Lexus UX 250h 2019 – Le parfait VUS compact citadin

ESSAIS ROUTIERS par Sylvie Rainville, mars 29, 2019

APPRECIATION DE: Lexus - Ux 250h 2019

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Appréciation générale:

Ses forces

  • Consommation de carburant
  • Comportement routier général
  • Maniabilité

Ses faiblesses

  • Sonorité désagréable et linéaire de la boîte CVT
  • Complexité du système d’infodivertissement
  • Dégagement pour la tête

Qu’est-ce que l’UX? Non il ne s’agit pas de la nouvelle tendance en matière de design d’interfaces. L’UX est la nouvelle porte d’entrée de la gamme des VUS multisegments de Lexus, se classant devant les NX, RX et RX-L sur le plan des dimensions et du prix. Ce petit VUS urbain est aussi proposé en version UX 200 à essence, mais c’est la version hybride, le Lexus UX 250h 2019 qui a fait l’objet de cet essai routier. Son prix est supérieur de 2600 $, mais ce supplément vient avec de nombreux avantages, à commencer par la traction intégrale de série.

La traction intégrale, exclusivement sur la version hybride

lexus-ux_hv-awd-celestial-blue-gf1 Si l’allure d’un VUS compact et sa position de conduite élevée vont de pair avec la traction intégrale, vous serez bien servi avec la version hybride. Notez que la traction intégrale n’est pas disponible sur le modèle à essence, car elle a été développée spécifiquement pour être combinée à un groupe propulseur hybride. Nommé eAWD, ce système fait appel à un moteur électrique supplémentaire situé sur l’essieu arrière. Il permet d’optimiser la traction dans des conditions difficiles, mais aussi d’assurer une meilleure stabilité du véhicule en toutes situations.

Des performances supérieures à la version à essence

Du côté des performances, l’UX 250h n’a absolument rien à envier à la version à essence. En fait, tous les deux utilisent le même moteur à essence. Cependant, dans la version hybride, le 4-cylindres de 2 L est assisté par une motorisation électrique qui ajoute trente chevaux à la cavalerie.

Le système hybride comprenant deux moteurs électriques à l’avant et un à l’arrière rendent l’UX 250h beaucoup plus enjoué et vigoureux que son homologue à essence. La puissance totale est de 181 chevaux et le couple, instantané, garantit des accélérations rapides. À titre de comparaison, le moteur de l’UX 200 à essence produit une puissance de 168 chevaux et un couple de 151 lb-pi. Par ailleurs, nul besoin de brancher le véhicule, le système hybride est autorechargeable. Le système de freinage à récupération convertit l’énergie cinétique du véhicule en électricité, ce qui contribue à recharger la batterie.

Un comportement routier surprenant pour un véhicule hybride

lexus-design-2019-ux-cargo-capacity-x Au départ, je n’avais pas d’attente, me remémorant l’ancien modèle d’entrée de Lexus, le CT 200h. Cette voiture compacte hybride produite de 2010 à 2018 m’avait particulièrement déçue. À mon premier contact, je l’avais qualifiée de Prius endimanchée et restylée à la sauce Lexus. Elle reposait d’ailleurs sur les bases de la Prius d’ancienne génération et n’offrait pas le raffinement de conduite attendu d’une Lexus.

Mais ceci fait maintenant partie du passé. Le géant japonais a revu ses façons de faire dans la production de ses véhicules et a adopté une nouvelle plateforme globale, laquelle a contribué à optimiser considérablement le comportement routier général des produits du constructeur.

D’ailleurs, la Prius a bien évolué depuis son introduction. Cependant, bien que celle-ci repose sur la « version Toyota » de la plateforme globale du constructeur et que ses compétences sur la route se sont grandement améliorées, ne vous méprenez pas, la conduite de l’UX n’a rien à voir avec la Prius. Ni avec celle du CT 200h. L’UX est le premier véhicule de Lexus à adopter cette plateforme globale qui se nomme GA-C chez Lexus. Cette architecture a l’avantage d’offrir un centre de gravité très bas et une rigidité structurelle élevée, ce qui se traduit par une tenue de route supérieure. Et j’ai pu le constater dès que j’ai pris les commandes de l’UX. En fait, je me suis arrêtée quelques minutes après avoir récupéré le véhicule, car je croyais qu’on m’avait remis la version à essence par erreur. Non, il s’agissait bien de la version hybride.

