Hyundai lance sa première hybride de production en série

NOUVELLES par Sylvie Rainville, July 14, 2009

Le constructeur coréen lance son premier véhicule hybride sur le marché domestique coréen. Ce dernier est basé sur sa berline compacte Elantra, mais propose un groupe propulseur qui emploie un moteur alimenté au GPL (gaz de pétrole liquéfiés), une motorisation électrique et un bloc-batteries au lithium-ion et polymères.

L’Elantra LPI ne nous est pas destinée. Mais la Sonata devrait faire son entrée sur notre continent en version hybride, au cours de l’année 2010.  La technologie développée par le constructeur sera sans doute appliquée, du moins en partie, sur le porte-étendard de la famille. 

Comme toutes les hybrides, celle de Hyundai fait appel à un moteur électrique qui travaille de concert avec un moteur à combustion interne.  Mais le moteur de 1,6 L à injection directe de l’Elantra avale du GPL, un mélange de gaz de pétrole et de gaz naturel qui est liquide à des températures ambiantes et des pressions moyennes – généralement des pressions inférieures à 13,8 bars (200 psi), selon la pression de vapeur des gaz. . Le constructeur affirme que l’Elantra LPI ne consomme qu’un litre de GPL sur une distance de 17,8 km.    

Selon Transport Canada, ce carburant a plusieurs avantages sur l’essence ou le diesel : il entraîne moins d’émissions polluantes, ne contient aucune particule et offre un rendement optimal du moteur grâce à sa haute teneur en octane.  Par ailleurs le GPL entre dans le moteur sous forme de vapeur, n’éliminant pas l'huile recouvrant les parois des cylindres ou ne diluant pas l'huile lorsque le moteur est froid. Et comme il n'entraîne aucun dépôt de carbone et de soufre dans l'huile à moteur, la durée de vie du moteur devrait être supérieure à celle d'un moteur à essence ou au diesel et ses coûts d'entretien, plus bas. 

Cependant, Transport Canada explique que la densité d'énergie inférieure et la pression de stockage supérieure du GPL impliquent l'utilisation d'un réservoir plus grand et lourd pour obtenir la même autonomie qu'en utilisant de l'essence. Un véhicule au GPL coûte donc généralement quelque 1 000 $ à 2 000 $ de plus qu'un véhicule à essence équivalent. Par ailleurs, il est difficile de se procurer du GPL au pays. Bien que son prix au litre soit inférieur à celui de l’essence.  

Le site Internet européen Clean-Auto.com rapporte que le GPL est de loin le carburant le plus économique. En France où on compte environ 1 500 stations-service au GPL, il est vendu à 30 % de moins que le gazole et 50 % de moins que l’essence.  Par ailleurs, le prix supérieur d’un véhicule mû au GPL est compensé par un crédit d’impôt ou de taxes.  Le fabricant automobile Daewoo a été le premier importateur de véhicules GPL dans ce pays.  Depuis, plusieurs constructeurs se sont ajoutés tels qu’Opel, Peugeot, Saab, Subaru, Volvo et même Lada.