Jour de la Terre 2012 : Toyota remet 5 000 $ à cinq jeunes Québécois

NOUVELLES par Sylvie Rainville, avril 28, 2012

Toyota a récompensé vingt finissants de partout au Canada en remettant à chacun une bourse de 5 000 $. Cette somme pourra servir à couvrir directement les frais de la première année d’études collégiales ou universitaires à temps plein au Canada. Parmi ces vingt jeunes Canadiens qui se sont démarqués par leurs initiatives exceptionnelles en matière d’environnement, on compte cinq Québécois.

Si vous parcourez le profil des lauréats, vous serez étonnés par leurs réalisations. Et il est important de souligner celles des jeunes de chez-nous. Voici donc leur profil :

Simon Lespérance de Jonquière, Québec

Persévérance serait le juste mot pour décrire Simon. En effet, ce jeune étudiant du Cégep de Jonquière s’est attelé à une tâche ardue : la restructuration du comité environnemental de son Cégep. Toutefois, Simon ne s’est pas arrêté là. Une fois le comité remis sur pied, il a multiplié les actions environnementales menant le Cégep à la certification Cégep Vert Excellence. Son implication, son leadership et son sens de l’organisation ont permis à ce comité de devenir un acteur incontournable des questions environnementales du Cégep. De plus, la multidisciplinarité des actions proposées, prouve que Simon et son comité ont à cœur l’ensemble des enjeux environnementaux, faisant d’eux de futurs ambassadeurs de cette cause.

« Cette bourse m’aidera grandement à continuer de m’éduquer et à me mobiliser. » «Dans un environnement qui change, il n’y a pas de plus grand risque que de rester immobile. » (Jacques Chirac, 22e président de la République)

 

Janie Masse-Dufresne de Val-David, Québec

Étudiante au Collège Jean-de-Brébeuf, Janie démontre un grand sens des responsabilités et une assiduité hors du commun. En effet, elle a participé à un projet de suivi physicochimique de la rivière du Nord et n’a pas relâché ses efforts jusqu’à ce que cette rivière soit de nouveau praticable pour les riverains. Ce travail de longue haleine et sur plusieurs années prouve la détermination de Janie et son implication dans la communauté. De plus, elle a mis de l’avant le fait qu’il est plus crédible et efficace de sensibiliser la population après avoir fait les premières actions. L’évolution de son rôle dans ce dossier; de participante à organisatrice, prouve que tout en étant étudiant, il est possible de contribuer à des projets d’envergure et agir de manière professionnelle.

« À mes yeux, la Bourse Toyota Jour de la Terre traduit non seulement l’impact bénéfique des leaders environnementaux dans la société, mais aussi leur dévouement inconditionnel à l’égard de la protection environnementale. Être sélectionnée parmi ces leaders décuple ma passion et ma confiance envers mes projets. »

 

 

Olivia Toussaint-Martin de Québec, Québec

Olivia fait partie de cette jeunesse impliquée, préoccupée par les questions environnementales. Son rôle dans le Forum Jeunesse sur les changements climatiques a permis à cet événement d’être souligné au gala « Forces et Avenir » ainsi qu’au gala des Jeunes entrepreneurs du Québec. L’excellent travail fait par Olivia et son comité a permis à certains d’entre eux de participer à la Conférence des Nations Unies sur les

Changements climatiques à Copenhague. Son implication hors pair et son ambition l’ont amenée à s’engager avec la Délégation de la jeunesse du Canada et du Québec lors des Conférences de l’ONU sur les changements climatiques.

« La bourse Toyota Jour de la Terre représente pour moi à la fois une grande marque de reconnaissance pour mon implication et une motivation pour aller encore plus loin en mobilisation environnementale. »

 

Isabelle Neveu de Prévost, Québec

Étudiante à l’école secondaire de Saint-Jérôme, Isabelle est la présidente du comité investigateur du projet Ça tombe pile, on les récupère ! Grâce à sa détermination, le projet a évolué d’une simple boîte récupératrice de piles à une campagne de sensibilisation dans sa communauté. Ce projet a permis non seulement de sensibiliser les 3 300 étudiants de son école à la récupération des piles, mais aussi ceux des écoles primaires de sa région. De la simple boîte, aux affiches en passant par une revue et une animation sur le sujet, Isabelle a su utiliser tous les moyens de communication pour sensibiliser son entourage.

