La Ford FUSION 2006 enfile les courbes du Circuit Gilles Villeneuve

NOUVELLES par Gilles Olivier, septembre 14, 2005

Ford du Canada étant l’un des principaux commanditaires du Molson Indy de Montréal, qui accueille entre autres les courses de la série Champ Car, profita de l’occasion pour inviter les journalistes Québécois, à faire un premier essai routier de la nouvelle Ford FUSION 2006 , autour du Circuit Gilles Villeneuve. Avant de prendre le volant d’une des voitures mises à notre disposition, les gens de Ford Canada responsables des projets Fusion et Explorer 2006, nous ont dévoilées les principales améliorations apportées à ces deux véhicules, qui doit-on admettre, sont d’une importance capitale pour ce constructeur, en particulier pour la FUSION , sise dans un segment de voitures intermédiaires, extrêmement achalandé en sol Nord-Américain. Esthétiquement, la nouvelle Ford FUSION , annonce des lignes très modernes, fort agréables et surtout plus élégantes que celles offertes antérieurement sur bon nombre de voitures et véhicules signés Ford. Malgré les apparences, l’habitacle est fort généreux, confortable et très cossu, regroupant bon nombre de gâteries très populaires en sol Nord-Américain. A noter, que ses dessous regroupent une géométrie et des aides technologiques à la conduite, qui ont pour fonction de permettre à cette dernière d’offrir un comportement sain et surtout plus dynamique. Par la suite, nous avons finalement pris le volant, tout d’abord d’une berline FUSION , à motorisation V6 de 3.0 litres, avec boîte automatique à cinq rapports développant 210 cv, sans oublier quelques tours au volant d’une berline mue par un moteur quatre cylindres de 2.3 litres avec boîte manuelle six vitesses, délivrant 160 cv. Une séduisante MUSTANG cabriolet était également disponible. Après avoir fait quelques tours de piste au Circuit Gilles Villeneuve, il appert que la nouvelle Ford FUSION , à motorisation quatre ou six cylindres, bénéficie de tous les éléments, tels la direction, la suspension et les freins, pour convaincre bon nombre d’acheteurs, sur ses qualités dynamiques, qui enfin, lui permettront d’affronter avec assurance, une concurrence de plus en plus vive, notamment de la part des constructeurs japonais. Mais attention, cette dernière n’est pas une berline sport, loin de là et ce n’est même pas, dans ses prérogatives. Avec un prix de l’essence qui oscille autour du 1.40$ le litre, il va de soi que la combinaison moteur quatre cylindres avec boîte manuelle six vitesses, devient un achat plus judicieux, toutefois, hormis en circulation urbaine fréquente, la combinaison moteur six cylindres avec boîte automatique à cinq rapports, est aujourd’hui moins gourmande qu’auparavant. Un bon dévoilement de la part de Ford, ne peut se faire sans la présence d’un belle et foudroyante GT , avec son moteur central de seulement 550 cv…