Précédent   Forum GuideAuto.com > 2) Forum - Sports motorisés > F1 / INDYCAR
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 14/06/2019, 12h37
Jean Bourque Jean Bourque est déconnecté
Maître
 
Date d'inscription: March 2013
Localisation: Québec
Messages: 3 736
Par défaut Ferrari abandonne l'appel de la pénalité de Vettel mais ne désarme pas

Après avoir notifié sa volonté d'interjeter appel de la sanction infligée à Sebastian Vettel lors du GP du Canada, la Scuderia Ferrari a annoncé qu'elle n'irait pas au bout du processus. L'écurie envisage désormais un réexamen officiel de l'incident.

La notification à la FIA ayant été faite dimanche soir, heure européenne, la date butoir pour effectivement lancer l'appel était fixée à ce jeudi soir. Comme Motorsport.com vous l'avait annoncé, Ferrari a renoncé à emprunter cette voie. Il y avait en effet très peu de chance que l'appel soit accepté car les pénalités en temps infligées en course font partie des sanctions qui ne peuvent en faire l'objet.

Cependant, l'écurie n'a pas encore abandonné tout recours. La Scuderia envisage en effet une requête officielle en révision de l'incident sur la base de nouveaux éléments qu'elle rassemble. Le Code Sportif International de la FIA donne aux concurrents cette possibilité, s'ils fournissent un "élément nouveau, significatif et pertinent" qui n'était pas disponible au moment où la décision a été prise.

L'avantage de cette procédure est qu'elle peut intervenir dans les 14 jours qui suivent la publication finale du classement de l'épreuve. En pratique, cela veut dire que Ferrari a jusqu'au dimanche soir du Grand Prix de France pour décider de déposer sa requête.

L'article 14.1.1 du Code Sportif International de la FIA indique : "Dans les compétitions d'un championnat, d'une coupe, d'un trophée, d'un challenge ou d'une série de la FIA, ou d’une série internationale, en cas de découverte d'un élément nouveau, significatif et pertinent qui n’était pas à la disposition des parties introduisant le recours au moment de la compétition concernée, les commissaires sportifs ayant ou non statué, ceux‐ci ou, en cas de défaillance, ceux qui seront désignés par la FIA, devront se réunir (en personne ou par d’autres moyens) à la date qu'ils arrêteront en convoquant la ou les partie(s) concernée(s) pour recevoir toute explication utile et juger à la lumière des faits et éléments exposés."

Si Ferrari décide de déposer sa requête en révision, elle devra alors présenter les nouveaux éléments de preuve dont il dispose, lesquels seront ensuite évalués par les commissaires du GP du Canada ou par des remplaçants nommés par la FIA si besoin.

Par Fabien Gaillard, motorsport.com
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT -4. Il est actuellement 12h51.


Powered by vBulletin® Version 3.8.6
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #23 par l'association vBulletin francophone