Le magazine Motor Trend, qui depuis 64 ans, décerne le prix de la voiture de l’année vient de surprendre le milieu automobile en décernant cet honneur pour 2013 à une voiture dont on a beaucoup entendu parler, mais que nous connaissons très peu, la Tesla S électrique. Non seulement, je la connais peu, mais je n’ai jamais eu l’occasion de la conduire, ce qui m’empêche de commenter la valeur de ce prix au plan technique..

De prime abord, les prix de ce genre sont habituellement réservés à des voitures « grand public » et l’une des règles du jury de « la voiture nord-américaine de l’année » est de ne pas se laisser séduire par des modèles dont les prix et les performances sont hors d’atteinte pour le consommateur moyen. Or, une Tesla S dotée de son système de batteries le plus performant (500 km d’autonomie) coûte 69 900 $ et ce prix peut grimper jusqu’à 97 900 $ si l’on a une forte propension pour les options. Le modèle le moins performant se vend 49 900 $, mais son rayonnement n’excède pas 230 km. Bref, on est loin de la voiture du peuple.

Motor Trend a souvent fait preuve de flagornerie dans sa distribution du titre de voiture de l’année dans le but évident de soigner ses vendeurs de publicité. Ce n’est plus le cas de nos jours, mais on peut tout de même s’interroger sur le bien fondé de choisir un modèle d’une technologie NON ENCORE ÉPROUVÉE d’un constructeur à l’avenir incertain comme « voiture de l’année ». Surtout que la cuvée automobile  2013 est particulièrement riche en produits de qualité plus abordables. Ce qui m’amène à vous demander si vous êtes pour ou contre la nomination de la Tesla S électrique comme « voiture de l’année ».

11 réflexions au sujet de « Blogue de Jacques Duval – Voiture de l’année? Un choix discutable. »

  1. La seule raison que je vois pour ce prix est la protection de l’investissement du Gouvernement Americain dans la compagnie. Tesla et Fisker sont beneficiaires d’un beau motton du “Guvmint” comme les “Rednecks” l’appelent. Le probleme avec les subventions est qu’ils peuvent “tirer la plogue” a tout moment, c’est pour ca que j’ai reticence a aller travailler pour une telle compagnie. Un ami m’a offert de me referer chez Fisker, l’an passe, et j’ai refuse. Tesla m’a contacte il y a pres de deux ans, a ce moment c’etait interressant, mais ils ont mis le projet sur la glace pour un temps; pas plus tard que la semaine passee, ils m’ont rappelle pour un contrat, je ne les ai meme pas rappelle, je ne crois pas que travailler pour une compagnie a production limitee soit un bon choix dans ma situation actuelle, le temps supplementaire serait de courte duree, et ici les contracteurs ont le surnom de “Overtime Whore”. Tout ca pour dire, tu as raison, c’est loin d’etre la voiture du peuple, et je suis pret a gager sur le pourquoi. La seule solution logique pour le futur serait l’achat de Tesla par une compagnie a production de masse Americaine avec les reins solides, et en ce moment, ca me coute de le dire, je vois juste Ford.

  2. Entre le style d’une Leaf à $40,000 pour 160km d’autonomie et celui d’une Tesla à $50,000 pour 230Km, je choisirais la Tesla.

    Ces derniers ont connus des débuts passablement difficiles, mais continuent de s’implanter, et rares sont les petites entreprises du genre à percer le marché au point d’envier ceux des lignes majeures qui s’ajoutent à ce créneau.
    C’est peut-être ce point qu’ils ont voulu souligner.
    Et pourquoi pas, à mon avis ils méritent ce titre, ils ne l’ont pas volé.

  3. Petite précision : La Telsa S coute 49900$ aux USA après la ristourne de 7500 $ du gouvernement. La Leaf est approximativement 36000$ avant la ristourne de 7500$. Donc près de 29000$. Ca fait tout de même 20000$ de moins.
    Mais je demeure d’accord, la Telsa S mérite son titre selon moi, même si ce n’est pas une voiture pour tous. C’est la technologie de l’avenir au présent.

