Hyundai Genesis Coupe 2013 – L’instigatrice

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, juillet 16, 2012

APPRECIATION DE: Hyundai - Genesis coupe 2013

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Appréciation générale:

La Hyundai Genesis Coupe n’a pas fini de faire le bonheur des amateurs de conduite sportive et ce, qu’ils en prennent ou non le volant. Ne serait-ce que pour avoir réanimé la catégorie des coupés à propulsion abordables, elle mérite notre admiration. Maintenant que Subaru et Toyota ont rejoint les rangs, on peut s’attendre à ce que d’autres manufacturiers emboîtent le pas. Merci Hyundai!

Pour 2013, la Genesis Coupe se présente sous une face avant renouvelée. La calandre reprend la dynamique du Veloster tandis que les phares gagnent en élégance. Le capot, également revu, intègre deux pièces de plastique noires formant des prises d’air factices. À l’arrière les changements sont plus subtils, mais on remarque tout de même le nouveau dessin des feux qui accueillent les désormais incontournables diodes électroluminescentes. Malgré ces retouches, la Genesis Coupe 2013 demeure aisément identifiable, tout en étant plus jolie encore. Hyundai

Plus expressive

Les changements apportés à la Hyundai Genesis ne s’arrêtent pas aux tôles. Sous le capot, on a toujours le choix entre les deux mêmes moteurs, mais leur puissance a été substantiellement améliorée. Tandis que les plus récentes publicités mettent en vedette la Genesis Coupe V6 qui bénéficie d’un gain de près de 50 chevaux pour un brillant total de 348, c’est plutôt la version 4 cylindres qui a été retenue pour cet essai. En réalité, ce dernier a eu droit à des transformations encore plus importantes, comme en témoigne sa puissance qui est passée de 210 à 274 chevaux pour 2013. Du côté du couple, c’est tout aussi impressionnant puisque les 275 lb/pi surpassent les données du V6 de l’an dernier.

Comme on s’y attend, de telles données provenant d’un petit 2 litres turbocompressé nécessitent de l’essence super, mais rien n’est mentionné autour du bouchon de remplissage. C’est que Hyundai permet l’utilisation de carburant ordinaire, bien que cela empêche le moteur de donner son plein rendement.

Hyundai Sur la route, la Hyundai Genesis Coupe 2013 n’est cependant pas aussi sportive que ses lignes le présagent. Pas banale, loin de là, mais pas exactement aussi incisive que l’on pourrait souhaiter. Son poids de plus de 1500 kg la place quelque part entre la 370Z et sa cousine la G37. Ce n’est pas mal, mais ça donne davantage envie de faire du tourisme que du circuit routier. Toujours à titre de comparaison, les nouvelles BRZ et FR-S font 1250 kg… heureusement que Hyundai a rouvert le marché!

8 vitesses sans grande vitesse

La version à l’essai était équipée de la toute nouvelle boite automatique à 8 rapports, qui sur papier, est franchement intéressante. En réalité, elle est efficace, mais réagit trop lentement pour équiper une voiture aux prétentions sportives. Je l’ai appris à mes dépens lorsque j’ai enfoncé l’accélérateur pour changer de voie et que je me suis retrouvé avec une voiture au pare-chocs avant que la Genesis décide finalement de rétrograder. Personnellement, je m’en tiendrais à la boîte manuelle, qui permet d’ailleurs d’économiser tout près de 2000$. Ainsi, il sera plus agréable d’exploiter la puissance du moteur 2,0T et du coup, d’asseoir le train arrière en courbe. La suspension fait également un bon travail et le freinage se montre plus qu’adéquat en usage normal.

Habitacle amélioré

L’aménagement intérieur profite de matériaux de meilleure qualité que par le passé et l’ensemble donne l’impression d’être au volant d’une voiture beaucoup plus onéreuse. L’équipement de série est relativement complet et les versions à moteur 4 cylindres, moins chères, sont plus avantageuses.

FICHE TECHNIQUE : Hyundai Genesis Coupe 2013

  • Prix de base 26 499 $
  • Prix du modèle essayé 31 699 $
  • Entraînement : propulsion
  • Moteur : L4, DACT, 2.0 L turbocompressé, 274 chevaux, 275 lb/pi de couple
  • Boîte : automatique 8 rapports