En duel – La Fiat 500 rencontre la Scion iQ

COMPARATIFS par Jean-Pierre Bouchard, juillet 27, 2012

Le prix de la coquetterie

Fiat et Scion ont récemment fait leur entrée au Canada. Le premier par les portes des concessionnaires Chrysler (Fiat détenant une portion importante du constructeur américain); le second par celles des concessionnaires Toyota. Pour Chrysler, l’arrivée de la Fiat 500 a colmaté une brèche laissée par l’absence d’une voiture sous-compacte. Pour Scion, l’ajout de la iQ n’a fait que bonifier sa gamme de produits. Pour ce duel, Guideauto.com a réuni les deux. Pour le meilleur et pour le pire.

Le choix

Pourquoi une Fiat 500 et une Scion iQ? Pourquoi pas aussi une smart fortwo? La décision repose sur un critère tout simple : l’Italienne et la Nipponne offrent toutes deux la possibilité d’accueillir, dans un format micro, quatre occupants, alors que l’Allemande ne peux en recevoir que deux. Les dimensions de la Fiat 500 sont cependant un peu plus généreuses que celles de la Scion iQ, ce qui lui confère un habitacle un peu plus spacieux. 2012 Scion iQ, Halifax NS New 2012 Fiat 500

L’originalité rencontre la monotonie

À bord de la Fiat 500, c’est la fiesta italienne! La présentation des éléments est pimpante, gaie, rafraichissante, selon l’amalgame de couleurs. Chez Fiat, on propose une multitude de coloris non seulement pour la carrosserie (14 couleurs!), mais également pour le recouvrement des sièges. Par exemple, si l’on choisi le blanc (Bianco), et les sièges deux tons rouge et blanc, on obtient un volant et des éléments de la planche de bord de couleur crème, ainsi que des garnitures de porte rouges. Ça change du noir, du beige ou du gris! New 2012 Fiat 500

Autre petit détail intéressant, la planche de bord est toujours recouverte d’une applique qui reprend la couleur de la carrosserie. C’est très joli! Bien entendu, certaines compositions sont plus féminines que d’autres. La couleur crème, ce n’est pas dans les goûts de tous! Mais on ne s’étonnera pas que les femmes représentent une clientèle cible importante pour ce type d’automobiles. Après tout, Chrysler n’a-t-il pas retenu les services de Jennifer Lopez pour célébrer les formes de la coquine Fiat 500?

2012 Scion iQ, Halifax NS Du côté de la Scion iQ, on a plutôt affaire à une présentation empreinte de sobriété, à la limite de l’austérité. Pour seul détail original, ma voiture recevait un volant gainé de cuir cousu de fil rouge. La consultation des instruments est facile tant leur présentation est d’une simplicité désarmante.

Au centre, les stylistes ont aligné verticalement les trois commandes pour régler la climatisation. La dernière, qui sert à régler la température, est cependant placée un peu bas. Une radio tout droit sorti des années 1980 trône au sommet de la console.

La qualité de la finition et des matériaux est nettement supérieure du côté de la Fiat 500. L’habitacle de la Scion iQ regorge de plastiques durs. Même constant pour l’insonorisation.

La Fiat 500 demeure la plus confortable des deux, bien que ce confort ne soit pas le plus intéressant pour des balades trop longues. Les sièges avant fournissent un bon confort, mais il leur manque de soutien. Le conducteur trouve facilement une bonne position de conduite dans les deux voitures. Elle est un peu plus haute dans la Scion iQ. Peut-être trop d’ailleurs pour certains, car on ne peut abaisser le siège. Les yeux des plus grands risquent alors de raser la partie supérieure du pare-brise. Les deux petites voitures n’offrent pas la possibilité de régler la profondeur du volant. Même si de grandes personnes peuvent les conduire sans difficulté, il n’en demeure moins que l’exigüité des lieux risque de ne répondre aux exigences de tous sur le plan du confort.

2012 Scion iQ, Halifax NS Le conducteur bénéficie généralement d’une bonne visibilité dans l’une ou l’autre des voitures. Par contre, lorsqu’on est dans la Scion iQ et qu’on tourne la tête du côté gauche, pour vérifier notre angle mort, on ne voit pratiquement rien. Chez Fiat, elle est également moins bonne du côté droit, vers l’arrière. Ma voiture profitait d’un sonar de recul, ce qui fait sourire pour une voiture de ce format. Cette option offerte sur la version Lounge ne coûte que 375$.

Pour accéder aux places arrière, les passagers doivent prendre un grand respire avant d’effectuer l’exercice, et ce, dans les deux voitures. Rapidement, on constate que les lieux sont réservés pour des déplacements d’urgence. Autrement, on pourrait vous accuser de masochisme. Dans une série de publicités américaines de Scion, on voit tout même qu’il est possible d’y recevoir  deux plantureuses babes (le mot n’est pas de moi!) buvant du lait et se goinfrant de beignes.

