Acura RDX 2007 : un turbo sous le capot

ESSAIS ROUTIERS par Jean-François Guay, avril 3, 2007

Stimulé par le succès qu’elle remporte avec son gros MDX, la marque Acura en remet cette année et s’inscrit dans la catégorie des multisegments compacts avec le RDX. En effet, il faut voir les nombreux MDX campés dans les stationnements souterrains des différents hôtels de Mont-Tremblant pour réaliser que la marque de luxe de Honda a conquis le porte-feuille d’une clientèle active et fortunée.

Au premier coup d’œil, pas de doute possible, il s’agit bel et bien d’un véhicule Acura. La calandre, les flancs, et les feux arrière du RDX ont tous un lien étroit avec le MDX. Pour le situer par rapport à son grand frère, le RDX est 25,4 cm plus court, 12,5 cm moins large, et 17,7 cm moins haut. De même, comparativement au MDX, le RDX n’offre pas de troisième rangée de sièges.

Un clône du Honda CR-V ?

Ceux qui pensent que le RDX s’apparente plutôt à un CR-V endimanché, seront surpris d’apprendre que le RDX propose un empattement (+3 cm) et une longueur (+8,2 cm) plus importante. Toutefois, il est moins haut que son cousin à cause de sa garde au sol moins élevée (-3,3 cm).

Quant à l’habitacle, il est moins vaste et dégagé pour les passagers avant (à cause de la console centrale) et le volume du coffre n’offre un espace de chargement que de 787 litres contre 1011 litres dans le CR-V. Pour les sports de glisse, il est dommage que les concepteur du RDX n’aient pas cru bon de retenir les services de la banquette divisée 40/20/40 du CR-V. Scindée 60/40, la banquette du RDX n’accueille qu’un seul occupant à l’arrière advenant que les skis et les planches sont rangés à l’intérieur. Pour profiter au maximum du RDX en famille ou en amis, il est donc souhaitable d’installer un porte-skis de toit.

Alors que son principal adversaire, le BMW X3, propose deux configurations de son moteur six cylindres de 3 litres (215 ou 260 chevaux) sous son long capot, le RDX confie sa propulsion à un quatre cylindres turbocompressé de 2,3 litres. Développant 240 chevaux à 6000 tr/min et un couple de 260 lb-pi à 4500 tr/min, ce moteur assure des performances intéressantes (0 à 100 km/h en 7,8 secondes) et une consommation raisonnable (11,8 litres aux 100 km). Toutefois, le conducteur devra apprendre à moduler la pédale d’accélérateur afin de tempérer le caractère bouillant du turbo dont la puissante cavalerie arrive tout d’un bloc, sans crier gare!

À l’instar du Honda CR-V et des nouvelles tendances, la seule transmission offerte est une boîte automatique à cinq rapports. Les inconditionnels de la boîte manuelle devront regarder du côté du BMW X3. Un caprice qui vaut plusieurs milliers de dollars puisque le prix du X3 3.0i de base (215 chevaux) débute à 45 300$ alors que le RDX tout équipé commence à 41 000$. La différence de prix sera encore plus importante avec le X3 3.0si (260 chevaux) de base qui se vend à partir de 50 900$!

La version «Tech» du RDX à 45 000$ comprend un système de navigation, un système téléphonique Bluetooth, une chaîne audio de 410 watts à 10 haut-parleurs, et un système d’affichage multi-info.

Somme toute, le RDX est un amalgame entre le CR-V et le MDX, soit : le gabarit et l’économie d’essence du premier, et les performances et la tenue de route du second. Le rouage intégral SH-AWD, inauguré sur la berline RL en 2005 et repris par le récent MDX, est de série.

Ce système que nous avons mis à l’épreuve sur les routes mouillées voire inondées de Tremblant lors de notre journée printanière de glisse, a permis de constater son efficacité à distribuer la puissance entre les essieux avant et arrière, et entre les roues arrière droite et gauche dans les courbes. Par ailleurs, les systèmes de stabilité et de contrôle de la traction sont également de série.

Mont-Tremblant

Avec un total de 94 pistes, Mont-Tremblant est une montagne des Laurentides qui peut combler tous les amateurs de glisse : 17% des pistes sont pour débutant, 33% des pistes sont de calibre intermédiaire, et 50% des pistes sont destinées aux experts. Élevée sur une hauteur de 875 mètres et offrant une dénivellation de 645 mètres, le domaine skiable est de 628 acres.

Grâce à ses 13 remontées mécaniques (télécabine, télésièges à grande vitesse, et tapis roulant), Mont-Tremblant a une capacité de 27 230 skieurs à l’heure. Une suggestion? Allez casser la croûte, au sommet de la montagne, au bar à crêpes bretonnes du Grand Manitou. Vous aurez une vue splendide du Lac Tremblant et de la vaste région des Laurentides.