Honda Fit 2012 : Toujours dans la course

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, novembre 7, 2011

Cette deuxième génération parue en 2009 s’est rapidement imposée comme la référence de la catégorie. Toutefois, les choses changent rapidement et c’est particulièrement vrai dans le monde des sous-compactes. Avec l’arrivée des Ford Fiesta et Mazda 2 l'an dernier et de la toute nouvelle Accent cette année, la plus petite des Honda n’est plus sous le feu des projecteurs. Pourtant, elle a encore beaucoup à offrir.

D’emblée on note qu’elle est joliment tournée. Extérieurement du moins. La plus aguichante est sans aucun doute la Fit Sport, mais il faut savoir que mécaniquement c’est du pareil au même. Le moteur de 1,5L développant 117 chevaux semble dans la moyenne de la catégorie, mais derrière le volant on découvre que fidèle à la tradition Honda, il faut le pousser dans les tours afin d’en extraire toute la puissance. À bord d’une S2000 ça peut être amusant un moment, mais d’entendre crier sous le capot de la Fit simplement pour intégrer la voie rapide, c’est un peu moins exotique.

Dans les zones urbaines, la Fit se faufile aisément et fait sourire son conducteur. Pourtant, elle est aussi drôlement compétente sur de longs trajets. La boîte manuelle est un charme et seul l’embrayage ultra léger demande une certaine adaptation. Si les transmissions mécaniques ne sont pas votre dada, sachez que l’automatique n’est pas pénalisée puisqu’elle peut elle aussi compter sur cinq rapports.

Outre la direction un brin légère, la plus petite des Honda est rassurante et sa conduite, inspirante. On n’a pas cédé à la tentation de lui greffer des suspensions guimauves pour tenter de la faire passer pour une grosse voiture avec un confort moelleux et c’est tant mieux. En fait, il est possible d’éprouver un certain plaisir à enfiler les virages avec cette sous-compacte. Vous avez bien lu : plaisir et sous-compacte. Il ne s’agit pas d’une voiture sport, mais disons qu’elle est enjouée.

LA SCIENCE-FICTION, VOUS AIMEZ?

L’habitacle est polyvalent à souhait. Peu de voitures peuvent se targuer d’accueillir un vélo par une porte latérale arrière ou transporter un gros écran plat encore dans sa boîte. À ce chapitre elle est exceptionnelle. Toutefois elle se distingue un peu moins brillamment du côté de la planche de bord. L’aspect général est déconcertant et on croirait que les stylistes viennent d’une autre planète. On aurait difficilement pu faire plus « jouet ». Qu’on aime ou pas, il faut saluer l’audace! Et souhaiter qu’elle disparaisse lors de la prochaine refonte…

Malgré tout, les diverses commandes sont bien disposées et pour la plupart faciles d’utilisation. Côté équipement, les glaces électriques ainsi que la chaîne audio avec entrée auxiliaire sont de série même sur la plus prolétaire des versions. Il en est de même pour le freinage ABS qui est secondé de la répartition de la force de freinage (EBD), mais peu importe la livrée, il faut se contenter de tambours à l’arrière. Si l’option de la climatisation est un incontournable pour plusieurs, elle n’a pas su se montrer à la hauteur sur le véhicule mis à l’essai. En effet par de fortes chaleurs, la bouffée poussée par la soufflerie était tout juste fraîche, mais sûrement pas froide. Sans doute s’agit-il d’un problème isolé, mais mieux vaut vérifier.

En somme, la Fit est pratique, agréable, fiable et économe. Le seul problème, c’est qu’elle n’est plus la seule à combiner toutes ces caractéristiques. Comparez les offres!