Le système HY-KERS de Ferrari : la promesse d’une supervoiture hybride pour 2013

NOUVELLES par Rédacteur invité, mai 16, 2012

En 2013, Ferrari mettra en marché son premier système hybride fonctionnant à l’essence et à l’électricité. Le nouveau système sera offert sur le modèle qui remplacera la légendaire Enzo de production limitée. Le nom du modèle en question sera dévoilé plus tard par Ferrari.
Le nouveau système découle du système hybride mis au point par Ferrari pour la Formule 1. « Il permettra une diminution marquée de la consommation de carburant et une performance améliorée », promet le directeur général de Ferrari, M. Amedeo Felisa.

 

Ferrari soutient que lors des essais son système HY-KERS a permis une réduction substantielle de la consommation de carburant, soit une réduction d’environ 40 %. De plus, il faut environ trois secondes de moins à un véhicule Ferrari doté d’un tel système pour passer de 0 à 200 km/h, comparativement au même véhicule dépourvu de ce système.

Même si le système HY-KERS ajoute environ 120 kg au poids de la voiture, la filiale de Fiat entend compenser ce gain de poids par une diminution du poids du châssis et du groupe motopropulseur. Selon M. Fenisa, le châssis de la nouvelle voiture sera constitué d’une fibre de carbone comparable à celle que l’on retrouve dans les F1 de Ferrari. Cette fibre de carbone est plus légère et plus durable que celle dont sont faits le châssis et la carrosserie de la Enzo et de la F50.
La compagnie sud-coréenne Samsung Electronics fournira les batteries au lithium-ion à Ferrari qui s’en servira pour assembler ses propres blocs-batteries dans ses quartiers généraux de la course de F1 à Fiorano, près de Modène, en Italie.