Ces insupportables écolos

par Jacques Duval, mars 21, 2012


Tesla-Model-S-2012Je n’entretiens aucune inimitié pour ceux et celles que l’on appelle « les écolos ». À preuve, l’un de mes bons amis n’est nul autre que Daniel Breton avec qui j’ai animé une chronique sur l’automobile pendant 3 ans à Radio-Canada avant que le parti Québécois lui mettre le grappin dessus comme candidat aux prochaines élections. Daniel est un ardent écologiste qui a la qualité de ne pas parler à tort et au travers comme trop de ces indécrottables fainéants qui ne cessent de colporter des faussetés et de réagir à tout commentaire qui ne va pas selon leur entendement.

L’affluence de p’tits Jos Connaissant dans ce milieu est effroyable. Il suffit d’écrire un article, favorable ou non à la voiture électrique, pour que l’on vous tombe dessus à bras raccourcis. Il ne faut pas toucher, semble-t-il à la sacro-sainte Tesla que l’on semble considérer comme la plus grande innovation automobile depuis les essuie-glace à balayage intermittent.

La marque a son fan club, c’est visible, et ses membres sauront vous renvoyer à tel ou tel site Internet obscur si vous avez le malheur de dire un seul petit mot à l’encontre des produits Tesla. On parle de complot, de machinations et ne vous avisez surtout pas de traiter de la Volt comme d’une voiture électrique, car vous risquez d’être considéré comme le pire des ignorants. Ces fanatiques ont aussi une façon tellement arrogante de s’exprimer qu’ils feront probablement plus de mal que de bien à la cause de la voiture électrique.

Selon eux par exemple, je suis un vrai faux écolo, une insulte gratuite quand on sait que la plupart de mes articles tentent d’abord de démystifier la technologie et, en second lieu, de faire le point entre les vertus et les revers des voitures, tantôt hybrides, tantôt électriques. Si tout le monde se donnait la main au lieu de jouer les experts, l’environnement ne s’en porterait que beaucoup mieux. Et, entre vous et moi, c’est d’abord ce qui compte.

8 réflexions au sujet de « Ces insupportables écolos »

  1. Je ne suis pas un spécialiste de l’environnement ni de la voiture électrique. La question que je me pose est la suivante : Une voiture électrique qui est rechargée a partit d’électricité provenant d’une centrale thermique ne pollue t’elle pas? Il y en a beaucoup en Amérique du nord. Mais ca peut déplacer la pollution de la ville vers la campagne ou sont situées ces centrales polluantes.
    Pour revenir à certains cocos de l’environnement, j’ai rencontré il y a une vingtaine d’année un représentant de Greenpeace qui était contre les centrales hydro-électrique. Ca dérangeait la faune et les habitants des régions nordiques. Je veux bien le croire, mais n’est ce pas ce qui est le moins dommageable pour l’environnement?

  2. Je vous supporte monsieur Duval! Dans le domaine énergétique, même les experts n’arrivent pas à un consensus. Dans ce contexte, vaut mieux travailler ensemble sur des solutions plutôt que de se quereller!

    À Ben: vous avez raison de dire qu’une voiture électrique rechargée en Amérique du Nord (hors Québec) demeure une voiture fonctionnant aux hydrocarbures. Notons cependant qu’une turbine au gaz naturelle moderne est beaucoup plus efficace qu’un moteur à piston d’automobile. Pour avoir une vision globale il faudrait aussi comparer le transport de l’électricité jusqu’à votre demeure versus le transport de l’essence à jusqu’à votre station service. Bref, c’est jamais tout blanc ou tout noir!

  3. Pour les centrales thermiques, soit au charbons (ce qu’il y a le plus aux USA et dans le monde), les gens ne calculent que ce qu’émet la centrale, mais ne pas perdre de vue qu’il faut des mines pour l’extraire ce charbon, le traiter et l’acheminer aux centrales. Extrêmement polluant tout ça !

  4. Dans mon cour de mécanique on m’a aussi dit qu’une batterie actuel n’est recyclable qu’a 80%, donc 20% de chaque batterie chez le yable a chaque fois!

  5. Dans mon livre à moi, le nerf de la guerre devrait être la sensibilisation et l’éducation des acheteurs d’automobile.

    Je suis un mordu, j’adore tous les types. Je viens du Saguenay et j’aimerais avoir un Jeep pour explorer les grands espaces.

    Cependant quand vient le temps de choisir un véhicule, je crois qu’il faut y aller selon ses besoins. Je suis célibataire. Alors j’ai décider de m’acheter une Fiat 500. Luxueuse, amusante et économique.

    Je vois l’hybride comme un compris. Comme pour le plastique recyclable. Il est recyclable, alors à quoi bon s’en passer.

    La meilleure solution est la RÉDUCTION. Alors, si tout le monde avait un véhicule à la mesure de ses besoins, et uniquement ses besoins, on parlerait même pas de crise énergétique…

    • Faudra certainement en arriver la . Tu as le droit d’acheter SEULEMENT selon tes besoins . Plus de gros pick-up pour la petite madame tout seul ( parce qu’a trouve ca plus sécuritaire ) . Mais certain appelle ca du communisme , y’a qu’a entendre les gens qui peste contre la petite hausse de plaque que subissent tout propriétaire de cylindrée supérieur a 4.0 litres .

  6. Bonjour a tous La question est quoi faire & comment le faire ????
    Nous sommes passer au Vert dans la messure du possible (notre capacité de $$) Résulta; tondeuse 100% élec., voiture Hybrid, controle intelligent systeme chaufage, toilette a resevoir eco, Controle intelligent & élc. du robinet de cuisine, recyclage au max. & en avril une 2e voiture Hybrid, achat diver produit recyclé…. oui sa nous coût plus cher ! Mais nous sommes verment pas plus pauvre :) Une famille du Qc. (5 per) … il y des gens proche de nous qui n’y croie pas encore en 2012 *** Donc ne font rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>