L'autodrome Granby dévoile sa saison 2003

SPORT AUTO par Communiqué, April 30, 2003

Très conservateurs au cours des dernières années afin de ne pas changer une combinaison gagnante, les dirigeants de l’Autodrome Granby ont dévoilé, officiellement lors d’une rencontre de presse, un calendrier plus qu’audacieux en ce qui concerne leur dix-huitième saison. Naturellement, on y constatera de nombreux ajouts qui devraient plaire à tous les amateurs de stock-car sur terre battue. Bien entendu, ils ont conservé les épreuves importantes qui dans le passé, avaient la faveur du public telles que les deux visites annuelles des Empire Super Sprints, celle de l’URC (United Racing Club), le Chagnon Honda 100, course de la prestigieuse série américaine Turning Stone Casino de DIRT, la Confrontation Canadienne DIRT, une tranche d’une mini-série Québec/Ontario ainsi que le fameux Défi-Vision au profit de la Fondation Mira. Outre la première édition d’un Festival Country Rétro (voir autre texte), l’événement qui retiendra le plus l’attention des amateurs est certainement le Festival du stock-car Carquest Pièces d’autos qui cette année, contiendra un programme double et se tiendra lors du week-end des 6 et 7 septembre. On se souviendra que l’an dernier, pour sa première édition, les dirigeants de Granby avaient ajouté une épreuve de 100 tours pour pilotes de la catégorie Sportsman à l’Enduro 200 qu’ils présentaient pour clore la saison. Cette année, ils sont allés de l’avant et toutes les classes régulières de l’Autodrome Granby sont inscrites à l’horaire de ce Festival du stock-car. C’est ainsi que lors de la journée du samedi, en plus de l’Enduro 200 pour voitures de ville, on présentera la deuxième édition du Léveillé 100 pour la classe Sportsman. Cependant, ce n’est pas tout. Le lendemain, les amateurs seront de nouveau conviés à l’Autodrome Granby pour une épreuve de 100 tours en classe Modifiée et dont la part du vainqueur sera de 5 000 $, mais également pour une confrontation de 50 tours en catégorie 4 Cylindres. Il y avait longtemps que plusieurs amateurs demandaient la tenue d’un tel week-end, un peu comme cela se passe en octobre à Syracuse. Ils seront donc heureux d’apprendre que ce rêve est maintenant devenu réalité. Déjà là, en raison de cet ajout important, les plus exigeants devraient être plus que satisfaits. Cependant, ce n’est pas tout. Afin de susciter plus d’intérêt, on a décidé d’ajouter à la programmation, une deuxième épreuve d’endurance pour voitures de ville. Cette course se teindra le dimanche 18 mai. Puis, les amateurs de la classe Modifiée seront servis à souhait, car ces pilotes croiseront le fer au cours de trois épreuves spéciales de 50 tours au cours de la saison et cela, sans enlever les principaux championnats qui existent depuis l’ouverture de l’Autodrome Granby. Une particularité a été ajoutée afin de rendre ces confrontations plus captivantes. En effet, les engagés devront effectuer un arrêt obligatoire à leur puits de ravitaillement avec changement du pneu avant droit. Déjà, les amateurs anticipent des duels plus qu’intéressants. Les autres catégories n’ont pas été oubliées. Deux finales de 30 tours comportant des essais chronométrés sont également à l’horaire pour la classe Sportsman ainsi qu’une autre est prévue à l’horaire pour les Semi-Pro et 4 Cylindres. De plus, des confrontations spéciales pour les dames, pour les non-gagnants d’une finale en Sportsman et en Modifiée sont également prévues. Lutte très serrée Une fois de plus, tout indique que la lutte pour les divers titres de l’Autodrome Granby sera plus qu’intéressante. La saison dernière, le plus sérieux écart enregistré a été de 111 points en classe Récent Modèle, et ce, après plus de vingt programmes. Dans les catégorie Modifiée et Sportsman, les champions ne l’ont emporté que par la faible marge de huit points. On se souviendra également qu’en 2001, Réal Lafrance avait mérité la couronne avec seulement un point de priorité devant Claude Brouillard. Tous les vétérans seront de retour. Bien sûr, au volant d’une Bicknell neuve, Réal Lafrance voudra reprendre son titre, mais Claude Brouillard entend bien retenir sa couronne pour une deuxième année consécutive. Il y a les Kayle Robidoux, Alain Boisvert. Steve Poirier et autres qui ont le même objectif. Sur le plan américain, il est certain que Leon Gonyo, Vince Quenneville Jr et Jerry Pinnock seront de retour alors qu’au moment de rédiger ces lignes, Donald Scarborough serait encore en période de réflexion. Les dirigeants de l’Autodrome Granby s’attendent d’être les hôtes de plus de vingt-cinq pilotes en catégorie Modifiée alors qu’en Sportsman, il n’est pas osé de s’attendre des grilles de départ de près de 30 participants. Avec une telle programmation, il ne fait pas l’ombre d’un doute que l’Autodrome Granby sera le rendez-vous par excellence des amateurs de terre battue du Québec.