lexus-ux_interior_cobalt-11 Bien calé dans le siège du conducteur, j’ai eu l’impression d’être à bord d’un coupé sport plutôt que dans un VUS citadin. J’ai été surprise par son agilité. Le véhicule est facile à manœuvrer dans la jungle urbaine et aussi simple à garer. Le Lexus UX se caractérise par un très faible diamètre de braquage qui accroît sa maniabilité. En fait, le seul élément qui nous indique que l’UX n’a pas une vocation sportive, c’est la boîte à variation continue (CVT). Priorisant l’économie de carburant, le constructeur a équipé les deux versions de l’UX d’une CVT. Elle est bruyante en accélération et, comme il n’y a pas de passages de rapports, le son est linéaire, ce qui ne sonne pas très « sportif ». Cependant, à vitesse de croisière, le moteur cesse de hurler et le calme revient dans l’habitacle. On apprécie aussi sa frugalité : l’aiguille de l’indicateur du niveau de carburant résistait à descendre, malgré les kilomètres parcourus. L’UX 250h promet une consommation (ville/route/combinée de 5,7/6,2/6,0 aux 100 km tandis que celle de l’UX 200 est de 8,0/6,3/7,2.

En général, l’UX offre un roulement confortable – no trop ferme, ni trop moi – et une conduite équilibrée. Le système de suspension, indépendant à l’avant et à l’arrière, masque avec brio les irrégularités de la route. Les freins sont efficaces, immobilisant le véhicule avec adresse et rapidement. La direction est précise et cette sensation s’amplifie lorsqu’on sélectionne le mode Sport. Trois modes de conduites sont proposés au conducteur : Sport, Eco et Normal. De plus, le petit VUS offre un mode EV qui lui permet de rouler 100 % électrique sur de courtes distances et à faible vitesse, par exemple dans les zones résidentielles.

Les sièges avant sont confortables et disposent tous les deux d’un réglage électrique en 8 voies. Les deux sièges s’ajustent en hauteur, mais si vous êtes de grande taille, vous toucherez probablement au pavillon. À l’arrière, le dégagement à la tête est légèrement supérieur, mais c’est le dégagement pour les jambes qui est quelque peu limité. Mais j’imagine que si vous avez opter pour un véhicule de ce format, c’est que vous n’avez pas prévu y accueillir trois grands ados et leur équipement de Hockey. La batterie à hydrure métallique de nickel (NiMH) est située sous la banquette arrière divisée 60/40 pour ne pas empiéter sur le compartiment de chargement qui offre une capacité totale de 484 litres.

À l’ère du techno

lexus-ux_interior_cobalt-5 Dans l’habitacle, la planche de bord minimaliste est pratiquement dépourvue de commandes. En fait, une partie des commandes se trouvent sur le volant, tandis que les autres sont accessibles depuis un pavé tactile situé entre les deux sièges. Un temps d’acclimatation est nécessaire. Heureusement, pour changer les chaînes de la radio ou pour ajuster le volume, vous n’avez pas à maîtriser le système et à naviguer longuement parmi les options affichées sur l’écran central. En plus des commandes audios au volant, le constructeur a ajouté des boutons sur le bloc central pour permettre au passager de monter ou de baisser le volume rapidement, ou de changer de chaîne. Notez que le système d’infodivertissement est compatible avec Apple Carplay, mais pas avec Android Auto. Si votre téléphone intelligent est compatible, vous n’avez qu’à le brancher dans le port USB et vos applications s’afficheront à l’écran.

lexus-ux_interior_cobalt-12 En plus des technologies de connectivité, l’UX dispose d’une liste impressionnante de caractéristiques de sécurité de pointe de série nommé LSS+ 2.0. La liste comprend le système précollision avec détection des piétons des cyclistes, le régulateur de vitesse dynamique à radar, l’aide au maintien de voie, de sécurité Lexus+ (LSS+).

Au terme de cet essai routier, c’est avec regret que j’ai remis le véhicule au constructeur. Le Lexus UX 250h a surpassé mes attentes sur le plan de la conduite. C’est un Wow! Pour le reste, si êtes pas du genre techno, vous vous habituerez rapidement au fonctionnement de cette multitude de technologies à votre disposition. Si vous ne l’êtes pas, vous risquez d’être découragé lors de votre premier contact avec l’habitacle. Ce VUS urbain mérite d’être considéré dans votre liste d’achats potentiels.