Ford Focus 2008 2e opinion : les ingénieurs ont fait le maximum

ESSAIS ROUTIERS par Guy Corriveau, April 3, 2008

Depuis son apparition sur le marché en 1999, (année modèle 2000), la Focus a connu un succès indéniable au chapitre des ventes, mais  après huit ans, le temps était venu de la renouveler. La décision de conserver la même architecture après tant d’années plutôt que de procéder à la création d’une nouvelle, laisse croire à un manque de ressources financières de l’entreprise. L’équipe d’ingénieurs de même que celle des stylistes ont donc entrepris la métamorphose de la Focus à partir de ce qui existait déjà.

La nouvelle venue est présentée en deux modèles et non en quatre comme en 2007.  Tout d’abord une berline à 4 portières et, pour la première fois de l’histoire de la Focus, une version coupé 2 portes est offerte. Les modèles à hayon à trois et cinq portes ainsi que la familiale sont disparus du catalogue. Décision discutable. Nous doutons de la capacité du modèle coupé deux portes de récupérer la perte des ventes causée par le retrait de ces trois modèles.

POURQUOI RÉDUIRE LA GAMME ?

Lorsque nous avons posé la question au représentant du constructeur pour s’informer de la raison pour laquelle les modèles à 3 et 5 portes ainsi que la familiale avaient été retirés du catalogue, sa réponse a été plutôt évasive pour finalement déclarer que le marché américain dominait et que ces modèles n’obtenaient pas la même popularité qu’au Canada. Il peut y avoir du vrai dans cet énoncé, mais ordinairement lorsqu’un constructeur rétrécit la gamme d’une marque, c’est signe que la présence du modèle concerné tire à sa fin. Il ne faut pas perdre de vue qu’un jour ou l’autre, il faudra procéder à une refonte complète. Opteront-ils pour la version européenne? Souhaitons-le!

Pour le moment, attardons nous au modèle 2008, livrable dans une gamme à trois niveaux : S,  SE,  SES tant pour le coupé que la berline. DESIGNLes faces avant et arrière profitent d’un lifting tandis que les flancs sont plus travaillés.Le passage des roues a été élargi, question d’améliorer son attrait visuel, peu importe sous quel angle on la regarde. La calandre rectiligne formée de deux bandes chromées se mariant aux phares, se rapproche de la nouvelle image de Ford. L’arrière a été relevé et le changement de la forme des feux stop à glace transparente modifient sensiblement sa présentation forcé d’admettre que l’ensemble de ces caractéristiques lui confère davantage de prestance. Le remaniement de la forme de l’avant a permis de faire passer le coefficient de traînée de 0,33 à 0,32.

Les ingénieurs ont également réussi à réduire le poids de la Focus de 30 kilos en allégeant certaines composantes mécaniques. Ces deux améliorations ont permis de maintenir le niveau de consommation équivalent à celui des meilleurs à ce chapitre dans ce segment.

HABITACLE

Une planche de bord redessinée prend place dans l’habitacle et son aménagement a été modernisé. Les cadrans sont maintenant à fond blanc agrémenté d’un éclairage bleu glacier au goût du jour.La disposition des différentes commandes de la console centrale sont facilement identifiables et rencontrent les normes ergonomiques. Un afficheur multimessage à la hauteur des yeux sur la partie centrale de la planche de bord, indique les données de la chaine audio. Par contre, l’usage démesuré d’un matériau imitant l’aluminium nous semble un choix discutable, le jugeant fragile aux  égratignures. Un système d’éclairage offrant le choix parmi les couleurs rouge, orange, bleu, indigo,violet,vert et jaune permet de créer une ambiance unique à bord du véhicule illuminant la partie inférieure de la planche de bord ainsi que les porte-gobelets.

Côté négatif, l’absence d’un repose pied caoutchoucté, bien façonné.Les plastiques sont de qualité acceptable, tout comme les tissus qui recouvrent les sièges. Les baquets avant  ajustables en hauteur côté conducteur, ne sont pas nécessairement de type sportif mais leur fermeté les rend confortables et leur support latéral est dans la moyenne. Quant aux places arrière, elles sont spacieuses tant pour les épaules que pour les jambes. De plus, la qualité de la finition nous est apparue en nette amélioration.. Le coffre arrière offre une capacité de chargement de 390L et peut être agrandi grâce aux dossiers rabattables, divisibles 60/40 de la banquette arrière.

INSONORISATION AMÉLIORÉE

La lecture de la documentation fournie par le constructeur décrivant la raison  d’une meilleure insonorisation du véhicule, nous apprend l’emploi d’un nouveau pare-brise acoustique, de  vitres latérales plus épaisses, d’une nouvelle mousse dans la conception du tableau de bord, de nouveaux matériaux insonorisants dans les portières ainsi qu’un scellage amélioré pour les miroirs extérieurs. Notre essai routier confirme une nette amélioration de ce côté puisque la nouvelle Focus se classe parmi les compactes les plus silencieuses sur le marché.  Si vous êtes un fervent des dernières innovations technologiques,sachez que vous pouvez équiper la Focus de l’interface SYNC, dont les fonctions sont la reconnaissance vocale du téléphone mobile et de la chaine audio. S’il est de série dans la version SES et SE, ce gadget fait grimper la facture de 495$ dans la S.

COMPORTEMENT ROUTIER

La suspension a été revue et améliorée, utilisant de nouveaux ressorts, amortisseurs, coussinets et bras stabilisateurs. La configuration demeure la même : indépendante à jambes McPherson à l’avant et à bras multiples à l’arrière.L’utilisation d’une poutre transversale plus robuste sous le tableau de bord réunit les deux côtés de la voiture et améliore la rigidité latérale.La Focus offre un comportement souple et un certain confort malgré l’état de la chaussée qui on le sait, chez nous ne se compare pas à la surface d’une table de billard. Autre amélioration , la direction nous est apparue plus précise que le modèle précédent qui nécessitait de constantes corrections même sur la ligne droite. Le freinage n’amène aucune critique ayant  d’ailleurs fait l’objet d’une révision complète et un système antiblocage est de série sur le modèle SES.

MOTORISATION

La seule motorisation offerte pour la Focus 2008 est le quatre cylindres de 2,0 litres. Ce moteur, utilisé dans le passé, a lui aussi subi quelques changements. Il développe à présent 140 chevaux comparativement aux 136 dans l’ancienne version, grâce entre autre à un nouveau système d’admisssion. Ces performances sont moyennes et n’est pas parmi les plus silencieux surtout lorsqu’il est sollicité pour effectuer un dépassement par exemple. Ford aurait intérêt à puiser dans sa filière européenne pour trouver un remplaçant plus moderne. Deux transmisssions sont offertes, manuelle à 5 rapports ou l’automatique à quatre rapports.

CONCLUSION

Espérons pour Ford que ces changements plutôt esthétiques que conceptuels seront suffisants pour convaincre les propriétaires actuels d’une Focus de changer la leur pour ce nouveau modèle.  Il serait illusoire de croire en la possibilité d’intéresser les propriétaires d’une Honda Civic ou d’une Mazda 3 de l’adopter, mais peut-être les propriétaires de compactes de d’autres constructeurs. La Focus demeure une voiture répondant aux automobilistes à la recherche d’une compacte à prix abordable capable de transporter la petite famille.  Disons qu’elle remplit bien ce rôle.