construction pouvait se sentir viril exposant 1000 en prétendant être incapable de prendre place dans une Mini Cooper tant sa stature pleine de muscles et de « gros os » nécessite de l’espace. Cette nouvelle génération de la Mini Cooper offre un généreux dégagement aux places avant. Aussi, on n’a plus l’impression de conduire avec les fesses qui frôlent la route… au grand dam de ceux qui aiment la sensation de se retrouver au volant d’un kart, mais au grand plaisir des amateurs de VUS. Cette dernière catégorie comptant un plus grand nombre d’adeptes, il y a fort à parier que la nouvelle Mini a une belle carrière devant elle.

Côté style, l’habitacle est à l’image de la carrosserie : on respecte le design des modèles antérieurs. On retrouve toujours le gros cercle au centre du tableau de bord, mais il ne s’agit plus d’un indicateur de vitesse. Il accueille maintenant plusieurs fonctions.

L’ordinateur de bord qui s’y trouve fournit de précieuses données et peut aussi se montrer divertissant. Par exemple, afin de favoriser une conduite économique, on peut opter pour un mode affichant un poisson dans un bocal qui reçoit à manger à chaque fois que l’on obtient un point de bonne conduite, soit en accélérant doucement ou en anticipant un ralentissement devant et en relâchant très tôt l’accélérateur.

mini-cooper-s-2015-05 Pour l’avoir essayé un moment, il est vrai que ce mode peut faire comprendre à plusieurs automobilistes les différents comportements qui ont une influence directe sur la consommation. Par contre, il se peut que ceux qui se trouvent derrière vous perdent patience si vous nourrissez un peu trop longtemps votre poisson…

Du nouveau sous le capot

La Mini Cooper S 2015 a droit à un tout nouveau moteur, toujours un petit 4 cylindres turbocompressé, mais de 2 litres cette fois, comparativement à 1.6 auparavant. Si la puissance progresse modestement en passant de 181 à 189 chevaux, le couple lui fait un bon impressionnant de 30 lb-pi pour se chiffrer à 207. À noter que la Mini Cooper de base reçoit elle aussi une nouvelle mécanique, soit une version amputée d’un cylindre de ce même moteur qui voit par conséquent sa cylindrée tomber à 1.5 litres.

Sur la route, la Mini Cooper S 2015 profite de ses dimensions accrues pour se montrer plus stable et pratiquement insensible aux vents. Par contre, sur chaussée bosselée (et dieu sait qu’il y en a dans notre belle province), ça cogne toujours très dur. S‘il n’y a rien à redire sur les prestations du moteur, il faut néanmoins souligner que l’effet de couple est toujours au rendez-vous en forte accélération. Toujours agile, la Mini Cooper S 2015 est définitivement plus mature aussi. Son format plus généreux, de même que le seuil élevé des portières, dilue un peu l’impression de faire corps avec l’engin et de pouvoir se faufiler partout. Moins sportive? Peut-être un peu, oui. Mais vous aussi êtes plus sage, n’est-ce pas?

Fiche technique de la Mini Cooper S 2015

Prix de base 23 405 $

Prix du modèle essayé 31 610 $

Entraînement : traction

Moteur : 4L DACT, turbocompressé, 2 litres, 189 chevaux, 207 lb-pi de couple

Boîte : manuelle, 6 rapports