  4. 40,000 pour une Leaf? Definitivement j’irais pour la Tesla, surtout qu’elle a des affinites avec Aston-Martin qui est pour moi la plus belle voiture. Esperons juste que le gouvernement sera pas stupide et les supporteras jusqu’a ce qu’ils produisent en masse et soient viable. Ca ne change toujours pas le fait que ce n’est pas la voiture du peuple encore, le bas de gamme a une plus faible autonomie et est moins interessant point de vue economie. Mais ca change rien, si j’etais pret a payer 50,000 pour une voiture, je ne m’arreterais pas trop longtemps la-dessus, c’est une superbe voiture, au moins elle ne ressemble pas a toute les autres, un profane peut juste la confondre a Fisker, Aston-Martin et peut-etre Maserati. Je dis bien un profane, comme ma Anne, qui ne voit pas la difference entre une Camaro et un Challenger.

  5. Beaucoup pensent que ce titre est mérité et que Jacques Duval sort encore sa casquette de va-t-en-guerre polémiste et j’aurais signé à deux mains, certain aussi que c’est là la technologie de demain, du moins jusqu’à aujourd’hui.

    En effet, personne ne contestera que le moteur a combustion est de loin le plus pratique pour le consommateur, le plus rentable pour les gouvernements et les pétrolières.
    De même, un québécois roulant avec une voiture électrique n’est pas un problème mais quand il y aura un million de québécois qui devront recharger leur voiture durant la nuit, je me demande bien où irons nous chercher une telle quantité d’énergie.
    Imaginez alors davantage et l’on comprend rapidement la quasi impossibilité de survie pour cette technologie à moins évidemment de construire des centrales nucléaires à qui mieux mieux.

    Ma conviction passée pour l’électrique venait principalement du peu de pétrole en réserve et de la trop grande dépendance au pétrole des pays occidentaux.

    Or, ce matin j’ai acquis la conviction que l’avenir n’est pas à l’électrique mais bel et bien toujours aux moteurs a combustion tel que le diesel très propre du genre BlueEfficiency de Mercedes.
    Cette soudaine conviction me vient d’un article lu ce matin dans la presse automobile française, j’ai donc recherché sur le net davantage d’informations que je vous livre ici.

    http://www.lepoint.fr/auto-addict/innovations/l-apres-petrole-est-deja-la-02-10-2012-1512571_652.php

    Après la lecture de cet article on comprend mieux pourquoi Audi trainait la patte au niveau voiture hybride et électrique.
    La nomination donc de véhicule de l’année me semble donc également douteuse et sans le moindre avenir.

    Je révise donc mon jugement concernant les voitures électriques, je présente mes excuses à Jacques Duval pour l’avoir apostrophé par le passé sur ses convictions négatives concernant l’avenir des voitures électriques et je conclus en disant youpie et vive le diesel propre et un après pétrole des plus rapides pour ce nouveau pétrole avec lequel les pays occidentaux ne seront plus dépendants mais producteurs.

  6. J’ai commente il y a belle lurette que, si jamais ily a proliferation de voitures electrique, Hydro-Quebec forcera les usagers a installler un second compteur, et cet usage sera facture a un different prix qui, naturellement, sera legerement au dessous de l’essence et fluctuera de meme. Je gagerais un motton.

  7. Avant de dire des sottises, il faudrait se renseigner.

    1- Au Québec, a consommation de 1 million de voitures électriques correspondrait à :
    • la production d’électricité annuelle d’une centrale hydroélectrique moyenne (comme la centrale de l’Eastmain-1) ;
    • ou 3 térawattheures ;
    • ou moins de 2 % des ventes d’électricité au Québec en 2009.
    Source : http://www.hydroquebec.com/electrification-transport/chiffres.html

    2- Avec les nouveaux compteurs intelligents de l’Hydro, les tarifs risquent de changer selon la période de la journée. Mais il y aura juste a programmer la charge aux heures creuses.

