Hyundai Tiburon 2004 : s’agirait-il du plus beau coupé sport sur le marché?

ESSAIS ROUTIERS par Gilles Olivier, août 15, 2003

S’agirait-il du plus beau coupé sport sur le marché?

La gamme TIBURON de Hyundai, accueille dans ses rangs, une nouvelle version toute de jaune vêtue, la TUSCANI , à édition limitée. Cet élégant coupé sport présente des lignes sagement arrondies et élancées qui lui octroient une silhouette de coupé hautes performances, offert à prix très concurrentiel, tout particulièrement lorsque ce dernier dispose d’un déflecteur avant, de jupes latérales et du becquet arrière. D’ailleurs, vue de l’arrière on y retrouve une certaine similitude avec les lignes de la très exotique Ferrari 456 GT. Parmi les principales caractéristiques attribuées cette édition spéciale, on retrouve entre autres des emblèmes Tuscani extérieures et intérieures, des moulures en titane au niveau de la planche de bord et des portières, un ordinateur de route, des étriers de freins rouges à l’avant, des pédales métalliques et bien sûr la couleur extérieure exclusive en jaune Tuscani. Cette nouvelle édition s’ajoute ainsi aux versions de base, SE et SE cuir à moteur quatre cylindres et les versions GT six cylindres à boîte manuelle à cinq ou six vitesses.

Habitacle à caractère sportif, avec ses appliques en titane

L’accessibilité aux places avant, ne pose problème bien que l’assise soit très basse. Pour prendre place à l’arrière, on doit s’y contortionner, voire encore pire, pour ce qui est d’en ressortir. La position de conduite est typiquement celle d’un coupé sport, à savoir basse avec ajustements très limités en hauteur. La finition nous démontre une nette amélioration par rapport à ce qui nous était offert antérieurement à ce chapitre par ce constructeur, par l’utilisation de matériaux de meilleure qualité et un souci du travail bien fait, enfin au rendez-vous. La présentation est bien celle d’un coupé sport, avec entre autres ses appliqués en titane. Le confort annoncé est bien celui d’un coupé sport, dont l’assise avant n’est pas exagérément basse, pas trop ferme, enveloppante et très confortable pour un coupé de ce type. La banquette repliable en section 50/50 est évidemment moins confortable, et ce tout particulièrement sur de longs trajets. L’habitabilité est bien celle d’un coupé quatre places, offrant de généreux dégagements aux places avant et nettement plus étroits aux places arrière, y compris pour des gens de taille moyenne. Les espaces de rangement sont peu nombreux, souvent tout petits et peu pratiques. Cependant, nous avons bien affaire à un coupé sport pratique, avec sa malle de dimensions fort raisonnables dont l’accessibilité à ses 418 litres d’espaces de chargement, est grandement facilité par son large hayon s’ouvrant à la verticale. Le tableau de bord est de conception à caractère sportif et fonctionnel, offrant une bonne ergonomie en général, sans oublier l’apport de ses appliqués en titane. L’instrumentation est facilement lisible et les différentes commandes sont en général, sont facile d’accès et à repérer en conduite nocturne. La visibilité est très limitée et ce tous les angles, y compris au niveau des rétroviseurs extérieurs. Les phares éclairent avec grande puissance.

Un moteur V6 fiable, performant et économique…

Le moteur utilisé pour propulser le coupé sport TIBURON Tuscani de Hyundai, est un increvable V6 signé Hyundai dont la cylindrée est de 2.7 litres à double arbres à cames en tête/24 soupapes à injection multipoint qui développe 170 cv à 6 000 tm et 181 lb-pi de couple à 4 000 tm. C’est une motorisation très douce, souple, voire même silencieuse lorsque sollicité. La boîte manuelle à six vitesses est exclusive à la version Tuscani, tandis que les autres versions offrent le choix entre les boîtes manuelles à cinq ou six vitesses et la boîte automatique à quatre rapports.. Elle est fort bien adaptée à la conduite de ce coupé sport, tant par sa souplesse que sa synchronisation qui ne peut être prise à défaut. Parfois, on aurait souhaité un étagement un peu plus court, afin d’en améliorer ses performances de départ… L'insonorisation est en net amélioration sur tous les produits Hyundai, et la TIBURON est loin de faire exception à cette règle, et ce à tous les niveau y compris autour des ailes. On parle ici, bien sûr d’une insonorisation typique à cette catégorie de voiture sportive compacte à traction avant. Les performances offertes par cette motorisation V6, sont plus qu’intéressantes, sans pour autant être foudroyantes, mais sachant répondre adéquatement aux attentes de sa clientèle cible. Ainsi, on a droit à des accélérations vives, mais surtout à des reprises puissantes et instantanées. C’est aussi un coupé sport relativement économique, avec son débit d’essence moyen entre ville/route à (110 km/hre) de seulement 11.5 li/100 km ou 25 mi/gal, ce qui est plus qu’intéressant. La direction est assistée à crémaillère. Malgré l’absence d’une assistance dite variable selon le régime du moteur, nous avons droit à une direction relativement ferme en circulation urbaine, sans pour autant nuire entre autres aux manœuvres de stationnement, en plus de nous offrir une grande précision fort sécuritaire sur la route, à moyennes et hautes vitesses. La suspension est entièrement indépendante à calibration sport. A l’avant, on retrouve des jambes de force MacPherson et des bras multiples à l’arrière. Le tout s’accompagnant d’amortisseurs au gaz, de ressorts hélicoïdaux et des barres stabilisatrices. La portée de ce coupé sport est évidemment ferme, mais surtout ressentie par les passagers, prenant place à l’arrière. De son côté, la tenue de route qui nous est octroyée est hautement saine et des plus sécuritaire, y compris à moyennes et hautes vitesses… Les freins sont assistés à disques ventilés et pleins/ABS aux quatre roues. Ainsi, nous avons droit à un freinage très puissant, y compris sur chaussée mouillée, sans oublier que ce coupé est agréablement stable, lors d’arrêts d’urgence, du moins avec ses pneumatiques toutes saisons. Les pneumatiques de dimensions P215/45ZR17 hautes performances et à taille basse, autorisent évidemment un roulis ferme, mais pas exagérément bruyant. L’adhérence offerte est impressionnante, qui peut faire de vous un conducteur transformé en pilote de coupé sport….hautes performances en moins…Pour plus de sécurité en conduite hivernale, il faudra changer ces derniers…