Entrevue d’emploi – Comment répondre à ces questions embarrassantes?

LES GUIDES par Rédacteur invité, août 16, 2012

 Auto-jobs.ca – Infolettre destinée aux chercheurs d’emploi

Par Francis Brière

Saviez-vous qu’il est fortement conseillé de se préparer avant de passer un entretien d’embauche? Eh oui, maintenant vous le savez. Evidemment, à moins d’être devin, il vous sera difficile d’anticiper le type de questions que posera votre intervieweur. Vous pouvez cependant vous attendre à coup sûr que votre futur employeur cherchera à vous interroger pour en savoir davantage sur vous. Il tentera de découvrir certains aspects de votre personnalité, par exemple. Cela signifie que vous devrez fournir quelques réponses à développement sans vous perdre dans des dédales de paroles. Par conséquent, vaut mieux prendre les devants et prévoir quelques-unes de ces questions plus difficiles avant d’y faire face.

 

Qui êtes-vous?

 

Bien entendu, votre interlocuteur utilisera une autre formulation pour savoir à qui il a affaire. Cette question peut sembler banale à priori, mais elle constitue un piège. A vous d’y répondre à votre avantage. Il s’agit de vous présenter dans un discours intelligible en conversant de façon structurée. Privilégiez l’essentiel des informations qui sont pertinentes pour le poste convoité.

 

Les sempiternelles forces et faiblesses

 

Mentionnons d’abord qu’il est plus facile de causer des qualités ou des forces d’un travailleur que de ses faiblesses ou de ses défauts. Cette question revient presque toujours lors des entretiens d’embauche et vous devez vous y attendre et être prêt à y répondre. Vous pouvez déterminer un point faible pour lequel vous avez déjà entrepris des actions pour l’améliorer. Par exemple, vous aviez tendance à remettre des tâches et vous avez organisé vos échéanciers à l’aide d’un calendrier électronique. De grâce, évitez cette formulation : « je suis perfectionniste! » Pour certains, il s’agit d’une qualité déguisée en faiblesse. Pour d’autres, de la malhonnêteté.

 

Et votre plan de carrière?

 

Dans bien des cas, l’employeur cherche à savoir si vous avez l’intention d’évoluer au sein de son entreprise. Réponses à éviter : « je souhaite réorienter ma carrière », « j’ai l’intention de retourner aux études » ou « je vais créer ma propre entreprise ». Vous devez plutôt discuter d’un plan de carrière qui vous permettra de relever de nouveaux défis, de vous épanouir en tant que personne et en tant que travailleur.

 

Combien ?

 

La question du salaire est importante. Ne donnez pas de montant précis et insistez sur le fait que cela dépend des responsabilités que le poste prescrit. Si votre interlocuteur vous demande de divulguer un montant, donnez plutôt une échelle réaliste.

 

Le mot de la fin…

 

Vous sentirez que la fin de l’entretien approche lorsque votre intervieweur vous demandera : « avez-vous des questions? » À cela, il ne faut jamais répondre « NON! » Après tout, si vous vous donnez la peine de vous déplacer pour rencontrer une personne qui peut potentiellement vous offrir un boulot, c’est certainement que vous avez de l’intérêt pour cette entreprise. Manifestez-le, cet intérêt, en vous informant au sujet de l’ambiance de travail, des projets, des opportunités, de la culture d’entreprise, des personnes qui occupent un poste au sein de votre future équipe, etc.