    3- Les chargeurs peuvent se brancher n’importe ou dans la maison, même sur la prise 240 volts du poêle ou de la sécheuse, donc je ne vois pas comment on pourrait taxer les recharges spécialement pour les voitures électriques a moins de taxer le séchage de la lessive.

    4- Actuellement , au Québec, ca coute 0,80 $ pour charger au complet une Chevrolet Volt par exemple. Juste le sèche cheveux de mes filles dépense plus en énergie.

    Nous avons deux Mercedes à la maison, donc pas des maniaques de l’électricité, mais il faut être au moins objectif envers les autres options que le pétrole.

  8. C’est ca le probleme. Regardes ce que le Gouvernement a fait avec la TVQ qand la TPS a ete instauree, et lorsqu’elle est augmentee, regardes ce qu’ils font avec les taxes sur l’essence. Lorsqu’un avantage au consommateur est trop allechant, c’est un simple cas “d’offre/demande”, si on est habitue de “budgeter” 600.00 par mois en essence, tu peux etre sur que ca sera pas long que quelqu’un va gruger dans ton economie, sur qu’il en restera assez pour que ca vaille la peine, mais ils vont prendre leur part. C’est pas de la paranoia, j’ai pas de carte de Green Peace, c’est juste du cynisme realiste. Hydro-Quebec pourrait juste vendre moins a New-York, mais ce serait pas aussi payant. Come on, je prend l’avion pour Montreal Jeudi pour visiter mes parents, il faut que je “bitche” un peu contre le gouvernement qui prends pas soin de vos retraites ha ha.

  9. J’approuve monsieur Duval. La Telsa S ne mérita pas son titre de voiture de l’année. Ce n’est PAS une voiture écologique.

    Leçon de phisi

    Elle pèse 2 tonnes métrique!

  10. J’approuve monsieur Duval. La Telsa S ne mérita pas son titre de voiture de l’année. Ce n’est PAS une voiture écologique. La Telsa S pèse 2 tonnes métrique (4600lbs)!

    Physique 101
    À vitesse égale, il est plus énergétique de déplacer une voiture légère.

    À masse égale, une voiture électrique, à essence et diesel consommerons la même quantité d’énergie lors d’un trajet donné.

    L’efficacité du système peut toutefois améliorer le bilan (rendement du moteur, pneus, aérodynamique)

    Au États-Unis, 90% de l’électricité est produites dans des centrales thermiques (nucléaires, au gaz naturel, au charbon). Quand on recharge sa voiture électrique, on brule quand même un hydrocarbure.

    Conclusions :
    Une voiture électrique de 2 tonnes (la Telsa S) est moins énergétique qu’une petite Honda Cr-Z. Par contre, elle est plus énergétique qu’une grosse Chrysler 300.

  11. A ce compte la, il faut regarder le rendement des pétroliers qui traversent l’océan pour se rendre aux raffineries du Québec, des raffineries, des camions citernes qui transportent 40 tonnes d’essence aux stations services aussi loin qu’au Saguenay et Gaspésie, , etc.qui en plus défoncent le réseau routier. On peut s’amuser bien longtemps si on désire. Le transport de l’électricité crée une pollution visuelle, mais le rendement est infiniment supérieur à tout ce qui vient du pétrole, Quant aux centrales thermiques, c’est pas vraiment d’un grand rendement, mais il est supérieur au rendement d’un moteur d’automobile. C’est pourquoi que les locomotives utilisent des génératrices au diésel pour faire tourner des moteurs électriques qui assurent la puissance aux roues. Le couple d’un moteur électrique est de beaucoup supérieur à celui d’un moteur a essence pour une même quantité d’énergie dépensée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>