Hyundai Elantra 2019 – Le pain et le beurre

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, juin 15, 2019

APPRECIATION DE: Hyundai - Elantra 2019

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Appréciation générale:

Dans une catégorie où la concurrence s’appelle Civic et Corolla, un constructeur automobile se doit de redoubler d’efforts pour avoir sa part. D’autant plus que les ventes de berlines sont en baisse au profit de celles des véhicules utilitaires sport (VUS) – il faut croire que tout le monde veut aller jouer dans la boue les weekends! Ainsi, Hyundai ne lésine pas et apporte déjà quelques retouches à sa berline compacte de 6e génération sortie il y a 2 ans seulement. Beaucoup d’accessoires, une faible consommation et un prix attrayant. Ces caractéristiques résument à merveille la Hyundai Elantra 2019.

large-36287-2020elantra L’approche de Hyundai est des plus pragmatiques et ça fonctionne parfaitement. Que veulent les acheteurs? En fait, toutes les voitures sont parfaites, mais pour des clients différents. L’Elantra répond aux besoins de la grande majorité de la population et c’est ce qui explique son succès. Cette majorité n’en a absolument rien à faire du perfectionnement du châssis et des suspensions de la Volkswagen Golf ou de la réputation de longévité des mécaniques de la Corolla. Pourquoi? Parce que ces dernières n’offrent pas autant de gadgets que l’Elantra pour le même prix. Et Hyundai sait que les clients voudront des technologies plus évoluées d’ici 2 à 3 ans . Ils remettront les clefs de leur véhicule pour se procurer le modèle 2022. Hyundai l’a compris et exploite à merveille ce filon.

Un intérieur invitant

dsc_3717 La Hyundai Elantra 2019 offre un bel accueil. Le dessin du tableau de bord est simple, presque germanique et les textures varient. Les endroits où l’on pose rarement ses doigts sont ceux qui sont faits des plus mauvais plastiques, mais le volant, les touches de la console centrale et les panneaux de garniture des portières sont de belle facture.

Dès qu’on se met en route, une autre agréable surprise : la quiétude qui règne à bord. L’insonorisation a fait l’objet d’une attention particulière et ça ajoute grandement à l’expérience. Le confort des sièges est correct, sans plus. En revanche ils sont chauffants, de même que la banquette, ainsi que le volant. Évidemment, l’équipement diffère selon les versions, mais vous avez une idée de ce qui est offert. L’espace à l’arrière est suffisant pour une paire d’adultes, pourvu que ceux à l’avant ne soient pas trop grands.

Frugale et insipide

Au volant de la Hyundai Elantra 2019, on se rend à destination, sans grandes émotions. La tenue de route est dans la moyenne, mais aucunement stimulante. Le manque de sensations rendues par le volant peut être corrigé en activant le mode Sport qui raffermit l’assistance, mais ça vient avec un algorithme de passage des vitesses modifié qui reste inutilement longtemps sur les rapports. Dommage qu’on ne puisse choisir de mettre que la direction en mode Sport. Sinon, les prestations du moteur sont suffisantes, lire pas très rapides, mais parfaitement adaptées à une berline compacte économique sans prétention sportive. De plus, cette puissance bien mesurée a permis d’obtenir une très intéressante consommation mixte d’environ 7 L aux 100 km durant cet essai.

large-36308-2020elantra Le modèle essayé, très généreusement équipé, souffrait du même symptôme que le Kona aussi testé récemment. Dès les premiers mètres parcourus sur l’autoroute, on se demande si le véhicule est correctement aligné. Ça tire à droite, on ramène le volant à gauche, pas moyen de s’arrêter au centre de notre voie on se retrouve trop à gauche, on ramène le volant à droite, etc. Un peu comme si le milieu de la voie et la voiture étaient deux aimants du même pôle qui tentent de se repousser. Cette fois, je n’ai pas eu à subir ce problème aussi longtemps qu’avec le Kona puisque je me suis rapidement souvenu de la solution : aussitôt l’assistance au maintien de voie désactivé, la voiture devient stable. Ce système, présent depuis quelques années sur des voitures de luxe, est beaucoup plus évolué sur ces dernières (bien que toujours d’une utilité discutable).

La présence de cette version pas très au point de ce gadget sur l’Elantra me rappelle l’époque où GM voulait être le premier constructeur à offrir de série le freinage avec système antiblocage sur toute sa gamme. Pour parvenir à offrir ce dispositif alors onéreux et réservé aux véhicules de luxe sur tous ses modèles, GM avait concocté une version moins élaborée et surtout d’une totale atrocité à utiliser. Aussitôt que la chaussée était légèrement glissante, la pédale de frein donnait de violents coups sous le pied, tellement que plusieurs propriétaires retiraient le fusible de l’ABS. Heureusement sur l’Elantra vous pouvez mettre le système d’assistance au maintien de voie hors fonction à la simple pression d’un bouton. Mieux encore, économisez de précieux dollars et optez pour une version un peu moins équipée qui n’a pas cette option.

La Hyundai Elantra 2019 est la voiture parfaite pour les nombreux consommateurs qui renouvellent rapidement leur véhicule pour obtenir les derniers gadgets, sans payer le fort prix ni à l’achat, ni à la pompe. Son habitacle est élégant, son confort au-dessus de la moyenne de la catégorie et sa consommation appréciable.

Fiche technique de la Hyundai Elantra 2019

  • Prix de base : 17 099 $
  • Prix du modèle essayé : 27 549 $
  • Entraînement : traction
  • Moteur : 4 cylindres de 2 L à DACT, traction avant
  • Puissance : 147 chevaux à 6 200 tr/min
  • Couple : 132 lb-p à 4 500 tr/min
  • Transmission : Manuelle à 6 rapports/Automatique à 6 rapports
  • Coffre/espace de chargement : 407 L
  • Consommation de carburant combinée : 8.0 (boîte manuelle) / 7.4 (boîte automatique)

 

 

 

Consommation           *****

Esthétique                  ****

Performance               **