Des Sprinter de Mercedes-Benz complètent une éprouvante expédition arctique de 5 300 kilomètres

par Rédacteur invité, February 3, 2013

Le Sprinter de Mercedes-Benz vient de terminer son Expédition arctique, un voyage d’une distance de 5 300 km qui a débuté à Edmonton, en Alberta, le 22 janvier dernier, pour se terminer à Anchorage (Alaska), le 30 janvier 2013. Le véhicule a traversé le nord de la Colombie-Britannique et le Yukon pour pénétrer l’Alaska et aller au-delà du cercle arctique en empruntant certaines des routes les plus dangereuses du continent.

L’expédition a donné l’opportunité à des journalistes automobiles de partout à travers le Canada et les États-Unis de conduire les  Sprinter de Mercedes-Benz dans certains des endroits les plus pittoresques du continent tout en mettant les véhicules à l’essai dans certaines des conditions climatiques les plus rudes de la planète.

Parfaitement adapté à d’innombrables profils d’utilisation dans n’importe quel environnement, le convoi de 9 fourgons et combis Sprinter a fait face aux pires colères de Mère Nature tout au long du parcours. Il a notamment dû affronter des démarrages à froid par des températures glaciales qui chutaient à presque moins 50 degrés Celsius, des routes verglacées, enneigées et déformées par le gel, des vents puissants, un brouillard glacé, des fluctuations de température drastiques, des conditions de voile blanc et des cols de montagne raides.

Offrant le meilleur rendement énergétique de sa catégorie, le moteur V6 turbodiesel BlueTEC de 3,0 L a procuré une autonomie et une confiance exceptionnelles aux conducteurs du convoi dans ces régions éloignées où les stations-service sont loin d’être nombreuses. Générant une puissance de 188 ch et un couple de 325 lb-pi, ce moteur de pointe a assuré une puissance et des performances remarquables dans toutes les conditions de conduite, tout en se distinguant par de faibles niveaux de bruit et en favorisant une excellente manœuvrabilité en toute circonstance.

Caractérisé par un intérieur confortable, un généreux équipement de série et des niveaux sonores dans l’habitacle qui sont comparables à ceux d’une voiture de tourisme, le Sprinter de Mercedes-Benz s’est avéré être un environnement particulièrement agréable pour les conducteurs qui passaient de nombreuses heures sur la route chaque jour.

« Le fourgon commercial Sprinter de Mercedes-Benz est un véhicule particulièrement polyvalent et assidu à la tâche qui peut répondre à d’innombrables besoins d’affaires et besoins industriels, et se conformer à une grande diversité d’exigences en matière de transport. Nous avons entrepris cette expédition ambitieuse avec confiance, sachant que notre fourgon est conçu pour faire face à quasiment toute situation extrême à laquelle nous pouvions être confrontés », a dit Pablo de la Peña, directeur des ventes et du marketing des fourgons Mercedes-Benz. « Nos clients comptent sur leurs véhicules, qu’ils considèrent comme une partie intégrante de leur entreprise, et bien que la plupart des conducteurs et des exploitants ne soient pas appelés à faire face à des conditions aussi extrêmes sur une base quotidienne, nous sommes fiers que le Sprinter ait conquis l’Arctique et qu’il se soit distingué par des performances aussi exceptionnelles dans certains des environnements les plus reculés et les plus difficiles que nous pouvions affronter. »

Tous les modèles Sprinter de Mercedes-Benz sont équipés d’une multitude de caractéristiques de sécurité de série qui comprennent un système de surveillance de la pression des pneus, des coussins gonflables frontaux pour le conducteur et le passager avant, des coussins gonflables de protection du thorax et des coussins-rideaux gonflables proposés en option, ainsi qu’un Programme de stabilité électronique (ESP) de pointe connu sous le nom d’ADAPTIVE ESP. Ce dispositif sophistiqué est de série sur chacun des modèles de la gamme Sprinter et aide à veiller à ce que le conducteur reste maître de la situation dans une variété de scénarios difficiles. En outre, il a été entièrement intégré au système de freinage antiblocage (ABS), au contrôle de dérapage à l’accélération (ASR), à la répartition électronique de la force de freinage (EBD), au Freinage d’urgence assisté (BAS) hydraulique, au contrôle adaptatif en fonction de la charge (LAC) et au dispositif de stabilisation de la remorque.

Le système ADAPTIVE ESP de pointe comprend aussi un algorithme d’autoapprentissage qui calcule la masse du véhicule et son centre de gravité en fonction de paramètres tels que l’accélération, la vitesse, la position de l’accélérateur et la pression de freinage. Cela permet au système de réagir avec plus de précision aux situations de conduite critiques et autorise un freinage et une accélération régulés de façon plus précise sur des surfaces où la friction n’est pas identique sur les différents côtés du véhicule. Le nouveau dispositif ADAPTIVE ESP à la fonctionnalité accrue inclut également la limitation du risque de retournement (ROM), l’intervention en cas de roulis (RMI) et le contrôle de sous-virage amélioré (EUC).

La fonction de limitation du risque de retournement (ROM) détecte des forces latérales élevées critiques dans les virages et réagit en réduisant le couple moteur et en augmentant la pression de freinage au niveau des roues appropriées. La fonction d’intervention en cas de roulis (RMI) accroît l’efficacité de l’ADAPTIVE ESP au moyen d’une intervention sur le moteur et sur le freinage dans certaines situations dynamiques telles que des manœuvres d’évitement soudaines, tandis que le contrôle de sous-virage amélioré (EUC) contribue à rehausser la stabilité lors d’un sous-virage important en s’assurant que l’avant du véhicule dévie moins vers l’extérieur dans les courbes ou lors de la prise de virages serrés à vitesse élevée.