Kia Sportage EX 2001

ESSAIS ROUTIERS par Gilles Olivier, mai 14, 2001

Un certain air de baroudeur de bonne famille

En coréen, Kia signifie « Essor de l’Orient ». Étant le plus ancien constructeur automobile sud-coréen, ce dernier assemble des véhicules depuis 1974. Longtemps associé aux constructeurs Ford et Mazda, Kia est aujourd’hui propriété du géant Hyundai, mais tout en conservant son identité propre. Le véhicule utilitaire compact SPORTAGE, bien que tout nouveau en sol canadien, a des racines qui remontent en 1994 avec, derrière lui, d’éloquentes participations aux célèbres rallyes BAJA 1000 et non le moindre Paris-Dakar. La Kia Sportage propose des lignes très attrayantes, sans oublier une silhouette hautement sympathique. Côté dimension, elle demeure le plus petit véhicule de sa catégorie, toutefois elle présente un empattement très généreux, que sauront apprécier les passagers aux places arrière. La gamme 2001 des Kia SPORTAGE se compose des versions de base et « EX ».

Un intérieur plus vaste qu’il n’y paraît, mais surtout très polyvalent

L’accessibilité ne pose pas de problème compte tenu de sa garde au sol très réservée, par contre aux places arrière, elle devient plus étroite. La finition de la version « EX » mise à l’essai est très soignée, tandis que de son côté, la présentation est assez luxueuse pour ce type de véhicule. Le confort est assuré par des sièges baquets offrant une assise haute, relativement ferme, enveloppante et très confortable. La banquette entièrement repliable annonce une assise plus haute et plus ferme, mais bien confortable. L’habitabilité est celle d’un petit véhicule quatre places, voire cinq à l’occasion, bénéficiant d’espaces de dégagement plus généreux qu’il n’y paraît, surtout. aux places arrière pour des gens de taille moyenne. Les espaces de rangement sont nombreux et petits, mais pratiques. Ses espaces de chargement sont agréablement généreux même avec la banquette relevée. Ainsi, on peut utiliser entre 731 et 1 569 litres de volume de chargement. L’ouverture en deux sections de la portière/hayon arrière est quelque peu agaçante. Le tableau de bord est de conception relativement européenne offrant une bonne ergonomique. L’instrumentation analogique regroupant l’essentiel est d’une lisibilité très nette, tandis que la disposition des commandes du tableau de bord pourrait être améliorée. La visibilité latérale ne pose pas de problème, toute en hauteur et obstruée par la roue de secours vers l’arrière, tandis que les rétroviseurs nous octroient un champ de vision normal, sans plus. Les phares éclairent sans excès en conduite nocturne.

Un rapport très sain entre ses performances et sa bonne économie d’essence

Le moteur utilisé est un increvable quatre cylindres de 2,0 litres, d’origine Mazda, à double arbre à cames en tête/16 soupapes, à injection d’essence, qui développe 130 ch à 5 500 tr/min et 127 lb-pi de couple à 4 000 tr/min. Il n’est pas très silencieux sans pour autant être très bruyant. La boîte manuelle à cinq vitesses offre une excellente synchronisation et une agréable souplesse au passage des différents rapports qui, soit dit en passant, ne sont pas très éloignés. Le populaire véhicule Sportage de Kia demeure fidèle au principe des quatre roues motrices sélectionnées à la volée. Ceci peut se faire avec une grande facilité grâce à sa boîte de transfert à deux volets. Il est à noter que ce passage du mode propulsion au mode 4X4 doit se faire à l’intérieur de 80 km/h. L’insonorisation est impressionnante et ce, à tous les niveaux, pour un véhicule de cette catégorie et surtout de cette taille, sans pour autant être feutrée à la sauce très américaine du terme… on se comprend… Les performances offertes par ce dernier sont tout à fait raisonnables, afin de répondre adéquatement à nos besoins quotidiens. Seules des reprises un peu justes nous amèneront à devoir rétrograder afin d’aller chercher le maximum de puissance en certaines circonstances. Côté débit, moyen en essence ville/route (110 km/h), ce dernier a enregistré un excellent 10,5 L/100 km ou 27 mi/gal.

La direction à billes avec assistance variable présente un bon dosage au niveau de sa fermeté annoncée, nous permettant ainsi de rouler en toute quiétude en circulation urbaine, mais avec plus de fermeté et de précision sur la route. Toutefois, il est à noter que ce véhicule demande de négocier les courbes prononcées avec prudence. La suspension indépendante à l’avant et à essieu rigide à l’arrière, permet à ce dernier de rouler avec grande facilité sur circuit urbain et bonne précision sur la route. La portée, bien que relativement ferme, est surtout ressentie par les passagers aux places arrière, de plus il est à noter que ce petit véhicule présente une tenue de route plus saine et agréable qu’auparavant, à l’intérieur de limites de vitesses raisonnables. Les freins sont assistés à disques ventilés et tambours en fonte. Ils autorisent une puissance de freinage très correcte à l’intérieur de limites de vitesses raisonnables. Même sans ABS, la stabilité en freinage d’urgence m’a agréablement surpris, pour un véhicule de cette taille. Les pneumatiques toutes saisons de dimension P205/75R15 sont des pneus particulièrement pour circuit urbain pouvant s’éloigner des sentiers battus, mais pas trop et passer un premier hiver sans problème. Pour un véhicule dit 4X4, il va de soi que l’utilisation de pneumatiques de type neige/boue, été comme hiver, vous permettra de profiter au maximum de l’excellente traction aux quatre roues qu’offre ces types de véhicules.