Discussion: Hamilton
Afficher un message
  #2  
Vieux 13/06/2016, 15h36
Jean Bourque Jean Bourque est connecté maintenant
Maître
 
Date d'inscription: March 2013
Localisation: Québec
Messages: 3 536
Par défaut

Je ne suis pas en accord avec les règlements de la FIA, mais bon comme on dit la loi c'est la loi...alors voici!

Les règles FIA indiquent bien qu'en ligne droite, le pilote qui se fait doubler doit laisser la place d'une monoplace si un pilote se trouve à hauteur du pneu.

En virage c'est différent, le pilote devant peut prendre la ligne de course et par conséquent toute la largeur de la piste sans se soucier sort de l'autre monoplace.

On a bien vu que Hamilton a gardé sa ligne de course sans du tout tenir compte de Rosberg et Hamilton était dans son droit selon les règlements de la FIA et c'est pour cela qu'il n'y a pas eu de revu demandé auprès des trois commissaires. Cela dit si on aurait renversé les rôles, c'est à dire Rosberg tasse Hamilton, aurait-on fait une demande de revu? Humm! je dirais peut-être?

Mon opinion personnelle c'est que Hamilton et Rosberg on joué au 'chicken' et Rosberg a été le 'chicken'. On sait qu'il y a un historique entre les deux pilotes de un. Deux ça fait presque 20 ans que les deux pilotes s'affrontent sur les pistes, donc Rosberg savait à l'avance la conclusion de sa manœuvre, alors pourquoi il ne s'est pas rabattu 3e derrière Hamilton? Si tu veux joué au 'chicken' tu dois le faire jusqu'au bout ce que Rosberg n'a pas fait.

Pour moi c'est un incident de course tout simplement et personnellement j'aime ça quand on laisse les pilotes courir et prendre des chances sur la piste.

Alors quand pensez-vous? Voici ce que Rosberg avait à dire sur le sujet.

Le pilote allemand ne cache pas avoir vécu une "course frustrante" à Montréal, notamment après un départ chaotique.

Solide leader du championnat avant Monaco, Nico Rosberg a de nouveau vu son avance s’effriter considérablement par rapport à son coéquipier Lewis Hamilton. À Montréal, le pilote allemand a vécu une nouvelle course difficile, la faute cette fois à un départ mouvementé qui l’a vu perdre gros au premier virage.

Après un léger contact avec Hamilton et une manœuvre virile du Britannique, Rosberg a dû couper ce premier virage avant de reprendre la piste en dixième position. S’en est suivie une course d’attaque, qui aurait pu se solder par un podium si une crevaison lente n’avait pas imposé un deuxième arrêt au pilote Mercedes.

"Sebastian a pris un excellent départ, le mien n'était pas trop mauvais, j'étais sur l’extérieur", raconte-t-il au micro de Sky Sports. "Lewis a fait une manœuvre très rude, nous nous sommes touchés et je suis sorti de piste. J'étais très en colère, mais c'est la course, et c'est à moi de m'assurer que je reste devant."

"Ca a été très coûteux pour moi, j'ai perdu beaucoup de places. Après, il a fallu remonter, et aussi gérer le carburant. C'est pour ça que je n'ai pas pu attaquer Max à la fin, et au final, je suis parti en tête-à-queue. Course frustrante, évidemment."

Cinquième sous le drapeau à damier, Rosberg pouvait espérer mieux en attaquant Max Verstappen, mais aurait surtout pu perdre gros. Parti en tête-à-queue au freinage en utilisant le DRS pour dépasser le pilote Red Bull, il a pu repartir sans perdre de position.

"Pour moi, c'était facile de dépasser, mais j'étais sur une stratégie différente. Nous avions une excellente voiture, mais c'est décevant de finir cinquième avec une telle voiture. Elle était capable de gagner, comme Lewis l'a prouvé."

Voici Rosberg désormais talonné par Hamilton, sur lequel il ne possède plus que neuf points d’avance en tête du championnat.

Source Basile Davoine Toile F1

Dernière modification par Jean Bourque ; 13/06/2016 à 15h40.
Réponse avec citation