Buick Verano Turbo 2013 – Au-delà des attentes

ESSAIS ROUTIERS par Daniel Charette, April 10, 2013

APPRECIATION DE: -

  • Consommation:
  • Qualite-prix:
  • Esthetique:
  • Confort:
  • Performance:
  • Beatifulnesslol:
  • Appréciation générale:

General Motors nous a habitués depuis longtemps à des variations sur un même thème. Le résultat était parfois discutable car la base ne se prêtait pas toujours au rôle qu’on voulait lui faire jouer. Vous vous souvenez de la triste Buick Skylark et même de la Cadillac Cimarron, élaborées à partir de la Chevrolet Cavalier? Eh bien oubliez tout ça : la Verano est bien plus qu’une Cruze en habit du dimanche. 

La Verano reprend l’architecture de la Chevrolet Cruze, mais il faut souligner que cette dernière bénéficie d’un châssis solide, ce qui représente un bon point de départ. Malgré cela, les ingénieurs ont revu plusieurs aspects afin d’améliorer le comportement routier, le confort et l’insonorisation. Force est d’admettre qu’ils ont réussi. La Buick Verano est un véritable cocon et filtre efficacement les bruits extérieurs. Même le moteur turbocompressé performe en silence. 

Amusante à conduire 

À voir l’emblème Buick, on pense de facto avoir affaire à une berline à la suspension en guimauve et aux qualités routières s’apparentant à un char allégorique. Heureusement, ce n’est pas le cas. La Verano Turbo 2013 est amusante à conduire. Oui, vous avez bien lu. La direction donne un bon compte rendu de la route, en plus d’être directe et pas trop démultipliée. En un peu plus de deux tours, on passe d’une butée à l’autre, une caractéristique appréciable en milieu urbain. Aussi, on pourrait craindre que le moteur turbocompressé transforme cette traction en véritable anguille qui tente de filer de tous côtés en accélération. Eh bien non. Chapeau à General Motors qui réussit ici à insuffler une bonne dose de puissance à une berline à roues motrices avant sans en rendre le comportement routier dangereux. Certains constructeurs devraient suivre l’exemple. 

De bon goût 

Soit je me fais vieux, soit Buick est parvenu à rajeunir l’habitacle de ses voitures et de faire dans le luxe de bon goût avec la Verano Turbo. Il y a toujours un peu de chrome et de bois, mais c’est élégant et l’ensemble est moderne. Certaines teintes comme sable et moka font même un heureux mélange qui n’est pas sans rappeler quelques créations européennes. La nacelle des instruments est claire (si jamais la clientèle avait une vision imparfaite) et particulièrement jolie le soir venu. Ce qui est beaucoup moins facile à comprendre, c’est la navigation dans l’ordinateur de bord. On voit certains menus, mais on ne sait trop quelle touche utiliser pour y parvenir. La pression sur le pourtour de la molette principale pour confirmer certaines actions n’est pas un mouvement qui nous vient naturellement non plus. Ce système requiert trop d’attention de la part du conducteur qui risque alors de ne pas en dédier suffisamment à la route. 

Les sièges avant garnis de cuir offrent un bon maintien et chauffent rapidement. Idem pour le volant, lui aussi chauffant. Les places arrière sont quelque peu exigües, quoique confortables pour des personnes de petite taille ou des enfants. Par ailleurs, le coffre est généreux pour la catégorie, mais le seuil est relativement élevé.

L’image de marque

Seul l’avenir nous dira si la Buick Verano aura du succès, mais chose certaine, si ce n’est pas le cas, ce ne sera pas faute de moyens. Elle est bien pensée et bien construite, en plus d’offrir beaucoup d’équipement pour le prix demandé. Son plus lourd handicap est incontestablement d’être une Buick. À l’inverse, Honda n’a pas, à mon avis,poussé l’exercice aussi loin que GM au moment de transformer sa Civic pour en faire l’Acura ILX. Pourtant, elle risque de bien se vendre auprès d’une clientèle qui veut rouler en Acura. Et vous, ça vous branche Buick?

Fiche technique de la Buick Verano Turbo 2013

  • Prix de base 22 895 $ 
  • Prix du modèle essayé 33 420 $ 
  • Entraînement : traction 
  • Moteur : 4L, DACT, 2 L, turbocompressé, 250 chevaux, 260 lb-pi de couple 
  • Boîte : Automatique 6 rapports