Mazda5 2016 — Dans l’ombre du CX-5

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, April 14, 2016

APPRECIATION DE: Mazda - 5 2016

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Beatifulnesslol:
  • Appréciation générale:

Les temps sont durs pour les fourgonnettes et plus encore pour la Mazda5 2016 qui fait bande à part avec son format compact et son moteur à 4 cylindres. Ce n’est donc pas le véhicule pour remorquer une roulotte et camper en famille, mais le CX-5 non plus. Et face à ce dernier, elle a tout de même certains arguments en sa faveur. 

Nos cousins français les appellent monospaces, tandis que chez nous, on préfère se taire que de prononcer « minivan », au risque de se retrouver  tout d’un coup avec des bas dans ses sandales. Blancs de surcroît. Dire que ces pratiques véhicules sont boudés est un euphémisme. Pourtant, les fourgonnettes ont tout pour plaire aux familles en quête d’espace… à l’exception du look. C’est pourquoi il se vend tant de véhicules utilitaires, certes moins pratiques, mais qui donnent un teint plus bronzé à qui se trouve au volant.  

Merci, garde au sol conservatrice 

2013 Mazda5 La Mazda 5 2016 n’étant pas un utilitaire, elle n’est pas inutilement suspendue en hauteur. En chiffres, sa garde au sol est de 140 mm, comparativement à 216 mm pour le CX-5 et même 155 mm pour la Mazda 3 qui est légèrement plus haute depuis sa refonte. Bien que la 5 n’a pas de prétentions sportives, on peut qualifier sa tenue de route de rassurante. En courbe rapide, comme au moment d’accéder à l’autoroute ou de la quitter, on peut garder une bonne allure, presque comme si on était au volant d’une voiture compacte. Il faut aussi noter que la direction est vive, quoiqu’un peu trop assistée à mon goût. Au passage, ceux qui aiment conduire seront heureux d’apprendre qu’une boîte manuelle est toujours au catalogue, tant sur la version GS que GT. Un bon coup de Mazda. 

Passagers ou bagages 

2013 Mazda5 La Mazda5 2016 est évidemment plus agile et moins gourmande qu’une Grand Caravan, mais elle ne peut pas accueillir sept passagers et leurs bagages. En tout, elle compte six places. Le problème, c’est que le coffre est minuscule, à moins de rabattre la troisième rangée, ce qui fait alors passer le nombre de places à quatre. Pour voyager deux adultes et deux enfants, c’est parfait, d’autant plus que les places arrière sont des fauteuils indépendants avec des accoudoirs. Dans cette configuration, tout le monde prend ses aises et on a de l’espace cargo. La dernière banquette pourra être utilisée occasionnellement pour reconduire les petits amis, sans trop de matériel toutefois. 

Avec ses deux portes coulissantes, l’accès à bord est aisé. Grâce à ces larges ouvertures même lorsqu’on est stationné à l’étroit, il est beaucoup plus facile d’installer un poupon dans son siège d’appoint qu’il ne l’est avec un véhicule utilitaire tel que le CX-5. Tant qu’à donner des avantages à la 5, on ne peut pas passer sous silence son excellente visibilité. La généreuse surface vitrée est bien sûr appréciée du conducteur, mais aussi des passagers qui peuvent suivre le paysage et la route. Ça aide grandement les petits qui souffrent du mal des transports. 

Si la Mazda5 ne peut remplacer une fourgonnette plus spacieuse pour les familles nombreuses, elle peut en revanche se montrer comme un choix drôlement intelligent pour ceux qui ont un ou deux enfants et qui souhaitent un peu plus d’espace que dans une voiture compacte. En prime, on peut choisir la boîte mécanique et profiter du comportement routier un peu plus inspirant que celui d’un utilitaire. Suffit d’être un brin anticonformiste et de se foutre des tendances. Tout comme des bas dans les sandales.

Fiche technique de la Mazda5 2016 2016 

Prix de base 21 995 $  

Prix du modèle essayé 28 195 $  

Entraînement : traction 

Moteur : 4 cyl. en ligne, DACT, 2.5 L, 157 chevaux, 163 lb-pi de couple  

Boîte : automatique 5 rapports