Dévoilement du nouveau Subaru FORESTER 2006

NOUVELLES par Gilles Olivier, July 3, 2005

C’est en 1997 que le constructeur japonais Subaru s’est élancé dans le marché des véhicules utilitaires et récréatifs compacts en y dévoilant son FORESTER qui a connu des débuts difficiles au niveau des ventes, mais depuis cinq ans, ce dernier a nettement repris le dessus avec des ventes fort plus intéressantes et ce au niveau mondial. Bien que ses formes plutôt carrées, ne font pas nécessairement tourner les têtes sur son passage, ce dernier va plutôt trouver preneur grâce à ses exploits de véhicule citadin, pouvant également se défendre avec honneur au niveau de ses capacités de véhicule hors route, et ce face à des véhicules conçus notamment pour leur efficacité en tant que baroudeur. Esthétiquement, le nouveau modèle 2006, reprend ses lignes familières, tout en disposant d’une calandre entièrement redessinée, de phares plus volumineux à quatre lampes, sans oublier des pare-chocs et des ailes plus proéminents. A l’arrière se trouvent de nouveaux feux de position dessinés à la verticale. Bien que les changements dits esthétiques se font plutôt modestes, c’est sous cette nouvelle carrosserie où l’on retrouvent et de loin les principales améliorations apportées au véhicule. Tout d’abord, nous retrouvons toujours les excellentes motorisations BOXER à quatre cylindres opposés horizontalement de 2.5 litres, tout d’abord à simple arbre à cames en tête/16 soupapes, qui bénéficie dorénavant d’un système intelligent d’ouverture variable des soupapes, permettant ainsi de voir sa puissance passer de 165 à 173 cv. Du côté de sa variante turbocompressée à double arbres à cames en tête/16 soupapes, celle –ci bénéficie d’un nouveau système de contrôle actif des soupapes qui permet d’offrir une puissance de 230 cv, soit une augmentation de 20 cv par rapport à celle offerte sur les modèles précédents. Pionnier de longue date, de la technologie à traction intégrale, Subaru va encore plus loin à ce chapitre en offrant deux types de systèmes bien distincts. Tout d’abord, le système symétrique à prise constante associé à une boîte manuelle, utilisant un différentiel conique à visco-coupleur intégré au boîtier de transmission, qui réparti également le couple-moteur aux roues avant et arrière. Lorsqu’il y a perte d’adhérence, plus de puissance sera alors dirigée vers les roues qui offrent le plus d’adhérence. Dans un 2e temps, et ce sous le modèle 2.5XT, haut de gamme, le système symétrique associé à une boîte automatique, emploie un embrayage à disques multiples à transfert variable en continu. De plus, on y a ajouté un nouveau contrôleur logique, dont la fonction ultime est d’améliorer la stabilité du véhicule en surveillant la vitesse de chaque roue, tout en réagissant plus rapidement au patinage de celles-ci, en plus de réduire le sous-virage ainsi que le sur-virage dans les courbes prononcées, sans oublier l’apport d’une adhérence maximisée sur chausées mouillées, enneigées, voire glacées.

A l’intérieur, la planche de bord redessinée offre une meilleure ergonomie. La banquette bénéficie d’un support relevé au niveau des cuisses, lui permettant d’offrir un confort relevé, notamment pour les gens de grande taille. Ce véhicule demeure des plus polyvalent, dont l’espace de chargement passe de 906 à 1 629 litres, une fois la banquette abaissée, nous permettant de profiter d’un plancher entièrement plat. Côté prix, le modèle de base 2.5X demeure inchangé, soit à 27 995$. Le modèle 2.5XS est offert à 31 295$, soit 1 400$ de moins par rapport au prix du modèle de l’année dernière. La version 2.5XS de luxe voit son prix baisser de 1 000$, soit à 34 995$. Le FORESTER 2.5XT est offert à 37 095$, tandis que sa version de luxe est offerte à un prix de 38 695$.