Acura ZDX 2010 : objet roulant non identifiable

ESSAIS ROUTIERS par Sylvie Rainville, May 5, 2010

Mis à part la calandre, le ZDX ne ressemble à aucun autre modèle Acura ou Honda. Un bel effort du constructeur pour se démarquer du lot vous direz. Toutefois, le résultat de cette fusion entre un coupé sport et un VUS n’est pas très réjouissant si je me fie aux commentaires reçus durant ma période d’essai.  Au contraire des BMW X6 et Infiniti FX, le ZDX repose sur les bases d’un camion, le MDX.  Mais comme il vise à séduire les acheteurs sans enfant qui trouvent son grand frère un peu trop gros et trop utilitaire, les concepteurs ont remodelé ses formes pour lui donner une allure de coupé sport grossi aux hormones.

Fait étrange, la seule personne à avoir réagi positivement au véhicule ne fait pas partie du public cible.  Il s’agit de Loïc, mon neveu de six ans qui, à la vue du ZDX, était impatient de prendre place à bord. « Wow! On dirait la voiture de Batman! ». Il est le seul à avoir apprécié le compartiment des passagers à l’arrière, et ce, malgré le manque d’espace et le peu de dégagement pour la tête. Loïc est également le seul à ne pas s’être cogné la tête en tentant de monter à bord.  Ma belle-sœur s’est heurté le crâne trois fois dans la même journée avant d’avoir sa leçon.

Mon conseil : destinez les places arrière à deux de vos ennemis… ou trois, si vous les détestez vraiment!  Ils risquent une commotion cérébrale en accédant au véhicule en raison de la ligne du toit peu élevée et descendante à l’arrière.  Les portières arrière qui dissimulent des poignées, sont étroites, ce qui rend la tâche encore plus acrobatique.

Personnellement, je n’aime pas le look de ce véhicule. On dirait que l’avant ne va pas avec l’arrière. Regardez le bien de profil.  Mais tous les goûts sont dans la nature, comme le dit le proverbe. Cependant, je m’interroge.  Pourquoi ne pas opter tout simplement pour un coupé?  Lors de sa métamorphose, le ZDX a perdu de ses qualités utilitaires et fonctionnelles et a gagné tous les défauts d’un coupé, y compris le manque de visibilité latérale et arrière. Si vous tenez à tout prix à la traction intégrale, elle équipe de série la Audi A5 et elle est maintenant offerte sur le coupé G37 d’Infiniti.

Mes commentaires sur le design auraient pu être pires.  Cependant j’ai appris qu’il avait été réalisé par une femme dans la vingtaine – alors je me garde une petite gêne. Il faut préciser que la styliste devait conjuguer avec la calandre peu gracieuse de la famille Acura.  Bon d’accord, vu de haut le ZDX a belle apparence avec son toit panoramique pleine grandeur.  Ce dernier fait partie de l’équipement de série. Il est doté de pare-soleil rétractables.

Mais en tant que femme, je suis déçue. J’aurais souhaité que la designer soit plus près de nos besoins. Quel que soit le type de voitures, nous apprécions l’aspect fonctionnel. Où est donc l’emplacement réservé au sac à main? Sérieusement, si j’investis 55 990 $ (prix de base) dans un véhicule, j’aime bien pouvoir monter à bord sans tacher mes vêtements.  Le seuil des portières est conçu de telle façon qu’il est impossible d’accéder au véhicule sans couvrir ses bas de pantalons de poussière ou de les tacher de boue par une journée de pluie. J’ai aussi tenté l’expérience habillée d’une robe. Disons seulement que mon entrée et ma sortie du véhicule n’avaient rien d’élégant. PS : moi aussi, je me suis pété la tête!

Après avoir fait le tour de tous les aspects négatifs, allons-y sur une note plus positive.

Un habitacle somptueux

Dans l’habitacle, en autant que vous soyez à l’avant, vous serez traité comme un roi ou une reine. Normal après tous ces efforts pour monter à bord. À l’intérieur, les amoureux du détail et du raffinement seront comblés.  Le cuir Milano piqué main épouse parfaitement les formes du tableau de bord, de la console centrale et des panneaux de portières. Le volant est inclinable et télescopique, ce qui permet au conducteur de trouver rapidement une position de conduite optimale. Et les sièges sont très confortables, même sur de longs trajets.

Le volet technologique inclut de série le système mains libres HandsFreeLink, la connectivité Bluetooth, un système audio puissant avec lecteur de CD, une radio AM/FM/XM et une prise d’entrée audio USB avec iPod intégré. Si ce n’est pas suffisant, les amateurs de gadgets pourront opter pour l’ensemble technologique au prix de 59 590 $. Cet ensemblei comprend plusieurs caractéristiques supplémentaires dont un système de navigation avec reconnaissance de la voix bilingue, un système audio ambiophonique Acura/ELS Surround et une nouvelle caméra de recul grand angle – une caractéristique recommandée en raison de la faible visibilité arrière.

L’équipement de série est abondant comme on doit s’y attendre dans le cas d’un véhicule de ce prix et de cette marque. Le hayon électrique s’ouvre sur un compartiment de chargement de 745 litres, ce qui est tout de même un peu plus généreux que la BMW X6 (570 litres). Les sièges arrière se rabattent, ce qui augmente la capacité à 1 580 litres. À titre de comparaison, la capacité de la Honda Fit, sièges arrière repliés, est de 1 622 litres.

L’équipe de conception a déployé des efforts pour réduire les bruits et les vibrations dans l’habitacle.  Un tissu spécial de sept couches a été placé sur le soubassement de carrosserie. En outre, les concepteurs ont utilisé un système d’annulation du bruit qui détecte le bruit du moteur et l’annule en émettant des fréquences opposées.

Un moteur à la fois doux et fougueux

À l’Instar du MDX, le ZDX est animé par un V6 de 3,7 litres qui déploie une cavalerie de 300 chevaux et produit un couple de 270 lb-pi. Cependant, cette motorisation est jumelée à une nouvelle transmission automatique à six rapports avec un sélecteur de vitesses monté sur le volant qui favorise une meilleure consommation de carburant. La puissance est au rendez-vous et les changements de vitesses se font en douceur.

Bien entendu, le système toutes roues motrices super-maniabilité (SH-AWD) exclusif à Acura est bien offert de série.

La conduite s’apparente plus à celle d’un VUS que d’un coupé.  Néanmoins, le véhicule adhère bien à la chaussée dans les virages serrés. La suspension, indépendante à l’avant et à l’arrière, est juste assez ferme, ce qui contribue à une meilleure tenue de route. Malgré tout, les occupants ne sont pas secoués comme des pommiers sur les imperfections de la route. La direction est précise et offre une bonne sensation de la route.