Chevrolet Impala 2016 — Attends-moi Floride, j’arrive!

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, juillet 13, 2015

APPRECIATION DE: Chevrolet - Impala 2015

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Beatifulnesslol:
  • Appréciation générale:

La Chevrolet Impala 2015 est une grande routière. Une grande, point. Bref, pour des longues distances, c’est un choix judicieux. En revanche, elle n’est pas pour autant empotée en ville. Elle ne se gare peut-être pas dans le même espace qu’une Smart, mais elle se manœuvre drôlement bien malgré sa taille. De plus, sa consommation est tout de même raisonnable. Quatre adultes et tous leurs bagages peuvent prendre place facilement et confortablement, reste plus qu’à choisir la destination. Oubliez l’avion, l’Impala c’est la classe affaires, sans les turbulences et les nausées.

14 millions d’exemplaires plus tard

La Chevrolet Impala a déjà battu des records de ventes. Il s’en écoula même un peu plus d’un million d’unités dans la seule année 1965. Crise du pétrole, hausse de popularité des voitures importées et manque d’inspiration des designers sont autant de facteurs qui ont mené au ralentissement progressif de la popularité de l’Impala. Du moins jusqu’à l’an dernier…

Au total, plus de 14 millions de Chevrolet Impala ont été produites depuis 1958. Malgré des années 90 assez sombres, les générations ont continué de se succéder. L’Impala actuelle, soit la 10e itération du modèle, est particulièrement intéressante. D’ailleurs, chez nos voisins du sud toujours friands de grosses bagnoles, les ventes de l’Impala ont dépassé   l’an dernier celles de la Toyota Avalon, devenant ainsi la plus vendue de sa catégorie. C’est tout à fait mérité.

Toute garnie

2016 Chevrolet Impala La Chevrolet Impala 2015 est livrée d’office bien équipée, mais pour l’obtenir en version « toute garnie », ça ne coûte pas les yeux de la tête non plus. En fait, l’Impala LTZ à l’essai aurait pu faire rougir de honte certaines voitures bien plus prestigieuses avec son équipement généreux. Ne serait-ce qu’avec la chaine audiophonique avec trois ports USB, un lecteur de carte SD, la navigation et la caméra de recul, sans oublier les haut-parleurs Bose qui procurent une qualité sonore de haut niveau, c’est déjà bien. Mais ce serait sans compter le grand toit ouvrant, le système OnStar 4G LTE qui donne accès au web à nos appareils mobiles, les sièges avant chauffants et ventilés, le pare-brise et les glaces avant acoustiques et j’en passe. Évidemment, on aurait pu couper court et garnir les sièges à la hâte à l’aide d’un quelconque cuir de volaille, mais non : Chevrolet a utilisé des matériaux de qualité et le tout est assemblé avec soin. On est bien loin de l’époque où le même lot de boutons était utilisé de la Sunfire à la Corvette! Si vous n’avez pas pris rendez-vous avec un produit du Général depuis un moment et que vous cherchez une grande berline, passez voir l’Impala.

Confort et sécurité 

Si elle avale sans broncher les trous et les bosses de notre réseau routier infernal, la Chevrolet Impala 2015 n’est pas pour autant suspendue sur une suspension guimauve. En fait, campée sur ses optionnelles jantes de 20po, la LTZ mise à l’essai s’est révélée neutre en virage et sécurisante peu importe la situation. Pas de doute, cette dixième génération est la meilleure.

2016 Chevrolet Impala LTZ Sous le capot, on retrouve un V6 de 3.6 litres développant un peu plus de 300 chevaux et permettant à l’Impala de se mouvoir sans traine. La transmission à six rapports qui l’accompagne est d’une grande douceur et fonctionne en toute transparence. D’ailleurs, tout nous semble feutré au volant de cette grosse Chevrolet. Elle est assez imposante et confortable pour plaire aux nostalgiques, mais assez moderne et dégourdie pour rejoindre des acheteurs plus jeunes.

Fiche technique de la Chevrolet Impala 2015 

Prix de base 28 795 $

Prix du modèle essayé 44 535 $

Entraînement : traction

Moteur : 6 cyl. en V, DACT, 3.6 L, 305 chevaux, 264 lb-pi de couple

Boîte : automatique, 6 rapports