Audi Allroad 2001 : L’Allroad n’est pas une Audi ordinaire

ESSAIS ROUTIERS par Sylvie Rainville, juillet 3, 2001

Il y a actuellement un très grand choix d'utilitaires sportifs sur le marché. Mais ce n'est pas tout le monde qui veut d'une grosse camionnette avec d'énormes pneus et une suspension rigide. Certaines gens préféreraient une familiale de luxe avec quelques capacités hors route. Dans ce cas, il y a aussi quelques-uns de ces véhicules sur le marché mais peu, voire aucun, n'affichent les caractéristiques de la nouvelle Audi allroad. Voyez-vous l'allroad est un véritable tout-terrain qui se cache sous la robe d'une familiale de luxe.

Pour en arriver à un résultat aussi surprenant, Audi a dû utiliser son imagination. Ce constructeur allemand a donc débuté avec la coque d'une A6 Avant, qui fut considérablement renforcée, et lui a ajouté une finition extérieure unique et reconnaissable. Ce qui se démarque, cependant, c'est la façon que Audi a su faire de cette auto un véritable Transformer, un peu comme ces jouets d'enfants transformables. D'abord, Audi a doté sa familiale d'une traction intégrale comme le font bien d'autres constructeurs. Mais il n'a pas changé ce moteur V6 bi-turbo 2,7 litres de 250 chevaux combiné à une boîte automatique à cinq rapports. Celle-ci peut conserver sa fonction première ou alors, le conducteur peut changer manuellement les rapports ou, mieux encore, il peut passer les vitesses et rétrograder à l'aide de commandes au volant, à la manière Tiptronic. Ceci m'a permis de passer de 0 à 100 km/h en quelque 8,5 secondes. Ce ne sont pas là des performances de voiture de course, mais c'est suffisant pour suivre le flot de la circulation et plus. Les reprises sont plus rapides ce que j'ai pu apprécier plusieurs fois. Ce qui différencie l'allroad des autres “ hybrides ”, c’est sa suspension unique. Audi a, en effet, dévelolopé un système qui se démarque de ce qui se fait en général. Cette suspension peumatique peut varier la garde au sol selon quatre niveaux qui varient de 5,6 pouces ou 14,2 cm à 82 pouces ou 20,8 cm, selon la route ou le sentier. Le conducteur n'a qu'à choisir à partir d'une commande au tableau de bord. Cette caractéristique place l'allroad en situation d'avantage face à des concurrentes comme la BMW X5 et la Land Rover Discovery. En effet, l'allroad peut “ s'asseoir ” sur la route pour la meilleure tenue de route possible ou se soulever pour passer les obstacles. Mieux encore, tout peut se faire automatiquement vu que l'allroad peut ajuster elle-même sa garde au sol si le conducteur choisit le mode automatique.

Et afin d'obtenir la meilleure traction possible, Audi a ajouté l'antipatinage et le système de stabilisation en équipement standard. En ce qui a trait aux pneus, Pirelli et Goodyear ont développé des pneus spéciaux pour l’allroad, un 225/55HR17 H avec des caractéristiques routières et hors route. Ils sont montés sur de belles jantes de 17 pouces. Mais c’est l’intérieur qui attirera l’attention de plus d’un acheteur. Il présente une combinaison de cuir, bois et un dessin qui allie confort et élégance. Le tableau de bord est d’une conception exceptionnelle et l’instrumentation est facile à lire. Cette caisse de familiale peut accepter cinq personnes à son bord et il y a suffisamment d’espace à l’arrière pour y charger 73,2 pieds cubes de cargo. Le plancher est plat et facile à charger en autant que la suspension ne soit pas trop haute. Et même là, cette opération ne devrait pas être si difficile.

Sur la route, l’allroad est si facile à conduire qu’on se rend à peine compte qu’il s’agit d’un croisement entre une familiale et un utilitaire sportif. La voiture est confortable et rapide, et elle donne au conducteur et à ses passagers une sensation de sécurité. En parlant de sécurité, on trouve dans l’allroad la plupart des éléments de sécurité d’une voiture moderne incluant les sacs gonflables latéraux qui servent de rideaux en cas d’impact latéral. Ils restent gonflés pendant quelques secondes en cas de capotage. Il y a même dans cette auto un ensemble de températures chaudes qui utilise un toit ouvrant en verre, qui agit comme capteur solaire pour donner l’énergie nécessaire au système qui doit rafraîchir l’habitacle quand il fait chaud. Hors route, vous avez dit? Oui monsieur! Si le problème de suspension a été réglé par la technologie originale de l’allroad, les éléments mécaniques sous le châssis sont alors protégés par des plaques de protection, comme tout bon véhicule hors route doit l’être. Les pneus Pirelli de ma voiture d’essai ne m’ont pas semblé aussi agressifs qu’ils auraient dû être pour un tel usage, mais une courte balade dans un petit sentier local fut suffisant pour me prouver qu’ils sont capables de mouvoir l’automobile dans une telle situation.

Enfin, ce qui ressort le plus de ce véhicule, c’est sa ligne des plus originales. Audi a réussi à conserver l’identité de la marque à cette voiture, tout en lui donnant un look agressif qui intègre ses capacités hors route et ses origines européennes. Ce n’est pas une familiale, ce n’est pas une camionnette, c’est… une allroad!