Comment devenir un génie de la conduite automobile

LES GUIDES par Rédacteur invité, septembre 24, 2012

Conduire intelligemment, c’est avant tout respecter le code de la route. Mais c’est aussi faire preuve de prudence, de patience et de courtoisie. Voici donc quelques conseils faciles à suivre pour augmenter votre « quotient de conduite automobile ».

LA PRUDENCE AVANT TOUT

 

Gardez vos distances 

Le tiers des accidents sont des collisions par l’arrière. Or, ces collisions pourraient facilement être évitées, puisqu’elles sont généralement attribuables à des erreurs de conduite. Elles résultent trop souvent d’une distraction, d’une vitesse excessive par rapport aux conditions routières, du non-respect de la distance de sécurité, etc. Dans bien des cas, une distance suffisante entre les véhicules permettrait d’éviter le pire.

La distance de sécurité est la distance minimale qu’un conducteur doit respecter lorsqu’il suit un autre véhicule allant à la même vitesse que le sien. Pour tenir compte de notre temps de réaction, il est nécessaire de respecter cette distance. En effet, il s’écoule en moyenne une seconde entre le moment où nous percevons un danger et le moment où nous commençons à freiner. Ainsi, on estime que, pour éviter une collision lorsque le véhicule qui nous précède doit ralentir rapidement, la distance sécuritaire doit être égale au moins à la distance parcourue par un véhicule en deux secondes. En hiver, on recommande de doubler cette distance. Les conditions routières défavorables augmentent considérablement la distance de freinage.

La vitesse augmente la distance d’arrêt

Lorsqu’un automobiliste aperçoit sur la route un obstacle qui le force à freiner, il parcourt une certaine distance avant de s’immobiliser. C’est ce qu’on appelle la distance d’arrêt.

La distance d’arrêt dépend du temps de réaction et du temps de freinage. Pendant le temps de réaction, c’est-à-dire le temps qui s’écoule entre le moment où le conducteur prend la décision de freiner et celui où il pose le pied sur la pédale de frein, le véhicule parcourt une certaine distance. Le temps de réaction moyen est d’environ 1,3 seconde. À cette distance s’ajoute la distance parcourue pendant le temps de freinage, c’est-à-dire le temps qui s’écoule entre le moment où le conducteur commence à freiner et l’immobilisation complète du véhicule. Ainsi plus vous roulez vite, avant et pendant le freinage, plus la distance d’arrêt sera longue. L’usure des freins et des pneus, le poids du véhicule ainsi que le mauvais état de la chaussée sont tous des éléments qui peuvent aussi contribuer à augmenter la distance d’arrêt.

Contrairement à la croyance populaire, un système de freinage antiblocage (ABS) ne réduit pas la distance de freinage. Sur une chaussée sèche ou mouillée, cette distance est à peu près la même avec des freins ABS qu’avec des freins standards. Par contre, sur le gravier, la neige fondante et la neige, la distance de freinage est plus longue avec des freins ABS qu’avec des freins standards.

L’augmentation de la distance d’arrêt n’est pas linéaire. En effet, la distance fait plus que doubler entre 30 et 50 km/h et elle est presque trois fois plus grande entre 50 et 100 km/h. C’est principalement pour cette raison que la vitesse augmente la fréquence des accidents.

Les dépassements 

Dépasser un véhicule peut s’avérer nécessaire dans plusieurs situations. Il faut toutefois respecter certaines règles élémentaires. Ainsi, il faut notamment  :

  •  tenir compte des lignes pointillées sur la chaussée;
  • regarder si un véhicule à l’arrière s’engage dans la voie de gauche;
  • s’assurer que la voie de dépassement est libre sur une distance sécuritaire;
  • signaler à l’avance le changement de voie;
  • revenir sur la voie de droite une fois que le véhicule est dépassé, en gardant une   distance sécuritaire.

De plus, si un autre véhicule vous dépasse ou est sur le point de le faire, vous ne devez pas accélérer. Par courtoisie, vous pouvez ralentir afin de faciliter le dépassement. Enfin, rappelons qu’il est interdit de faire des dépassements successifs en zigzaguant. Un tel comportement est éminemment dangereux, tant pour les conducteurs que pour les autres automobilistes et les passagers.

PATIENCE ET COURTOISIE VALENT MIEUX QUE RAGE ET CARAMBOLAGE 

Voici quelques conseils à suivre pour rivaliser de courtoisie plutôt que de rage :

  1. Planifiez vos déplacements. Prévoyez suffisamment de temps pour vous rendre à destination.
  2. Respectez les limites de vitesse, la signalisation et les règles de la circulation.
  3. Traitez les autres usagers avec respect.
  4. Acceptez le rythme de conduite des autres usagers de la route.
  5. Soyez très attentif et prévenant envers les usagers vulnérables (les cyclistes et les piétons notamment).
  6. Faites un geste de la main pour remercier un autre usager.
  7. Faites un geste d’excuse si vous faites une erreur; vous réduisez ainsi les risques de conflit.
  8. Signalez à l’avance les virages ou les changements de voie.
  9. Pour faciliter la communication et éviter des conflits, efforcez-vous d’établir un contact visuel avec les autres usagers de la route.
  10. Gardez votre sang-froid en toutes circonstances et restez concentré sur la conduite de votre véhicule.

Et si vous avez tendance à être impatient sur la route, voici d’autres conseils à suivre pour être plus zen au volant :

  • évitez de conduire dans un état de fatigue ou de tension ou sous le coup d’émotions très fortes;
  • empruntez des routes moins achalandées, lorsque la chose est possible;
  • évitez les conversations tendues avec les passagers;
  • rappelez-vous que les fausses manœuvres des autres ne sont pas toujours conscientes ni volontaires;
  • collaborez avec les autres conducteurs.

En somme, de simples pratiques de prudence, de courtoisie et de patience suffisent à éviter bien des expériences désagréables. Pas besoin d’être un génie pour augmenter son « quotient de conduite automobile ».

BIEN CONDUIRE, C’EST PAYANT!

Un bon dossier de conduite est bien évidemment récompensé par une meilleure prime d’assurance auto. Ayant à cœur la prévention des accidents de la route et souhaitant favoriser une conduite responsable, Desjardins Assurances générales vous offre un rabais de 10 % sur votre prime d’assurance auto* si vous n’avez commis aucune infraction au Code de la sécurité routière au cours des 3 dernières années.

* Si vous êtes admissible à ce rabais et que vous êtes assuré auprès de Desjardins Assurances générales inc., il vous automatiquement accordé. Certaines conditions et exclusions s’appliquent. Les contraventions de stationnement ne sont pas prises en compte pour cette offre. Pour obtenir plus d’information, communiquez avec un agent en assurance de dommages chez Desjardins Assurances générales au 1 888 277-8726. Desjardins Assurances générales désigne Desjardins Assurances générales inc.

Sources 

  • Desjardins Assurances générales
  • SAAQ