2012 Scion iQ, Halifax NS Le coffre de la Scion iQ loge un minimum d’effets. Le volume de celui de la Fiat 500 est un peu plus généreux. Dans les deux voitures, on peut heureusement baisser l’une ou l’autre des deux portions de la banquette. Les espaces de rangement sont également réduits au minimum dans la iQ. Je n’avais jamais vu une voiture sans coffre à gants, sauf peut-être, de mémoire, dans la Renault 12 de mon père. C’était il y a longtemps! On a plutôt installé un tiroir en-dessous du siège.

Des économies de carburant annoncées

À première vue, on croirait que ces voitures lilliputiennes consomment peu de carburant. Et elles le font. Mais les résultats obtenus sont plutôt décevants. Car autant la Fiat que la Scion utilisent en moyenne environ 7 l de carburant par 100 km parcourus, soit une marque sensiblement comparable à celle obtenue lors de mon essai de la Toyota Yaris, pourtant plus spacieuse. Pourquoi? Eh bien parce que pour obtenir un rendement satisfaisant, les petits moulins qui activent les roues avant des voitures, de 1,4 l pour la Fiat 500 et de 1,3 l pour la Scion iQ, doivent travailler fort pour garder le rythme. Il faut alors jouer de l’accélérateur pour obtenir des accélérations franches et des reprises énergiques lors d’un dépassement. New 2012 Fiat 500

La Scion utilise une boîte à variation continue, ce qui permet au moteur de fonctionner avec un peu plus de souplesse. Ma Fiat recevait la boîte automatique à 6 rapports offerte en option. Les deux boîtes effectuent leur travail avec efficacité et douceur.

New 2012 Fiat 500 Les deux voitures sont, d’abord et avant, de bonnes compagnes urbaines : elles se faufilent aisément dans la circulation dense, trouvent rapidement refuge dans des espaces de stationnement réduits, virent sur un «10 cents!». Ces citadines peuvent malgré tout quitter la ville pour parcourir de plus longues distances. À preuve, j’ai réalisé avec chaque voiture mon habituel périple vers Baie-St-Paul, dans la région de Charlevoix. Et j’ai survécu. Mais on ne peut leur attribuer le qualificatif de grande routière.

La Fiat 500 propose un comportement sur route un peu plus intéressant, car son empattement est un peu plus long que celui de la Scion iQ assure une plus grande stabilité lorsque les roues rencontrent les blessures de la route. La iQ sautille un peu plus. De plus, Fiat offre une suspension plus ferme, qui permet d’envisager les courbes avec plus de confiance. Malgré tout, la Scion dégage une impression de solidité. Dans les deux cas, les freins autorisent de courtes distances d’arrêt.

Intéressé par la sécurité? L’IIHS a classé la Fiat 500 (construite après juillet 2011) sur sa liste des meilleurs choix 2012 dans la catégorie des sous-compactes. L’organisme n’a toutefois pas évalué la Scion iQ. La NHTSA l’a fait. Elle lui a attribué 4 étoiles sur 5 pour la protection des occupants lors d’un choc frontal et 3 étoiles sur 5 pour la protection des occupants lors d’un choc latéral. L’organisme américain a, de son côté, donné les mêmes résultats à la Fiat.

Des deux, la Fiat 500 l’emporte de plusieurs longueurs sur la Scion iQ. Elle offre un aménagement intérieur plus original, un volume intérieur plus généreux et un comportement routier plus affirmé. Au chapitre du raffinement, elle l’emporte également. Du reste, je n’ai pas été traumatisé par mon expérience au volant de la iQ. Mais avant de dépenser 18 367 $ pour l’acquérir, en incluant le transport et la préparation, j’y songerais dix fois plutôt qu’une, car on peut obtenir de bien meilleures voitures pour ce prix.

En bref

 

Fiat 500 Scion iQ
Prix de départ 13 495 $ 16 760 $
Transport et préparation 1 500 $ 1 495 $
Prix du véhicule essayé (transport et préparation inclus) 21 375 $ (Lounge, automatique, toit ouvrant, sièges chauffants, sonar de recul) 18 367 $
Moteur : 4 cylindres de 1,4 l (101 chevaux) 4 cylindres de 1,3 l (94 chevaux
Boîte (s) de vitesses : Manuelle à 5 rapports ou Automatique à 6 rapports Transmission à variation continue
Consommation ville / route (l/100 km) – selon Transport Canada 7,4 / 5,7 l (automatique) 5,5 / 4,7
Consommation moyenne réalisée (l/100 km) 7,1 7
Appréciation générale 3 2