Précédent   Forum GuideAuto.com > 2) Forum - Sports motorisés > F1 / INDYCAR
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 04/11/2019, 17h11
Jean Bourque Jean Bourque est déconnecté
Maître
 
Date d'inscription: March 2013
Localisation: Québec
Messages: 3 814
Par défaut Bottas remporte la course et Hamilton le titre

Valtteri Bottas est sorti vainqueur d'un duel face à Lewis Hamilton à Austin, où le Britannique a décroché son sixième titre de Champion du monde.

Au lendemain d'une séance de qualifications particulièrement serrée, c'est sur une piste qui retrouve un brin de chaleur que se dispute ce huitième Grand Prix des États-Unis à Austin (21°C dans l'air, 28°C au sol). En pole position, Valtteri Bottas n'a qu'une mission : gagner et espérer pour reporter le sacre de son coéquipier Lewis Hamilton, seulement cinquième sur la grille de départ. Mais Sebastian Vettel, Max Verstappen et Charles Leclerc ne l'entendent évidemment pas de cette oreille !

À l'extinction des feux, le poleman ne se fait pas piéger et vire en tête au sommet du premier virage, où le grabuge est à mettre sur le compte d'un contact entre Alex Albon et Carlos Sainz. Deuxième sur la grille, Vettel n'a pas représenté de menace pour Bottas, et vit un premier tour très chaotique, durant lequel sa Ferrari semble se comporter étrangement. L'Allemand doit céder face à Leclerc ainsi que face à Norris et Ricciardo pour tenter ensuite de reprendre du rythme depuis la septième place.

Grand gagnant de ce départ, Hamilton se retrouve troisième larron d'un trio formé avec Bottas et Verstappen, et qui ne tarde pas à s'échapper alors que Leclerc ne peut pas les suivre. Avant le 10e tour, Vettel voit sa suspension arrière lâcher d'un coup et le contraindre à l'abandon. L'explication de son début de course si délicat se trouve peut-être là...

Pris en sandwich entre les deux Flèches d'Argent, Verstappen est le premier des hommes de tête à s'arrêter, au 14e tour, pour chausser les gommes dures. Une boucle plus tard, Bottas fait logiquement de même et reprend la piste juste devant la Red Bull. Hamilton se retrouve en tête et définitivement contraint de décaler sa stratégie s'il veut conserver une chance de victoire. Pour Leclerc, l'arrêt au stand tourne mal en raison d'un problème de serrage à l'arrière gauche, faisant perdre plusieurs secondes dans une course décidément difficile pour Ferrari.

Hamilton repousse son arrêt jusqu'au 24e tour et plonge dans les stands après avoir été repris par Bottas, qui reprend ainsi les commandes du Grand Prix. À partir de ce moment, la donne est claire : Hamilton doit tout faire pour amener ses gommes au bout de la course, tandis que Bottas devra faire un deuxième arrêt, tout comme Verstappen. Profitant de ses gommes plus fraîches, Hamilton réduit les écarts et c'est finalement le Néerlandais qui déclenche la deuxième salve d'arrêts en rentrant au 35e tour pour chausser les gommes mediums. Une nouvelle fois, Bottas s'arrête un tour plus tard et reprend la piste en deuxième position avec une dizaine de secondes de retard sur un Hamilton redevenu leader.

Le Finlandais sait qu'il n'a pas de temps à perdre et attaque fort dès son début de troisième relais pour combler l'écart qui le sépare de son coéquipier. En quelques boucles seulement, il réduit ce fossé de moitié. Sentant la menace poindre, l'ingénieur de Hamilton lui propose de faire un deuxième arrêt pour repasser des pneus tendres, mais le Britannique prend finalement l'option du tout pour le tout en restant en piste. À six tourd du but, Bottas est revenu dans la même seconde que Hamilton, avec derrière lui un Verstappen dont le rythme est particulièrement élevé également.

Coupable d'une petite erreur, Hamilton se met à la merci de Bottas, qui use du DRS et tente une première attaque, mais le leader résiste avec beaucoup d'autorité, contraignant même son adversaire à passer hors des limites de la piste. Le tour suivant, bis repetita, et cette fois le Finlandais prend la mesure de Hamilton pour aller le priver de la victoire, et décrocher son septième succès en Formule 1. Arrivé au bout de ses gommes, celui à qui une place parmi les huit premiers suffit à assurer un sixième titre doit quant à lui résister au retour express de Verstappen. Le combat tourne toutefois court en raison des drapeaux jaunes déployés dans le deuxième secteur, suite à la sortie de piste de Kevin Magnussen, victime d'une défaillance de ses freins.

Malgré son incartade du premier virage, Albon termine cinquième après avoir effectué deux arrêts, devant un très solide Ricciardo qui offre la sixième place à Renault, au prix d'un premier relais particulièrement remarqué. Suivent les deux McLaren de Norris et Sainz, la deuxième Renault de Hülkenberg et la Racing Point de Pérez.

United States GP des États-Unis
P. Pilote Constructeur Moteur Tours Écart
1
Finland Valtteri Bottas Mercedes F1 W10 EQ Power+ Mercedes Mercedes 56
2
United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes F1 W10 EQ Power+ Mercedes Mercedes 56 04.148
3
Netherlands Max Verstappen Red Bull Racing-Honda RB15 Red Bull Honda 56 05.002
4
Monaco Charles Leclerc Ferrari SF90 Ferrari Ferrari 56 52.239
5
Thailand Alexander Albon Red Bull Racing-Honda RB15 Red Bull Honda 56 01'18.038
6
Australia Daniel Ricciardo Renault R.S.19 Renault Renault 56 01'30.366
7
United Kingdom Lando Norris McLaren-Renault MCL34 McLaren Renault 56 01'30.764
8
Spain Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault MCL34 McLaren Renault 55
9
Germany Nico Hülkenberg Renault R.S.19 Renault Renault 55
10
Mexico Sergio Pérez Racing Point-Mercedes RP19 Racing Point Mercedes 55
11
Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo Racing-Ferrari C38 Alfa Romeo Ferrari 55
12
Russian Federation Daniil Kvyat Scuderia Toro Rosso-Honda STR14 Toro Rosso Honda 55
13
Canada Lance Stroll Racing Point-Mercedes RP19 Racing Point Mercedes 55
14
Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Racing-Ferrari C38 Alfa Romeo Ferrari 55
15
France Romain Grosjean Haas-Ferrari VF-19 Haas Ferrari 55
16
France Pierre Gasly Scuderia Toro Rosso-Honda STR14 Toro Rosso Honda 54
17
United Kingdom George Russell Williams-Mercedes FW42 Williams Mercedes 54
18
Denmark Kevin Magnussen Haas-Ferrari VF-19 Haas Ferrari 52
Poland Robert Kubica Williams-Mercedes FW42 Williams Mercedes 31
Germany Sebastian Vettel Ferrari SF90 Ferrari Ferrari 7 49 Laps

Source Basile Davoine, motorsport.com
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT -4. Il est actuellement 04h33.


Powered by vBulletin® Version 3.8.6
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #23 par l'association vBulletin francophone