Dodge Journey R/T Rallye 2013 – Jouer sur tous les tableaux

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, February 10, 2013

APPRECIATION DE: Dodge - Journey rt rallye 2013

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Beatifulnesslol:
  • Appréciation générale:

Fier représentant de la filiale Dodge dans la catégorie des multisegments, le Journey réunit plusieurs caractéristiques intéressantes dans un emballage élégant et offert à prix attractif. De là à devenir la référence de la catégorie comme l’était l’Autobeaucoup, il lui faudra être aussi convaincant à l’essai que sur papier. 

Tel un futon, le Journey se doit de jouer de compromis dès le départ. La clientèle demande de l’espace, mais surtout pas l’allure d’une minifourgonnette. Elle recherche la robustesse d’un véhicule utilitaire, mais la tenue de route d’une berline. Comme le futon, le Journey remplit donc plusieurs rôles, mais n’excelle dans aucun de ceux-ci. Certes, pratique et disposant d’astucieux espaces de rangement dans le plancher, sous le siège passager et d’un coffre à gants qui joue les frigos, sur le plan de la modularité et du volume habitable, il ne parvient pas à éclipser la Dodge Caravan. Cependant pour conduire cette dernière, il faut s’assumer : « regardez, je me reproduis et j’ai une grosse famille ». Et puis après?

N’empêche, le Journey aussi propose sept places assises, mais ce que le dépliant ne mentionne pas, c’est l’inconfort royal des deux places de l’extrémité arrière ainsi que l’espace cargo qui se compare à peine à celui d’une sous-compacte lorsque la dernière rangée de sièges est en place. Concernant la qualité des matériaux, on note une nette amélioration comparativement aux premiers millésimes, mais ce n’est pas encore suffisant pour supplanter la compétition. Évidemment, la sellerie de cuir fait meilleure impression que le tissu, mais le prix est conséquent. 

L’irréprochable Pentastar 

La vedette de l’heure chez Chrysler n’est pas un modèle, mais plutôt une caractéristique qu’on retrouve sur plusieurs modèles à la fois. Cette dernière se retrouve sur certaines livrées du Journey dès que le moteur 4 cylindres cède sa place. Vous aurez compris qu’il s’agit du V6 de 3,6 litres nommé Pentastar. Sur tous les modèles de la marque où il est greffé, il fait des merveilles. Dans ce cas-ci, sa puissance est fort utile afin de déplacer le poids élevé du Journey, qui prend encore quelques kilos supplémentaires avec le rouage intégral. À propos de ce dernier, il est à la hauteur de la plupart des congères, mais certainement pas des sentiers hors route. Le Journey à traction intégrale utilise en fait que ses roues avant pour se tracter, jusqu’à ce qu’un patinage soit détecté et qu’une certaine proportion de la puissance soit transférée vers l’arrière. Suffisamment efficace pour la jungle urbaine, ce système est aussi moins glouton qu’un rouage à prise constante. 

Telle une intermédiaire 

Sur la route, le Journey se comporte comme une grosse berline. Il est donc confortable et absorbe bien la majeure partie des irrégularités de la route, mais il est aussi un peu chancelant dès que les lignes droites ne le sont plus. La direction n’est pas des plus précises et le centre de gravité élevé combiné au poids qui l’est tout autant et au calibrage de la suspension crée un véhicule plus à l’aise sur les grands boulevards que les routes de campagnes. Malgré son allure, il n’est guère plus sportif qu’une fourgonnette. 

Le Dodge Journey est un multisegment compétent, mais demeure un multisegment. S’il est un bon compromis entre un Charger, un Grand Cherokee et une Dodge Caravan? Oui, possiblement, mais il ne réunit pas toutes les qualités de ces modèles et quand même un certain nombre de leurs défauts. 

Saviez-vous que le Dodge Journey…

 

  • est le multisegment le plus vendu au pays
  • le véhicule sept places avec une transmission automatique le plus abordable au pays
  •  a reçu le titre de « meilleur nouvel utilitaire sport – utilitaire multisegment de moins de 35 000 $ » par l’Association des journalistes automobile du Canada (AJAC)
  •  a reçu le titre de « Meilleur choix – Sécurité » en 2012 par l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS)
  • reçoit de nouvelles caractéristiques en 2013 : des roues de 17 pouces, un climatiseur Max AC, un volant chauffant, des améliorations intérieures et de performance pour le modèle R/T Rallye à TI.
  • est le seul multisegment à offrir un choix parmi un moteur à quatre ou six cylindres, cinq ou sept places et une traction avant ou une traction intégrale

Fiche technique de la Dodge Journey R/T Rallye 2013

  • Prix de base 21 495 $
  • Prix du modèle essayé 37 195 $
  • Entraînement : intégrale (base: traction)
  • Moteur : V6, DACT, 3.6 L, 283 chevaux, 260 lb/pi de couple
  • Boîte : Automatique 6 rapports