Précédent   Forum GuideAuto.com > 2) Forum - Sports motorisés > F1 / INDYCAR
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 01/08/2022, 18h03
Jean Bourque Jean Bourque est déconnecté
Maître
 
Date d'inscription: March 2013
Localisation: Québec
Messages: 5 955
Par défaut Verstappen, de la 10e place à la victoire !

Une incroyable remontée de Max Verstappen lui a permis de remporter le Grand Prix de Hongrie en dépit d'un tête-à-queue, alors que Ferrari se prenait les pieds dans le tapis.

Auteur de la première pole position de sa carrière, George Russell devançait les Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc sur la grille de départ. Suivaient Lando Norris, Esteban Ocon et Fernando Alonso, alors que Lewis Hamilton, Max Verstappen et Sergio Pérez étaient relégués aux septième, dixième et onzième emplacements après des qualifications mouvementées.

Les choix pneumatiques étaient partagés avec Russell, Norris, Verstappen et Pérez en tendres (usés pour les trois premiers), tandis que Sainz, Leclerc, Ocon, Alonso, et Hamilton étaient en mediums. Quelques gouttes de pluie sont arrivées juste avant le départ, sans perturber ce dernier.

Russell a conservé l'avantage devant Sainz, Leclerc et Norris à l'extinction des feux, alors que Hamilton s'est propulsé devant les Alpine, qui ont bataillé au premier tour. Verstappen et Pérez, eux, étaient huitième et neuvième. La voiture de sécurité virtuelle a permis d'évacuer quelques débris au virage 2, à la suite d'un accrochage entre Sebastian Vettel et Alexander Albon.

Verstappen a trouvé l'ouverture sur Alonso au cinquième tour grâce à une erreur de l'Ibère à la sortie du virage 3, puis sur Ocon deux boucles plus tard. Pérez lui a emboîté le pas.

Problème d'embrayage pour Verstappen
Au dixième des 70 tours, Russell maintenait une avance de deux secondes et demie sur Sainz, quatre sur Leclerc, neuf sur Norris, dix sur Hamilton et onze sur Verstappen, qui a fait la jonction avec son ancien rival pour le titre dans la 11e boucle. Tous deux ont doublé la McLaren quelques instants plus tard. C'est alors que Verstappen a commencé à subir un problème d'embrayage.

Au 15e tour, Russell, Sainz et Leclerc se tenaient en moins de deux secondes, le Monégasque demandant à ce que son coéquipier accélère, puisqu'il n'était pas dans la zone DRS de Russell. Ce dernier est finalement rentré au stand, tout comme Verstappen, tous deux chaussant des mediums. Russell est ressorti sixième, conservant de justesse l'avantage sur Alonso. Sainz a changé de pneus une boucle plus tard, avec un nouveau train de mediums ; Pérez est le dernier pilote parti en tendres à être passé par la pitlane, au 18e tour.

Leclerc, lui, a prolongé son premier relais en mediums jusqu'au 21e passage, et a repris la piste juste devant Sainz. Russell restait leader, tandis que Verstappen occupait la quatrième place, suivi par Ocon (qui ne s'était pas encore arrêté), Hamilton et Pérez.

Du côté d'Alpine, on a fait le pari de passer en pneus durs pour finir la course ou, éventuellement, chausser des pneus pluie en cas d'averse. Daniel Ricciardo est toutefois parvenu à doubler les deux bolides bleus d'un coup aux virages 2 et 3, pour le gain de la dixième place (la huitième virtuellement).

Leclerc attaque Russell
Au 28e tour, Leclerc a fait la jonction avec Russell en tête de la course et a lancé l'assaut pour la première fois, par l'extérieur au virage 2, sans succès. La pression s'est intensifiée sur le pilote Mercedes, et Leclerc a finalement pris l'avantage au 31e passage grâce à un freinage particulièrement tardif au premier virage.

Verstappen double Leclerc, puis part à la faute !
Au 38e tour, Leclerc avait creusé un écart de cinq secondes avec Russell, alors que Verstappen a effectué un deuxième arrêt sans attendre une éventuelle arrivée de la pluie. Voilà qui a entraîné une réaction en chaîne puisque Leclerc et Russell ont fait de même dans la boucle suivante, mais chez Ferrari, on a tenté les pneus durs qui ne réussissaient jusque-là pas du tout aux Alpine. Verstappen a aussitôt pris l'avantage en piste... mais a ensuite réalisé un 360° dans l'avant-dernier virage, laissant le Monégasque reprendre la tête ! Ce fut bref, Verstappen repassant devant quelques instants plus tard malgré le probable plat sur ses pneus.

Ferrari a tiré les leçons de son erreur et a mis Sainz en pneus tendres à une vingtaine de tours de l'arrivée. Au 50e passage, Hamilton (qui devait encore s'arrêter) menait avec trois secondes d'avance sur Verstappen, sept sur Leclerc, huit sur Russell, 15 sur Sainz, 29 sur Pérez et 54 sur Norris. Le leader a également chaussé des tendres et a repris la piste cinquième, entre Sainz et Pérez.

En difficulté avec ses pneus durs, Leclerc n'a finalement pas pu résister à Russell pour la deuxième place et est finalement rentré au stand pour être équipé de tendres, après seulement 15 tours avec les durs. Hamilton, lui, s'est emparé de la troisième position aux dépens de Sainz au 63e passage et a immédiatement fait la jonction avec son coéquipier avant de le doubler aisément.

Une panne d'Alfa Romeo de Valtteri Bottas a entraîné une neutralisation de la course par la voiture de sécurité virtuelle, et Max Verstappen a finalement remporté une victoire mémorable avec huit secondes d'avance sur les Mercedes de Lewis Hamilton et George Russell. Mémorable également sera l'échec de la Scuderia Ferrari, Carlos Sainz et Charles Leclerc s'étant classés seulement quatrième sixième, prenant en sandwich Sergio Pérez. Lando Norris a pris la septième position devant les Alpine, qui ont fait fonctionner leur stratégie à un arrêt. Sebastian Vettel, qui vient d'annoncer sa retraite prochaine de la Formule 1, a inscrit le point de la dixième place aux dépens de son coéquipier Lance Stroll.

Source Benjamin Vinel, motorsport.com
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT -4. Il est actuellement 12h23.


Powered by vBulletin® Version 3.8.6
Copyright ©2000 - 2022, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #23 par l'association vBulletin francophone