Kia Optima 2013 – La meilleure Kia à ce jour

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, octobre 29, 2012

APPRECIATION DE: Kia - Optima 2013

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Appréciation générale:

Aboutie. Voilà comment décrire en un mot cette Kia Optima 2013. La firme coréenne a fait des pas de géants depuis ses débuts. Plus du tout risibles, ses produits sont bien conçus et assemblés avec sérieux. S’il y a toujours place à l’amélioration, dans le cas de l’Optima il y a très peu à redire. Sauf peut-être…

S’opposant à des concurrentes telles les Mazda 6, Honda Accord et autres intermédiaires, la Kia Optima 2013 se devait d’être plus qu’une affaire de prix. À l’exception peut-être de la toute nouvelle Fusion qui risque de faire un tabac, l’Optima est en mesure de tenir tête à ses rivales et même d’en surpasser quelques-unes pourtant plus onéreuses. Les berlines de ce format, beaucoup plus populaires aux États-Unis que chez nous, s’offrent une chaude lutte pour s’arracher les quelques consommateurs canadiens à la recherche d’un habitacle vaste dans autre chose qu’un véhicule utilitaire. Pour ce faire, la Kia Optima s’affiche avec des lignes modernes qui sont particulièrement élégantes avec sa robe blanche assortie d’un toit noir. À ses côtés, la Camry (pourtant renouvelée) semble avoir une décennie de plus.

En nette progression

L’habitacle de l’Optima 2013 est non seulement spacieux, mais très bien aménagé. Le tableau de bord orienté vers le conducteur « à la Saab » est toujours dans le coup et facilite l’accès aux commandes. Ces dernières sont simples d’utilisation, mais ne dégagent pas encore la même sensation de qualité au toucher que celles d’une Accord ou d’une Legacy par exemple. Les sièges avant sont chauffants de série, mais plus confortables lorsque revêtus de cuir. Ils peuvent aussi être ventilés, tandis que des éléments chauffants sont aussi optionnels pour les places arrière et le volant. Tout ça dans une Kia? Vous ai-je dit que les temps ont bien changé?

On se calme le turbo!

À l’essai, l’Optima EX Turbo s’est révélée agréable dans la plupart des situations, mais parfois inquiétante aussi. J’aime bien les voitures performantes, je m’en confesse. Toutefois, performance ne veut pas dire puissance à tout prix et dans le cas présent Kia a surmotorisé son Optima. Hyundai offre pourtant une berline Genesis bien plus puissante encore direz-vous, oui, mais Hyundai a pris la sage décision de diriger la puissance aux roues arrière plutôt qu’à celles liées au volant. En temps normal, l’Optima EX Turbo se débrouille bien. Son petit moteur 2L est étonnamment silencieux et pas trop glouton. Par contre, lorsque vient le moment d’enfoncer l’accélérateur pour doubler un véhicule, la grande Kia se précipite aussi violemment latéralement que longitudinalement. L’effet de couple ressenti est tel, qu’il rappelle amèrement la Nissan Maxima.

Sinon, la transmission automatique à six rapports s’exécute sans histoire et surtout sans à-coups, tandis que les éléments suspenseurs proposent un bon équilibre entre fermeté et confort. Il est possible pour quatre adultes de voyager à bord et d’engouffrer leurs bagages dans le coffre. Notez toutefois quand optant pour la version hybride, ce dernier voit son volume réduit d’un peu plus de 150 litres, ce qui n’est pas négligeable.

La Kia Optima 2013 est tout à fait fréquentable et démontre le sérieux dont est capable la marque. En livrée de base ou mieux équipée, il est cependant préférable de prendre rendez-vous avec le 4 cylindres atmosphérique de 2,4L qui dispose de 200 chevaux, soit une puissance bien mieux adaptée à une berline à roues motrices avant.

Fiche technique : Kia Optima 2013

  •  Prix de base 21 995 $
  • Prix du modèle essayé 30 395 $
  • Entraînement : traction
  • Moteur : 4L, DACT, 2 L turbocompressé, 274 chevaux, 269 lb/pi de couple
  • Boîte : Automatique 6 rapports