Fiat deviendra partie prenante de Chrysler à 57 %

NOUVELLES par Sylvie Rainville, mai 28, 2011

Fiat a avisé le Trésor américain (U. S. Treasury) de son intention d’exercer son droit d’achat des parts de Chrysler détenus par le gouvernement américain d’ici la fin de 2011. Ainsi, le constructeur augmenterait ses intérêts de 57 %. Si une entente entre les deux parties est conclue, le prix sera déterminé à la suite d’évaluations d’une banque d’investissement.

Selon l’analyste Max Warburton qui travaille, à Londres, pour la firme Sanford C. Bernstein & Co, le Groupe Fiat est encore plus rapide et plus agressif dans ses décisions que la plupart des investisseurs auraient songé. « On dirait que le plan est que Fiat et Chrysler se fusionnent pour créer une seule entreprise » ajoute-t-il.

En ce moment, le gouvernement américain détient 6,6 % des intérêts de Chrysler tandis que le gouvernement canadien est propriétaire de 1,7 % des parts. Une fiducie de l’United Auto Workers en possède 45,7 %.