« Puisque l’environnement est au cœur de mes préoccupations et de mes implications depuis le début de mon secondaire, recevoir cette bourse est, pour moi, un grand honneur. Cette reconnaissance accroît mon désir de lutter activement afin de conserver les trésors et la beauté de notre planète. »

Leehi Yona de Dollard des ormeaux, Québec

Le leadership de Leehi est sans équivoque. Fondatrice du West Island College Green Warriors Environmental Committee, Leehi a ensuite participé à une recherche sur la problématique des algues bleues qui lui a valu une mention à la compétition internationale Expo3i. Ces succès l’ont amené à être élue la plus jeune membre du conseil administratif de la Coalition Verte, puis à être coprésidente de l’équipe Vert de Marianapolis. Forte de son expérience, elle a fondé la Coalition des Écoles Vertes de Montréal, qui permet de réunir tous les comités et clubs environnementaux scolaires, maximisant ainsi leurs actions. Nul doute que Leehi, impliquée avec tant d’ardeur dans tellement de projets à la fois, continuera à faire ses preuves dans le milieu de l’environnement.

« Non seulement cette bourse m’aide à continuer à faire ce que je fais, mais elle me permet de rencontrer d’autres étudiants qui sont en train, eux aussi, de changer le monde! C’est tellement inspirant. »

Un grand gagnant parmi les vingt lauréats

Les vingt lauréats régionaux deviennent automatiquement finalistes pour le prix national des bourses d’études Toyota-Jour de la Terre 2012. Un gagnant ou une gagnante parmi ces finalistes recevra, en plus de sa bourse de 5 000 $, un ordinateur portable de Panasonic. Le nom du gagnant ou de la gagnante du prix national sera annoncé en mai.

Le programme de bourses d’études Toyota-Jour de la Terre a été établi par Jour de la Terre Canada avec le soutien financier de Toyota Canada pour récompenser et encourager l’engagement environnemental chez les élèves. Cette bourse d’études est offerte à des élèves qui terminent le secondaire et qui se préparent à leur première année d’études postsecondaires. Étant donné que les questions environnementales sont de plus en plus abordées au moyen d’une approche multidisciplinaire, les gagnants sont choisis sans tenir compte du programme d’études qu’ils ont l’intention de choisir.

Le programme de bourses d’études Toyota-Jour de la Terre, qui en est à sa dixième année, a octroyé plus de 800 000 $ à 160 élèves canadiens.

Récipiendaires des bourses d’études Toyota-Jour de la Terre 2012

  • Lauren Basden, Halifax (N.-É.)
  • Genevieve Carpenter-Boesch, Gray (Sask.)
  • Luke Ehler, Dartmouth (N.-É.)
  • Matthew Green, Toronto (Ont.)
  • Simon Harmgardt, Oakville (Ont.)
  • Sophie Harrison, Vancouver (C.-B.)
  • Abigail Holt, London (Ont.)
  • Brian Irwin, West Vancouver (C.-B.)
  • Simon Lespérance, Jonquière (Qué.)
  • Liam Maclure, Victoria (C.-B.)
  • Janie Masse-Dufresne, Val-David (Qué.)
  • Isabelle Neveu, Prévost (Qué.)
  • Nikita-Kiran Singh, Red Deer (Alb.)
  • Navarana Smith, Canmore (Alb.)
  • Darren Touch, Calgary (Alb.)
  • Olivia Toussaint Martin, Québec (Qué.)
  • Julie Van de Valk, Waterloo (Ont.)
  • Hayley Whelan, Charlottetown (I.-P.-É.)
  • Sara Wyngaarden, Elmira (Ont.)
  • Leehi Yona, Dollard-des-Ormeaux (Qué.)